Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

LANCEMENT OFFICIEL À BEYROUTH DES PRÉPARATIFS DE LA 6E ÉDITION DES JEUX DE LA FRANCOPHONIE EN PRÉSENCE DU PREMIER MINISTRE FOUAD SINIORA

Autres thèmes

La préparation de la 6e édition des Jeux de la Francophonie, qui aura lieu au Liban du 27 septembre au 6 octobre 2009, a été lancée à Beyrouth ce jeudi 28 août par Fouad Siniora, Premier ministre du Liban et président du Comite National d’organisation des Jeux de la Francophonie, et Clément Duhaime, Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), au cours d’une conférence de presse conjointe au Sérail.

C’est toute la détermination du Liban à relever le défi constitué par les Jeux que le Premier ministre Fouad Siniora a mis en exergue. « Il faut réussir, et nous réussirons », a-t-il noté. Il a également évoqué l’importance des valeurs véhiculées par la Francophonie dans le contexte libanais, à savoir la liberté, la démocratie, le respect de la diversité et de la différence d’opinion et la reconnaissance de l’autre.

En organisant les Jeux à Beyrouth, « la Francophonie entend exprimer avec force et traduire par les actes toute sa solidarité avec le Liban », a souligné pour sa part Clément Duhaime, estimant qu’« on ne saurait trouver facteur plus stimulant pour la paix entre les peuples que cette rencontre entre les talents artistiques et sportifs de la jeunesse ».

Grand rendez-vous de la jeunesse francophone des cinq continents, placé sous le signe de la solidarité, de la diversité et de l’excellence, alliant compétitions sportives et concours culturels, les Jeux de la Francophonie qui ont lieu tous les 4 ans, permettent à des milliers d’artistes et d’athlètes de se rencontrer, d’offrir le meilleur d’eux-mêmes, donnant ainsi libre cours à l’expression des cultures de l’espace francophone dans leur diversité.

Tammam Salam, ministre de la Culture du Liban, a pour sa part appelé à une participation massive des jeunes talents aux sept épreuves culturelles : la chanson, le conte, la danse de création, la littérature, la peinture, la photographie et la sculpture. Pour le volet sportif, Talal Arslan, ministre de la Jeunesse et des Sports, escompte enregistrer à Beyrouth les meilleurs athlètes des six disciplines suivantes : athlétisme, basket-ball féminin, football masculin, boxe, judo et tennis de table, ainsi que le volley-ball de plage à titre de démonstration.

Depuis la signature, le 9 juillet dernier, du cahier des charges entre le Comité national d’organisation des Jeux de la Francophonie (CNJF-Liban) et le Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF), on compte 46 pays inscrits soit plus de 3 000 participants déjà attendus à Beyrouth.

Crées par le Sommet des chefs d’État et de gouvernement en 1987 à Québec, les Jeux de la Francophonie ont été accueillis tour à tour par Rabat (Maroc, 1989), Paris (France, 1994), Antananarivo (Madagascar, 1997), Ottawa-Hull (Canada, Québec, 2001) et Niamey (Niger, 2005).

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer