Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

DISCOURS DE M. ABDOU DIOUF - VERSON, LE 5 OCTOBRE 2006

Discours prononcé par le Secrétaire général de la Francophonie lors de l’inauguration de la sculpture en hommage à Senghor à Verson (France)

Les terres nous sont données par les femmes. Ces femmes dont un grand esprit a dit qu’elles devaient être les sentinelles de l’invisible.
Et pour ma part, je puis témoigner que Léopold Sédar Senghor tenait Colette Hubert, sa charmante épouse, pour une de ces sentinelles de l’invisible, sa sentinelle de l’invisible.

Élégante et discrète, cette normande qui s’était faite sénégalaise parmi les sénégalaises, avait ravi, non seulement le coeur d’un homme qui l’a tant chantée, mais aussi le coeur de tout un peuple qui n’a cessé de lui dire son amour et sa gratitude.

C’est encore par l’invisible et par lui seul, qu’on peut allier et conjuguer le baobab et le pommier, le baobab du Sine, la terre de Sédar et le pommier de Verson, la terre de Colette.

Parce que l’oeuvre d’art est toujours un moment de l’unicité universelle des hommes, cette sculpture demeure incontestablement un moment de la rencontre de deux mondes, de deux cultures qui, par-dessus le temps et l’espace, reste un point dans la fresque infinie d’une humanité une.

Tout Léopold Sédar Senghor est là, lui qui, sa vie durant, n’a cessé de nous inviter à nous enrichir de nos différences pour converger vers l’Universel.

Et voici que, pour saluer l’homme de l’art qu’était l’immense poète sénégalais, la Ville de Verson a eu l’heureuse initiative d’unir la haute et féconde inspiration d’Anne Deshaies à la très riche palette de Soly Cissé, offrant ainsi au plaisir de nos yeux et de nos âmes, la
rencontre de l’Ecole des Beaux Arts de Caen et de celle des Beaux Arts de Dakar.

Quelle heureuse initiative quand on sait que le plus versonnais des sénégalais s’était investi à fond pour l’émergence de nouvelles expressions plastiques résolument ouvertes à la modernité tout en restant ancrées dans le génie de la sensibilité africaine.
C’est ainsi que Léopold Sédar Senghor a créé de toutes pièces l’École des Arts de Dakar, deux années après l’indépendance de son pays.
En 1966, lorsqu’il convoqua à Dakar les États généraux de la Négritude par l’organisation du premier Festival Mondial des Arts Nègres, c’est un monde stupéfait qui salua la naissance de ce qui allait devenir l’École de Dakar. Soly Cissé est l’enfant de cette École et le produit de cette vision.

Léopold Sédar Senghor était tout à la fois sérère et normand, sénégalais et français. Fidèle à ses origines, il s’en est allé dormir dans la terre de ses ancêtres, lui qui a profondément aimé votre pays et spécialement cette douce et accueillante terre normande où il s’est éteint un soir de décembre.

Il a profondément aimé la terre normande de cette France, pour lui lieu privilégié de culture, terre de fraternité et de solidarité, terre d’ouverture et de générosité.

Ce mot de générosité, c’est à vous, Colette Senghor, que je veux le dédier en tout premier lieu.

J’ai conscience en effet que tout ce qui se passe ici en ce moment c’est à vous que nous le devons. Nous vous le devons au plus intime de nous-mêmes, car sentinelle de l’invisible vous fûtes, sentinelle de l’invisible vous restez.

Oui, Mesdames, Messieurs, Colette Senghor est bien cette médiatrice de charme, cette médiatrice de l’essentiel qui a su jeter un pont entre la douceur des paysages normands et la douceur des paysages du Sine, ces paysages qui ont inspiré l’immense poète de la négritude. Sur cette terre sage et bucolique en ses bocages, sur cette terre qui a offert à la
postérité de puissants génies littéraires qui ont nom Corneille, Flaubert et Maupassant, pour ne citer que ceux-là, Léopold Sédar Senghor, grâce à vous, a vécu le bonheur de la normandité comme un lyrisme lucide.

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer