Organisation internationale de la Francophonie

  • English

JOURNÉE MONDIALE CONTRE LE SIDA : LUTTER CONTRE LES DISCRIMINATIONS FAITES AUX PERSONNES ATTEINTES DU VIRUS DU VIH ET VALORISER L'EXPERTISE FRANCOPHONE

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida, le 1er décembre, Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, réitère son plein soutien à la campagne menée par l’ONUSIDA à l’endroit des lois, dispositions et pratiques, en vigueur dans les Etats membres des Nations Unies, imposant une forme d’interdiction d’entrée, de séjour ou de résidence, aux personnes atteintes du virus du VIH. « Je considère ces atteintes à la mobilité des individus comme inacceptables, dans la mesure où elles entrent en contradiction totale avec les valeurs promues par la Francophonie », a déclaré Abdou Diouf.

De même, le Secrétaire général souligne les efforts entrepris en vue de valoriser et promouvoir l’expertise francophone en matière de VIH/Sida en même temps que l’usage du français dans les enceintes internationales concernées. A cet égard, il fait sienne les attentes formulées par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) qui recommandent aux partenaires internationaux engagés dans la lutte contre le Sida de respecter, dans la production de leurs documents de travail, dans leurs réunions et leur recrutement, les principes de la Résolution des Nations Unies sur le Multilinguisme de juillet 2011.

Enfin, appuyant l’adoption de la résolution 1983, adoptée le 7 juin dernier par le Conseil de Sécurité, qui touche à l’impact du VIH/Sida sur la paix et la sécurité, le Secrétaire général de la Francophonie plaide fortement pour une augmentation du nombre d’éléments francophones dans les contingents des Nations Unies chargés des opérations de maintien de la paix, et qu’ils soient désormais formés à la problématique du Sida.

Pour rappel, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) a signé, depuis 2009, un Accord-cadre avec l’ONUSIDA favorisant une plus grande coopération de l’ONUSIDA avec l’ensemble des opérateurs de la Francophonie, ainsi qu’avec l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Ainsi, l’Université Senghor, organisera, les 18, 19 et 20 décembre, à Ouagadougou, en coopération avec ONUSIDA et le bureau de l’Agence Universitaire de la Francophonie, un séminaire régional sur le thème "migrations et VIH/Sida ». L’Association internationale des Maires francophones (AIMF) développe, quant à elle, un projet de 14 Centres de Santé de quartier à Kaolack. Ce projet, qui s’intègre dans son programme local de lutte contre le SIDA, s’achèvera en 2012. Enfin, en mai 2011, le Réseau parlementaire de lutte contre le VIH de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) a tenu sa dixième réunion annuelle à Phnom Penh, au Cambodge, où il a consacré la majeure partie de sa rencontre au rôle de l’État dans la prise en compte des droits des filles et des femmes dans la riposte au VIH/Sida.

L’OIF compte 56 Etats et gouvernements membres, et 19 pays observateurs .


CONTACTS PRESSE

Julie Tilman, Chargée de mission presse et communication auprès du Secrétaire général
julie.tilman@francophonie.org

Tél. + 33.1.44.11.12.68

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie