Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

80<SUP>E</SUP> SESSION DU CPF : LE CONSEIL PERMANENT DE LA FRANCOPHONIE SE FÉLICITE DE LA TRANSITION RÉUSSIE AU NIGER

Présidée par Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, la 80e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) a réuni, ce 17 mars 2011 à Paris, les représentants personnels des chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Cette session s’est déroulée la veille des célébrations de la Journée internationale de la Francophonie, et notamment de l’inauguration du nouveau siège de l’Organisation internationale de la Francophonie par le Président Nicolas Sarkozy, à Paris, le 18 mars.

Après avoir rendu hommage à Jean-Marc Léger, figure historique de la Francophonie, décédé le 15 février dernier, le Secrétaire général a débuté les travaux en saluant les mouvements populaires en faveur de la démocratie et des libertés qui ont ébranlé le monde arabe, et en particulier deux pays membres de l’OIF, l’Égypte et la Tunisie. « Il faut à présent que les transitions engagées favorisent une nouvelle citoyenneté responsable qui puisse notamment s’exprimer à l’occasion d’élections libres, fiables et transparentes » a déclaré Abdou Diouf qui a dépêché, fin février, une mission à Tunis pour définir les modalités d’accompagnement de la transition.

S’agissant du Niger, le Conseil a salué le bon déroulement du second tour de l’élection présidentielle le 12 mars qui met un terme à la période de transition. En adressant ses félicitations au président élu, Mahamadou Issifou, Abdou Diouf a rendu hommage au comportement exemplaire de l’ensemble des acteurs de la transition ainsi qu’à l’accompagnement mis en œuvre par l’OIF en faveur de ce pays. « Cette transition restera, dans l’histoire, une référence pour l’Afrique et la Francophonie. Je salue le comportement du Commandant Salou Djibo et de tous ceux, autour de lui, qui se sont attachés à sa réussite », a-t-il ajouté.
De même, le CPF s’est félicité de l’achèvement du processus de transition en Guinée et du retour de ce pays au sein des Instances de la Francophonie.
Le CPF a déclaré demeurer saisi de la situation à Madagascar, qui reste suspendu de l’OIF, dans l’attente des avancées qui seront constatées.
Sur la Côte d’ivoire, les membres du CPF ont exprimé leur vive préoccupation face à la violence croissante à l’encontre de la population. « Ces violences et violations systématiques des droits de l’Homme que nous avons condamnées se sont dramatiquement aggravées. Il est indispensable de renforcer notre soutien aux interventions engagées par les Nations-Unies et par la CEDEAO pour imposer une solution claire et décisive à cette crise pour le bien de la Côte d’ivoire et celui de l’ensemble de la région, pour la dignité et l’avenir démocratique de tout le continent africain » a martelé Abdou Diouf.

Au sujet de la préparation du XIVe Sommet de la Francophonie prévu en 2012 à Kinshasa, le CPF a réaffirmé tout l’intérêt qu’il attache au succès et aux enjeux de cet événement majeur.

Enfin, Abdou Diouf a rappelé la nomination de Michel Audet au poste de Commissaire général du Forum international sur la langue française et a salué le nouveau Secrétaire général de la Conférence des Ministres de l’éducation (Confémen), Jacques Ki-Boureima. Il a également rappelé que l’Agence universitaire de la Francophonie fête, cette année, son cinquantième anniversaire.

Pour rappel, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) compte 56 États et gouvernements et 19 observateurs.

Pour plus de renseignements sur la Francophonie : www.francophonie.org


CONTACTS

Julie Tilman, chargée de mission auprès du Secrétaire général
julie.tilman@francophonie.org
+ 33.1.44.11.12.68

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer