Organisation internationale de la Francophonie

  • English

ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA MUSIQUE BURKINABÈ

Les États généraux de la musique burkinabè se sont déroulés à Ouagadougou du 22 au 24 septembre 2011.

Depuis les premiers orchestres nationaux, dont le pionnier, l’Harmonie voltaïque, a été créé à la fin des années 1940, et jusqu’aux récents succès internationaux du chanteur Victor Démé, les musiques traditionnelle et moderne burkinabè ont témoigné de leur richesse et de leur diversité. Cependant, plusieurs études ont démontré que la filière musicale ne remplit pas pleinement son rôle en termes d’impacts sur le développement économique, social et culturel du pays.

C’est pourquoi le ministère de la Culture, du Tourisme et de la Communication du Burkina Faso et le cabinet Zoodo international ont organisé ces États généraux. L’objectif de ces rencontres était, d’une part, de poser un diagnostic afin d’identifier les contraintes auxquelles sont soumis les différents acteurs de la filière (artistes, producteurs, distributeurs, diffuseurs, pouvoirs publics). Et d’autre part, d’émettre des propositions pour mieux définir le rôle de ces acteurs, ainsi que des stratégies de promotion sur le plan national et international. Enfin, ces journées ont permis la mise en réseau des artistes.

L’OIF a apporté son soutien à la tenue de ces Etats généraux dans le cadre de son programme de développement des politiques et industries culturelles.


Haut de page
Texte plus grand Texte plus petit Imprimer
  • ENVOYER À UN AMI

  • Google+

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie