Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

MALI : ABDOU DIOUF CONDAMNE L'AGRESSION CONTRE LE PRÉSIDENT INTÉRIMAIRE

Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, condamne fermement l’agression dont a été victime, hier, lundi 21 mai, le Président par intérim du Mali, Monsieur Dioncounda Traoré, au lendemain de la conclusion de l’accord politique entre les autorités de transition, les représentants du Comité national de redressement de la démocratie et de la restauration de l’autorité de l’Etat (CNRDRE) et la médiation de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

« Cette agression est inadmissible alors même que l’accord tant attendu sur les modalités de la transition vient d’être signé entre les parties maliennes sous l’égide de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest » a déclaré Abdou Diouf qui rappelle son plein appui aux termes de cet accord, conclu le 20 mai à Bamako, confirmant les décisions de la CEDEAO quant au dispositif et à la durée de la transition sur une période d’un an qui sera conduite par le Président par intérim et le gouvernement dirigé par Monsieur Cheick Modibo Diarra.

Le Secrétaire général de la Francophonie apporte également son soutien aux actions menées par les partenaires internationaux, en premier lieu par la CEDEAO, ainsi que l’Union africaine et les Nations Unies, pour la mise en œuvre de cet accord de sortie de crise et l’accompagnement de la transition au Mali. Il confirme en outre que la Francophonie continuera de s’associer à ces efforts.

Abdou Diouf appelle à la tenue des élections de sortie de crise d’ici à 12 mois, en vertu des dispositions du Communiqué final adopté lors du Sommet extraordinaire de la CEDEAO à Abidjan le 26 avril dernier et exhorte les parties prenantes à créer rapidement toutes les conditions de la paix et de la stabilité pour que soient pleinement restaurées l’unité nationale et l’intégrité territoriale du Mali.

Enfin, le Secrétaire général réitère la disponibilité de la Francophonie à accompagner activement les autorités maliennes dans la préparation d’élections libres, fiables et transparentes, conformément aux engagements souscrits par les chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie dans la Déclaration de Bamako.

Pour rappel, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) compte 56 Etats et gouvernements et 19 observateurs.


CONTACTS

Julie Tilman, Chargée de mission auprès du Secrétaire général, Presse et Communication
julie.tilman@francophonie.org
+ 33.1.44.11.12.68

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer