Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

ABDOU DIOUF CONDAMNE LE COUP D'ETAT EN GUINÉE ET APPELLE À LA MOBILISATION DE TOUS LES ACTEURS EN FAVEUR DE L'ETAT DE DROIT ET DE LA DÉMOCRATIE

Constatant, trois jours après le décès du Président Lansana Conté, la prise du pouvoir effective par un groupe de militaires à Conakry, Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, condamne fermement ce coup de force dont il avait mis en garde ses auteurs dès le 23 décembre. Cette situation constitue en effet une violation caractérisée des engagements souscrits par les membres de la Communauté francophone dans la Déclaration de Bamako qui proclame que « pour préserver la démocratie, la Francophonie condamne les coups d’Etat et toute autre prise de pouvoir par la violence, les armes, ou quelque autre moyen illégal ».

Dans l’attente des mesures qui seront prises par les instances compétentes de la Francophonie qu’il entend réunir le plus tôt possible, et ce au titre de la mise en œuvre du chapitre V de la dite Déclaration, le Secrétaire général de la Francophonie exhorte les membres de la junte réunis au sein du Conseil National pour la Démocratie et le Développement (CNND) à assurer le plein respect des droits de l’Homme et la libre expression de toutes les libertés civiles, politiques et sociales.

Prenant par ailleurs la mesure des premières réactions des représentants des forces politiques guinéennes, ainsi que d’un certain nombre de personnalités, Abdou Diouf en appelle à tous les acteurs guinéens concernés pour s’engager résolument et sans délais, par le dialogue et la concertation, dans un processus d’aménagement d’un ordre constitutionnel consensuel et respectueux des principes de l’Etat de droit et de la démocratie. Dans un tel contexte, la préparation concrète et efficace d’élections présidentielles et législatives libres, fiables et transparentes, dont les résultats de ce fait non contestés seront le meilleur gage d’une vie politique apaisée, constitue une priorité.

Face à ce défi majeur pour l’avenir du peuple guinéen, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) ne peut que réaffirmer son attachement au respect scrupuleux de ses principes et de ses engagements en faveur de la démocratie, de même que sa disponibilité à œuvrer solidairement avec les autres partenaires bilatéraux et multilatéraux de la Guinée pour leur donner corps.

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer