Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

JANVIER 2015

La Francophonie en brèves
À la une
Prise de fonction officielle de Michaëlle Jean
La nouvelle Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, est officiellement entrée en fonction le 5 janvier lors d’une cérémonie de passation avec le Secrétaire général sortant, Abdou Diouf, au siège de l’OIF. Au cours de leur entretien, ils ont échangé sur les principales orientations de l’Organisation et la mise en œuvre de la Déclaration du Sommet de Dakar. Désignée le 30 novembre dernier à Dakar (Sénégal) lors du 15e Sommet de la Francophonie, son mandat est d’une durée de quatre ans. Plus haut responsable de l’OIF, porte-parole politique et représentante officielle au niveau international, la Secrétaire générale met en œuvre l’action politique et diplomatique de la Francophonie ; elle veille aussi à la mise en place de la coopération multilatérale francophone avec les opérateurs de la Francophonie. Née le 6 septembre 1957 à Port-au-Prince (Haïti), Mme Jean a été Gouverneure générale et commandante en chef du Canada de 2005 à 2010, Envoyée spéciale de l’UNESCO pour Haïti, Grand Témoin de la Francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres 2012 et journaliste pendant plus de 18 ans à la télévision publique canadienne. Elle est aussi, depuis 2011, Chancelière de l’Université d’Ottawa. Michaëlle Jean est la troisième personne à occuper ce poste : elle succède à Abdou Diouf (2003-2014) et Boutros Boutros-Ghali (1998-2002).
Activités diplomatiques
Guinée. Alpha Condé, Président de la Guinée, a été reçu par Michaëlle Jean à Paris, au siège de l’OIF, le 19 janvier. Pour cette première rencontre, ils ont effectué un large tour d’horizon de la situation politique dans certains pays francophones et ont particulièrement évoqué la question du terrorisme, notamment la crise provoquée par Boko Haram dans plusieurs pays d’Afrique centrale membres de l’OIF. Michaëlle Jean a salué les derniers développements de la gestion de l’épidémie Ebola en Guinée et réaffirmé à Alpha Condé le soutien plein et entier de la Francophonie.

France. Mme Jean a été reçue à l’Élysée par le président français François Hollande, le 11 janvier, avant de participer à la marche républicaine en hommage aux victimes des attentats commis à Paris, marquant ainsi la solidarité de la Communauté francophone avec la France et le peuple français. Elle a rappelé à cette occasion l’importance de l’adoption de la résolution contre le terrorisme par les Chefs d’État et de gouvernement francophones à Dakar, lors du XVe Sommet de la Francophonie, ainsi que l’engagement déterminé de l’OIF en faveur de la paix, de la solidarité et du dialogue des cultures.

Michaëlle Jean s’est entretenue le 14 janvier au siège de l’OIF, à Paris, avec Laurent Fabius, Ministre français des Affaires étrangères et Annick Girardin, Secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie. Ils ont ensuite longuement échangé sur les grands enjeux de la Francophonie, y compris les situations de crise dans l’espace francophone et particulièrement sur la question du terrorisme. Enfin, ils ont abordé les questions environnementales et climatiques dans la perspective de la Conférence Paris Climat 2015.

Gabon. Michaëlle Jean s’est entretenue avec Issoze Ngondet, Ministre gabonais des Affaires étrangères et Régis Immongault, Ministre de l’Économie, de la Promotion des investissements et de la Prospective du Gabon, le 28 janvier à Paris. Ils ont notamment discuté de la politique de développement économique du pays – le Plan Gabon Émergent –, du besoin d’une Francophonie économique forte et dynamique et de la conférence sur les opportunités et défis liés au changement climatique, organisée au printemps 2015 à Libreville.

Mali. Une délégation de la société civile malienne a été reçue par la Secrétaire générale de la Francophonie le 27 janvier, en présence de l’Administrateur de l’OIF, Clément Duhaime. Ces représentants politiques, religieux et membres de la société civile – dont des représentants d’associations de femmes et de jeunes – ont évoqué la situation de leur pays, et notamment les derniers développements dans le nord. Ils ont tenu à rappeler la nécessité de tout mettre en œuvre pour favoriser la conclusion d’un accord de paix dans les meilleurs délais. À cet égard, la délégation a demandé à la Secrétaire générale de relayer leur appel auprès de toutes les parties au conflit et notamment auprès des différents États concernés.

APF. La réunion du Bureau de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) s’est déroulée à Clermont-Ferrand (France), les 26 et 27 janvier, sous la présidence du sénateur canadien Paul McIntyre, président de l’APF. Elle a mobilisé, à l’invitation de Claude Bartolone, Président de l’Assemblée nationale française, une trentaine de parlementaires dont plusieurs présidents de parlements francophones. Lors de son intervention devant les membres du Bureau, l’Administrateur de l’OIF, Clément Duhaime, s’est félicité de l’approfondissement de la coopération avec l’APF en 2014 et s’est engagé à la poursuivre en 2015, en lien avec la nouvelle programmation quadriennale de l’OIF.
Diversité et développement culturels
Arts vivants et visuels : l’OIF lance 3 appels à projets en 2015
Dans le cadre de ses actions en faveur des arts vivants et visuels, l’OIF lance un appel à projets pour trois de ses programmes : « Contrat de confiance », qui apporte un appui structurel et pluriannuel à une dizaine d’entreprises créatives innovantes dans les domaines de la musique, du théâtre, de la danse, des arts visuels ; « En Scène ! », en soutien à la circulation des artistes du Sud et de leurs productions ; « Édition limitée », en appui aux jeunes créateurs de mode. La date limite de réception des candidatures est fixée au 25 février pour les deux premiers et au 1er mars pour le dernier.

Haïti, capitale du jazz dans la Caraïbe
La 9e édition du Festival international de Jazz de Port-au-Prince (« PAP Jazz ») s’est tenue du 17 au 24 janvier. Placé sous le patronage du ministère de la Culture d’Haïti, cet événement était organisé par la Fondation Haïti Jazz, en partenariat avec le Bureau régional de l’OIF pour les Pays de la Caraïbe et plusieurs ambassades francophones (Canada, France, Suisse). L’OIF a appuyé la tenue d’ateliers musicaux animés par de nombreux artistes venus de différents horizons (Belgique, Canada, France, Mexique, Suisse). Depuis plusieurs années, l’OIF est partenaire du « PAP Jazz »afin de promouvoir la diversité des cultures en Haïti et d’y soutenir les jeunes artistes.
Paix, démocratie et droits de l’Homme
Comores : mission de l’OIF pour le 1er tour des législatives
À l’invitation des autorités comoriennes, la Secrétaire générale de la Francophonie a dépêché une mission d’information et de contacts à l’occasion du premier tour des élections législatives, qui était couplé avec l’élection des conseillers des îles. Ces scrutins se sont déroulés le 25 janvier. Conduite par Béatrice Atallah, Présidente de la Commission électorale nationale indépendante pour la transition de Madagascar, la mission était composée de douze membres (parlementaire, experts électoraux et constitutionnels) provenant de 7 États francophones. Ils se sont rendus dans 113 bureaux de vote répartis sur les trois îles (Grande-Comore, Anjouan et Mohéli) pour assister aux opérations de vote et de dépouillement. Saluant dans un communiqué le bon déroulement du scrutin (déploiement important des observateurs, transparence du dépouillement, bon affichage des listes…), les membres de la mission ont relevé quelques difficultés (distribution des cartes d’électeurs, ouverture tardive de bureaux, manque de coordination) et émis, dans la perspective du second tour, des recommandations concernant, notamment, les acteurs chargés de la supervision des élections, la sensibilisation des citoyens au processus électoral, la cohésion au sein de la Commission électorale nationale indépendante…

La version interactive de la méthode "En avant !" est en ligne
« En avant ! » est une méthode d’apprentissage du français sur objectifs militaires. Accessible depuis la plateforme internet du Réseau d’expertise et de formation francophones pour les opérations de paix (REFFOP), elle est issue d’un partenariat entre le ministère français des Affaires étrangères et l’OIF. Cette méthode a pour objectif de répondre aux besoins pédagogiques en français du personnel militaire déployé en zone francophone dans le cadre d’opérations de paix.
Consulter la version interactive de la méthode "En avant !"
Éducation
IFADEM étendu à 4 nouveaux pays en Afrique
L’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) va bénéficier d’un soutien de l’Union européenne via le Fonds européen de développement, d’un montant de 6 millions d’euros, pour son extension à quatre nouveaux pays : le Burkina Faso, les Comores, le Mali et le Tchad. Cet appui a été obtenu par l’intermédiaire du Groupe ACP. Ce partenariat, mis en œuvre par l’OIF et l’Agence universitaire de la Francophonie, avec les ministères en charge de l’éducation de base des pays concernés, permettra à 8 000 enseignants de suivre la formation proposée par IFADEM et de renforcer leurs compétences pour l’enseignement du et en français. Plus de 11 000 enseignants dans 10 pays bénéficient ou ont bénéficié du dispositif IFADEM.
Économie
Commerce : réunions annuelles du programme "Hub&Spokes 2"
Le programme de renforcement des capacités commerciales des pays ACP a tenu ses réunions de planification, coordination et gouvernance du 19 au 23 janvier à Port-Louis (Maurice). Elles visaient à évaluer son état d’avancement, procéder à la programmation 2015, renforcer sa visibilité et examiner les orientations futures dans un contexte d’enjeux économiques nouveaux. Le réseau des conseillers nationaux et régionaux et les points focaux régionaux représentant les 11 organisations d’intégration régionale bénéficiaires du programme ont pris part à ces réunions, de même que les représentants de la Commission européenne, du Secrétariat ACP, du Secrétariat du Commonwealth, de l’OIF et ceux des institutions opérant dans le domaine de l’aide pour le commerce. L’objectif d’Hub&Spokes est de fournir une assistance technique aux pays ACP pour la mise en œuvre de politiques commerciales opérationnelles.
Développement durable
Pérou : concertation ministérielle francophone sur les changements climatiques
Une Concertation ministérielle francophone s’est tenue à Lima (Pérou), en décembre, en marge de la 20e session de la Conférence des Parties (CdP20) à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Près d’une centaine de participants provenant de 20 pays, dont plusieurs ministres, chefs de délégations et partenaires au développement ont débattu de l’accord post 2020 en identifiant les acteurs, les mesures à prendre et les défis à relever. Une documentation préparée spécialement a été mise à disposition des délégations francophones par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable, éditée aussi bien en langue française qu’en espagnol et en anglais : le Guide sur les négociations, le Résumé pour les décideurs et la Note de décryptage.

Quels financements pour le programme de développement post 2015 ?
L’OIF, en partenariat avec les Missions permanentes de la France et de la RDC, a organisé le 28 janvier, au siège des Nations unies à New York, une réunion d’information sur les enjeux du financement du Programme de développement pour l’après 2015. À cet effet, une note de décryptage du rapport du Comité intergouvernemental d’experts sur le financement du développement durable a été publiée à l’attention de la centaine de participants. Cet événement s’inscrivait dans le cadre des actions de l’OIF d’accompagnement de ses pays membres dans leur réflexion sur l’élaboration de l’Agenda post 2015.
© Organisation internationale de la Francophonie - 2015
Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer