Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

LANGUE FRANÇAISE : L'OIF ET LA LITUANIE RENFORCENT LEUR COOPÉRATION

L’OIF et la Lituanie ont signé le 22 octobre 2012 à Paris une Convention de partenariat relative à la formation au et en français dans la diplomatie et la fonction publique lituaniennes, avec l’appui de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Grand-Duché de Luxembourg et de la France.

De g. à d. : Gerrit Van Rossum, Chef du Service des Affaires francophones du MAEE français ; Audronius Azubalis, Ministre des Affaires étrangères de la Lituanie ; Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF ; Christian Muller, Conseiller à l’Ambassade du Luxembourg à Paris ; Jean-Pol Baras, Délégué de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Paris
(Olivier Dion/OIF)

L’accord prévoit la mise en place, sur la base d’un cofinancement des deux parties, de plans annuels de formation au et en français destinés aux diplomates, fonctionnaires et magistrats lituaniens spécialisés dans le suivi des dossiers européens et multilatéraux, notamment les équipes en charge de la future Présidence du Conseil de l’Union européenne (UE) – du 1er juillet au 31 décembre 2013.

Formations intensives au français pour les futurs Présidents des groupes et comités de travail du Conseil, séminaires thématiques et ateliers spécialisés axés sur les défis relatifs à l’exercice d’une Présidence européenne, sessions de préparation aux concours de la fonction publique européenne, stages intensifs en immersion pour hauts fonctionnaires et appui à la mise en place d’une version française du futur site Internet officiel de la Présidence, composent le plan d’action qui sera déployé sur une durée de quatre ans, à Vilnius et à Bruxelles, pour les agents de l’Administration centrale et ceux de la Représentation permanente de la Lituanie auprès de l’UE.

A l’issue de la cérémonie de signature, le Ministre lituanien et l’Administrateur de l’OIF évoquent l’importance que revêt la promotion de la diversité linguistique (Olivier Dion/OIF)

En accompagnement de ce dispositif, les autorités lituaniennes expriment leur volonté de valoriser les compétences en langue française lors des processus de sélection et dans les procédures d’accès à la carrière diplomatique. Les aptitudes linguistiques francophones sont également retenues parmi les critères d’avancement et d’affectation des fonctionnaires, des diplomates et des magistrats lituaniens, auxquels il est recommandé de faire progresser l’usage du français dans leurs interventions auprès des organisations régionales et internationales, notamment pendant l’exercice de la Présidence du Conseil de l’Union européenne.

Celle-ci sera l’occasion d’associer les efforts et les initiatives en vue de conforter, dans les pratiques linguistiques de fait, la présence et l’usage de la langue française sur la scène internationale, en vertu des valeurs démocratiques véhiculées par le principe d’égalité des langues partagé par l’Union européenne et l’Organisation internationale de la Francophonie.

Pour rappel, 25 États membres ou observateurs de l’OIF se sont engagés à renforcer les capacités de travail et de négociation en français de leurs diplomates et de leurs fonctionnaires et à promouvoir l’usage de la langue française dans les organisations internationales, dans le respect des dispositions du Vade-mecum relatif à l’usage du français dans les organisations internationales adopté par la 22e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (Bucarest, 2006).

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer