Organisation internationale de la Francophonie

  • English

CINÉMA : L'OIF AU 23E FESPACO

La 23e édition du Festival panafricain pour le cinéma et la télévision de Ouagadougou (FESPACO), se tenait du 23 février au 2 mars 2013 autour du thème « Cinéma africain et politiques publiques en Afrique ». L’OIF a marqué sa présence par un programme traduisant sa volonté de contribuer à l’autonomisation du cinéma africain et au renouvellement de ses talents.

• la remise le 1er mars du prix « Talent émergent », organisé en partenariat avec la Commission nationale de la Francophonie du Burkina Faso (CNF), au jeune cinéaste marocain Fadil Chouika pour son court métrage ’’La main gauche’’.
• l’examen d’un avant-projet de statuts du Fonds panafricain pour le cinéma et l’audiovisuel (FPCA) résultant d’une expertise financée par l’OIF.
• un hommage au réalisateur sénégalais Sembène Ousmane le 27 février en partenariat avec l’Association des cinéastes sénégalais associés.
• la participation au lancement du Projet « Renforcement et développement du secteur audiovisuel en Afrique » de l’OMPI qui concerne notamment le Burkina Faso et le Sénégal.
une conférence de presse le 28 février à 10h00 à l’Hôtel Indépendance pour présenter aux professionnels les outils d’aide directe de la Francophonie reposant sur le développement, la production et la promotion, ainsi que l’appui aux politiques et industries culturelles


• Pour cette 23e édition, l’OIF s’est distinguée également par la qualité des cinq longs métrages, figurant dans la compétition officielle, qu’elle a soutenus, dont l’étalon d’or de Yennenga, attribué à Alain Gomis pour "Tey (Aujourd’hui)" et l’étalon de bronze, pour Moussa Touré, avec "La Pirogue".

En savoir plus :
Le communiqué de presse
Programme de l’OIF au Fespaco

Développer le cinéma et l’audiovisuel africains à l’ère du numérique

Par ailleurs, en partenariat avec l’Institut supérieur de l’image et du son/ Studio Ecole (ISIS/SE) de Ouagadougou, l’OIF a organisé deux manifestations en faveur du renforcement des capacités numériques des professionnels africains du secteur de l’audiovisuel :
• une table ronde, le 23 février, abordant l’impact du numérique sur les métiers du cinéma et de l’audiovisuel dans le contexte africain, et l’identification des besoins en termes de transfert de compétences et de partage des meilleures pratiques. Au cours de cette manifestation publique, ouverte aux professionnels et festivaliers du Fespaco et aux enseignants et étudiants en cinéma, des acteurs des secteurs du cinéma, de l’audiovisuel et plus largement du multimédia et de l’Internet ont fait part de leur expérience.
Les conclusions de cette manifestation feront l’objet d’une contribution à la mise en œuvre de la nouvelle Stratégie numérique de l’OIF, adoptée lors du Sommet de la Francophonie à Kinshasa, en octobre dernier.
• une formation à l’utilisation du logiciel libre de montage numérique professionnel Cinelerra. Cet atelier régional pilote, destiné à 12 formateurs du Burkina Faso, Maroc, Sénégal et Togo, était organisé du 20 au 24 février à la Maison des savoirs de Ouagadougou.

- Le site du Fespaco

Haut de page
Texte plus grand Texte plus petit Imprimer
  • ENVOYER À UN AMI

  • Google+

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie