Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

"CAPITAL NUMÉRIQUE": UN PROJET POUR LA RENAISSANCE DU PATRIMOINE AUDIOVISUEL AFRICAIN

L’OIF lance un projet voué à la renaissance du patrimoine audiovisuel d’Afrique francophone avec sept partenaires africains et européens.

JPEG - 85.9 ko
(DR)

Le projet « Capital numérique », dont le coup d’envoi a été donné au premier trimestre 2014, est un plan sur trois ans, d’un montant total de 685 000 € (dont 500 000 € apportés par le programme ACP Cultures + financé par l’Union européenne et géré par le Groupe des Etats ACP). Il comporte trois volets :

La remise en circulation de centaines d’œuvres numérisées par la Bibliothèque Nationale de France. Il s’agit de films et de séries télévisées soutenus par le Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud depuis 25 ans et qui, dans le cadre du projet pourront connaître une nouvelle diffusion, grâce à la société Côte Ouest Audiovisuel (premier fournisseur de programmes d’Afrique francophone) et au portail de vidéo à la demande Africafilms.tv. Parallèlement, le projet apportera un appui à l’Institut Imagine de Ouagadougou, dont le pôle Archives audiovisuelles sera renforcé pour permettre, à terme le « rapatriement » et la consultation sur place d’une partie des œuvres africaines numérisées par la BNF.

JPEG - 53.6 ko
(DR)

La mise en place d’un cadre juridique propice à la sauvegarde du patrimoine audiovisuel. Le projet permettra de soutenir l’UEMOA (Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine) qui a entrepris d’harmoniser les législations sur le droit d’auteur dans ses huit Etats membres et de faire adopter une directive instaurant le dépôt légal audiovisuel. Ce chantier législatif sera mené avec l’aide d’experts de l’Institut National de l’Audiovisuel (français).

La valorisation des archives des télévisions nationales. Dans vingt pays (dix-neuf pays d’Afrique subsaharienne et Haïti), les télévisions publiques ont été équipées depuis plusieurs années d’un même logiciel de numérisation et d’indexation mis au point par le CIRTEF (Conseil International des Radios et Télévisions d’Expression Française). Le projet « Capital numérique » va permettre une mise en réseau des fonds d’archives de ces télévisions, grâce un nouvel outil mis au point par l’INA et baptisé « Archibald ». Les possibilités d’échanges ainsi crées permettront la production de nouveaux programmes à base d’archives : la série « Flashback » évoquera chaque jour une page de l’histoire politique, économique, sociale, culturelle ou sportive du continent noir. Cette série, orchestrée par le CIRTEF, servira de banc d’essai à des productions de documentaires plus ambitieuses qui donneront lieu à des formations de journalistes et de réalisateurs ainsi qu’à des ateliers d’écriture encadrés par l’INA et le CIRTEF.

Contact :
Pierre Barrot
Pierre.barrot@francophonie.org


JPEG - 97.5 ko
Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer