Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

PAIX, DÉMOCRATIE ET DROITS DE L'HOMME

Contexte et enjeux

1- Contribuer au renforcement de la gouvernance démocratique, des droits de l’Homme, de l’État de droit et du rôle de la société civile.

La démocratie, les droits de l’Homme, l’État de droit et la justice sont au cœur des valeurs défendues par la Francophonie. Depuis les années 1990, les pays francophones ont tenté de renforcer ces acquis et se sont, pour la plupart, engagés dans des processus de transition démocratique, en particulier en Afrique, en Asie, en Europe centrale et orientale, ainsi que dans les Caraïbes.
En 2000, ils ont adopté la Déclaration de Bamako lors du Symposium international sur le bilan des pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone. Ce texte normatif fondamental consacre les valeurs que les États et gouvernements doivent respecter tout en dotant l’Organisation de moyens d’action. Il constitue la pierre angulaire de l’action francophone dans ce domaine.
L’OIF s’est également adaptée aux évolutions du contexte international avec l’émergence de nouveaux sujets stratégiques, tels que la justice pénale internationale, les processus de transition, justice, vérité et réconciliation et l’Examen périodique universel. La liberté de la presse et le pluralisme des médias sont des principes essentiels au développement et à la pérennité d’une démocratie. Les conditions d’existence et de développement de médias libres, crédibles et viables reposent sur la structuration du secteur médiatique et la concertation entre acteurs concernés.

L’OIF accompagne les pays qui le souhaitent pour maintenir, voire créer, les conditions d’un environnement politique stable et inclusif.
Convaincue qu’une démocratie en bonne santé a des impacts directs sur le développement et permet de résister à la montée des extrémismes de tous bords, l’OIF accompagne les pays qui le souhaitent pour maintenir, voire créer, les conditions d’un environnement politique stable et inclusif, d’un dialogue citoyen serein, permettant la participation de la société civile et l’épanouissement de chacun.
Avec une priorité accordée aux pays en crise, en sortie de crise ou en consolidation de la paix, l’OIF actionne trois leviers : en renforçant la gouvernance démocratique ; en contribuant à la modernisation des droits nationaux et du fonctionnement des institutions judiciaires ; et en favorisant le pluralisme des médias et la liberté de la presse.

2- Contribuer à la prévention et à la gestion des conflits, à l’accompagnement des transitions et à la consolidation de la paix.

L’espace francophone fait face à de nombreux conflits et connaît de nouveaux phénomènes transnationaux, tels que la piraterie, le terrorisme et la criminalité organisée, qui sont autant de menaces pour la paix et la sécurité. Pour faire face à ces enjeux, les États et gouvernements de la Francophonie ont adopté, en 2006, un autre texte normatif fondamental, la Déclaration de Saint-Boniface sur la prévention des conflits et la sécurité humaine, qui s’ajoute à la Déclaration de Bamako.
Les enjeux de stabilité sont particulièrement cruciaux dans les périodes de transition, souvent caractérisées par une fragilité politique, sociale, économique et institutionnelle de l’État. Aux côtés des autres partenaires internationaux et régionaux, l’OIF est devenue un acteur, voire un médiateur et un facilitateur attendu et sollicité. L’OIF accompagne les institutions de transition et contribue à une meilleure gestion des processus électoraux dans les pays francophones. Des élections
libres, régulières et transparentes jouent leur rôle de légitimation de l’exercice du pouvoir politique et favorisent la création de conditions de sortie de crise et la paix. En Afrique, l’agenda politique sera dense avec une vingtaine d’échéances électorales prévues ces prochaines années.

L’OIF est devenue un acteur, voire un médiateur et un facilitateur attendu et sollicité.
Par ailleurs, la mobilisation de contingents qui maîtrisent la langue française au sein de l’espace francophone représente une condition de réussite importante des missions de paix. Elle facilite notamment la communication entre les autorités, le personnel militaire et les populations locales. Or, la participation d’États francophones à ces opérations ainsi que l’usage du français par les contingents militaires et policiers non francophones engagés sont des facteurs d’efficacité opérationnelle. Dans ce contexte, l’OIF actionne trois leviers : la prévention et la gestion des crises et des conflits ; l’appui à la gestion des élections ; l’accompagnement des processus de maintien de la paix.

DAPG – Direction "Affaires politiques et gouvernance démocratique"
Directeur : Georges Nakseu
Secrétariat :
Tél : (33) 1 44 37 33 17
@ Courriel

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer