Organisation internationale de la Francophonie

  • English

LA FRANCOPHONIE AU SOMMET DE COPENHAGUE

Les pays en développement sont appelés plus que jamais à s‘impliquer activement dans les négociations sur les changements climatiques dans le cadre de la Conférence de Copenhague, organisée par les Nations unies du 7 au 18 décembre. Comment ces pays se préparent-ils à ce grand rendez-vous international ? Comment réussiront-ils à faire entendre leur voix et défendre leurs intérêts ?

La Francophonie, qui réunit des pays allant des plus riches aux plus pauvres de la planète, s’est mobilisée pour la pleine participation des pays francophones du Sud aux négociations sur les principaux enjeux de la conférence : l’adoption de nouvelles mesures visant à accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le monde et la promotion du développement durable dans les pays en développement.

À Copenhague, durant quinze jours, plus de cinquante délégations des États et gouvernements membres et observateurs de l’Organisation internationale de la Francophonie (ministres et chefs de délégation, experts, représentants des organisations territoriales et régionales, membres de la société civile et de la communauté scientifique) bénéficieront d’outils de compréhension et d’argumentation, de tribunes et de plates-formes d‘échanges et d’information mis en place par l’Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF), organe subsidiaire de l’OIF.

Quels sont les enjeux spécifiques pour les pays francophones du Sud ?
Quelles actions mène l’Insitut de l’énergie et de l’environnement de l’Organisation internationale de la Francophonie ? Un dossier spécial, composé d’articles libres de droits, "Une stratégie francophone pour Copenhague" a été produit par MFI en partenariat avec l’OIF.

- Voir aussi sur RFI.fr

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie