Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

DES STRATÉGIES POUR ASSURER LE FINANCEMENT DE L'ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

Autres thèmes

Une Rencontre internationale sur l’égalité entre les femmes et les hommes dans l’espace francophone a réuni du 10 au 13 septembre 2008 à Québec, ville hôte du XIIe Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie, plus de cent vingt participant-es – expert-es nationaux-les, parlementaires, responsables d’organisations non gouvernementales, universitaires – des pays du Sud et du Nord de la Francophonie.

Organisée par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), associée à la Chaire d’étude Claire-Bonenfant sur la condition des femmes de l’Université Laval, et ses partenaires, la rencontre « Du dire au faire » a essentiellement mis l’accent sur les stratégies pour aboutir à un financement adéquat de l’égalité, en conformité avec les nombreux engagements souscrits par la communauté francophone.

Les travaux ont également souligné la nécessité de l’analyse comparative selon le genre pour obtenir de meilleurs résultats dans les programmes de développement, dans l’élaboration des politiques et des budgets publics et pour susciter une transformation en profondeur des structures sociales inégalitaires. Des pistes d’actions prioritaires et des mesures concrètes ont été dégagées appelant à la synergie entre tous les acteurs oeuvrant pour l’égalité - organisations internationales et régionales, agences de coopération, secteur privé, société civile, mouvements de femmes, universitaires, pouvoirs publics exécutifs et législatifs.

Inaugurant la rencontre, la ministre des Relations internationales du Québec et ministre responsable de la Francophonie, Monique Gagnon-Tremblay a indiqué qu’« il ne fait aucun doute qu’il ne peut y avoir de véritable développement en Francophonie sans la pleine participation des femmes à la vie économique, politique, sociale et culturelle. La Francophonie permet au Québec de faire rayonner ses valeurs fondamentales, telle l’égalité entre les femmes et les hommes ». Pour le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, Maryse Gaudreault, adjointe parlementaire de la ministre, a souligné lors de la clôture « comme la plupart des changements importants qui s’opèrent dans nos sociétés, l’égalité de fait doit se construire en collaboration avec le mouvement des femmes et les milieux d’influence et de pouvoir ».

Étaient associés à cet événement d’envergure internationale : l’Agence canadienne de Développement international (ACDI), le ministère des Relations internationales du Québec, le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec le Centre de recherches pour le développement international (CRDI), le Conseil du statut de la femme du Québec, le Patrimoine canadien, le Réseau de chercheurs « Genre, droits et citoyenneté » de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et la Chaire Gordon F. Henderson en droits de la personne de l’Université d’Ottawa.

* Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie 17 – 19 octobre 2008

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer