Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA PROMOTION DU FRANÇAIS DANS LE MONDE

Aux côtés d’Alain Juppé, ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et européennes, et de l’écrivain Amin Maalouf, membre de l’Académie française, Abdou Diouf a participé à l’ouverture des États généraux de la promotion du français dans le monde, organisés les 19 et 20 octobre à Paris par le Ministère français des Affaires étrangères et européennes.

De g. à d. : L’écrivain Amin Maalouf, membre de l’Académie française, Alain Juppé, ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et européennes de la France, et Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie.
(Frédéric de La Mure/MAEE)

Après s’être félicité de l’initiative prise par la France d’organiser ces deux journées de réflexion sur la place du français dans le monde, le Secrétaire général a commencé par rendre un hommage appuyé « à toutes celles et tous ceux qui font vivre ce formidable réseau de lycées français, d’instituts français, d’alliances françaises, d’associations de professeurs de français. Si la langue française demeure la deuxième langue étrangère la plus enseignée dans le monde, si persiste et se développe, partout sur les cinq continents, un désir de français, c’est aussi à ces femmes et à ces hommes compétents, militants, passionnés que nous le devons ».

Aux acteurs de la politique linguistique, aux experts, aux partenaires institutionnels et associatifs présents à l’ouverture, Abdou Diouf a rappelé notamment l’importance du multilinguisme, la présence du français dans les organisations internationales et la promotion des créations en langue française. « J’ai la conviction que le français, à l’instar d’autres grandes langues de communication, peut être la langue du commerce, du progrès technologique, de la société de l’information ou de la recherche scientifique. Encore faut-il que l’on y croie, qu’on le veuille, et surtout que l’on s’en donne les moyens », a-t-il ajouté.

L’ambition de ces deux journées est de faire un état des lieux de la politique menée par le Quai d’Orsay en faveur du français et de proposer, à partir de ce bilan et des priorités géostratégiques de la France, les grands axes de la politique du français et ses nouveaux enjeux.

Pour rappel, ce sont aujourd’hui 220 millions de personnes qui parlent français à travers le monde. Le français a le statut de langue officielle dans 29 États, dans les principales organisations internationales et régionales en Europe, en Afrique et en Amérique.


En savoir plus :
- Discours d’Abdou Diouf
- Programme des États généraux

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer