Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

ABDOU DIOUF À L'OUVERTURE DU FORUM MONDIAL DES FEMMES FRANCOPHONES

Aux côtés de la Ministre française déléguée auprès du Ministre des affaires étrangères chargée de la francophonie, Yamina Benguigui, et de la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, a participé à la cérémonie d’ouverture du Forum mondial des femmes francophones organisé par la France au Musée du Quai Branly à Paris, ce 20 mars 2013.

JPEG

(Cyril Bailleul/OIF)

Annoncé par le Président français François Hollande lors du XIVe Sommet de la Francophonie qui a eu lieu à Kinshasa en octobre dernier, le Forum mondial des femmes francophones rassemble aujourd’hui plus de 400 femmes issues de la société civile, venues du monde entier, autour de la Ministre Yamina Benguigui.

« Ce Forum constitue une occasion unique d’être encore plus ambitieux, de dessiner des partenariats innovants, d’amorcer la création de réseaux de femmes francophones, parce que ces réseaux ont montré, dans beaucoup d’autres secteurs, à quel point le partage de la langue française et de valeurs communes, constituait un levier puissant » a déclaré Abdou Diouf à cette occasion. Il a également annoncé sa volonté de consacrer, cette année, l’intégralité du Fonds francophone d’initiatives pour la démocratie, les droits de l’homme et la paix, à des ONG qui luttent contre les violences faites aux femmes.
>> Lire le discours d’Abdou Diouf

JPEG

Avec Irina Bokova et Yamina Benguigui (Cyril Bailleul/OIF)

A l’issue de cette journée, les participants remettront au Président français François Hollande un appel lors de la cérémonie de clôture organisée au Palais de l’Élysée.

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) a toujours mis en avant les droits de l’Homme, la liberté d’expression et œuvre pour une plus grande autonomie des femmes.

JPEG

(Cyril Bailleul/OIF)

Sur ces fondements, tous les membres de la Francophonie ont adopté en 2000 la Déclaration de Luxembourg qui affirme le droit fondamental des femmes de participer à la vie politique et sociale, d’avoir accès à l’éducation, à la formation et au marché de l’emploi et de contribuer au développement économique et durable des nations.

Par la même occasion et systématiquement, l’OIF a condamné sans ambiguïté ni complaisance toutes les formes de violences et de discriminations contre les femmes. Le 4 mars dernier, en marge de la 57e session de la Commission de la Condition de la femme, l’OIF et ONU Femmes ont organisé à New York une concertation francophone de haut niveau qui a adopté un « Plan d’action francophone sur les violences faites aux femmes et aux filles ».

Voir aussi

Forum mondial des femmes francophones
Toutes les activités du Secrétaire général
Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer