Organisation internationale de la Francophonie

  • English

LES ANCIENS SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX

Pour donner à la Francophonie sa pleine dimension politique, les chefs d’État et de gouvernement ont élu pour la première fois, en novembre 1997, lors du Sommet de Hanoï, un Secrétaire général de la Francophonie.
Boutros Boutros-Ghali (Egypte) est le premier Secrétaire général de la Francophonie. Fonction qu’il exercera de 1998 à 2002.

M. Boutros Boutros-GhaliDiplomate, juriste, universitaire et auteur de nombreux ouvrages, Boutros Boutros-Ghali possède une longue expérience des affaires internationales.

De 1992 à 1996, Boutros Boutros-Ghali a exercé les fonctions de Secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies. Avant cette nomination par l’Assemblée générale de l’ONU, le premier Secrétaire général de la Francophonie était, depuis mai 1991, vice-Premier ministre égyptien, chargé des Affaires étrangères. Ministre d’Etat aux Affaires étrangères dans le gouvernement égyptien à partir d’Octobre 1977, Boutros Boutros-Ghali a assisté à la conférence au sommet de Camp David en septembre 1978 et participé à la négociation des accords de Camp David signés entre l’Egypte et Israël en 1979.

Avant son élection au Parlement égyptien en 1987, il appartenait depuis 1980 au Secrétariat du Parti national démocrate, et fut également vice-président de l’Internationale Socialiste.

De 1949 à 1977, Boutros Boutros-Ghali a été professeur de droit international et de relations internationales à l’Université du Caire et membre, de 1974 à 1977, du Comité central et du Bureau politique de l’Union socialiste arabe.

Membre de la Commission du droit international de 1979 à 1981, de la Commission internationale des juristes, de l’Institut du droit international, de l’Institut international des Droits de l’Homme, de la Société africaine d’études politiques et de l’Académie des sciences morales et politiques (Institut de France, Paris), Boutros Boutros-Ghali a pris part à de nombreuses réunions sur le droit international, les droits de l’Homme, le développement économique et social, la décolonisation, la question du Moyen-Orient, le droit humanitaire international, les droits des minorités (ethniques, notamment), le non-alignement, le développement de la région méditerranéenne et la coopération afro-arabe.

Fondateur de la publication « Al-ahram Igtisadi », dont il fut le rédacteur en chef pendant quinze ans, et de la revue trimestrielle « Al-Seyassa Al-Dawlia » qu’il a dirigée jusqu’en 1991, Boutros Boutros-Ghali est l’auteur d’une centaine de publications et de nombreux articles sur les affaires régionales et internationales, le droit et la diplomatie, et les sciences politiques. Il a rédigé un premier tome de ses mémoires, « Le chemin de Jérusalem », paru en 1997 aux éditions Fayard. Cet ouvrage, Prix Méditerranée Etranger 1998, relate, notamment, les négociations qui allaient aboutir aux accords de Camp David entre l’Egypte et Israël.

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie