Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

OUVERTURE D'UN DEUXIÈME RÉSEAU DE CENTRES DE LECTURE ET D'ANIMATION CULTURELLE (CLAC) ET D'UNE BIBLIOTHÈQUE NUMÉRIQUE À MADAGASCAR

Arts et culture

La région de Bongolava à Madagascar est équipée d’un réseau de 12 nouveaux Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac), réalisés grâce au financement de l’Etat de Monaco, portant ainsi à 22 le nombre des Clac répartis sur l’ensemble du territoire malgache. L’inauguration a eu lieu samedi 20 octobre 2007, à Ankadinondry Sakay, en présence de l’administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, M. Clément Duhaime, du directeur de la coopération internationale de la Principauté de Monaco, M. Frédéric Platini, des autorités locales et nationales malgaches.

La toute nouvelle bibliothèque virtuelle de Madagascar qui abrite le fond patrimonial malgache numérisé en langue française a été également inaugurée ce même jour au Centre national malgache de lecture et d’animation culturelle, CEMDLAC à Antananarivo. Elle est la première bibliothèque francophone numérique du Sud.

« Les Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac) ont pour but de faciliter la lecture publique et l’accès des populations défavorisées aux informations en général. Véritables lieux de savoir, d’information et d’échange regroupant une bibliothèque, une salle polyvalente, un équipement audiovisuel voire informatique, ainsi que des équipements pour l’alimentation en énergie solaire, les Clac sont installés dans les régions rurales et quelquefois dans les quartiers populaires des grandes agglomérations. Dans les pays en sortie de crise, les Clac sont considérés comme d’importants facteurs de cohésion sociale. Dans ce contexte, l’OIF met en place des activités favorisant l’éducation à la citoyenneté et à l’exercice de la démocratie » rappelait Clément Duhaime.

Le programme Clac a été initié il y a plus de 20 ans par la Francophonie. En développant les centres en réseau, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) vise à accompagner les États dans la mise en place d’une véritable politique nationale de lecture publique. C’est le cas de Madagascar qui, après avoir expérimenté dès 2001 un premier réseau de 10 Clac s’est dotée en 2004 d’un cadre législatif approprié et du Centre national malgache de lecture et d’animation culturelle, CEMDLAC.

Avec l’ouverture des 12 nouveaux CLAC et de la bibliothèque numérique, le programme de lecture publique développé par Madagascar en étroite collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie est devenu un modèle d’application.

En marge de ces manifestations, l’OIF a organisé une rencontre internationale des responsables de lecture publique de 11 pays (Burkina Faso, République Centrafricaine, Comores, Guinée, Haïti, Liban, Madagascar, Mali, Maurice, Rwanda et Tchad) et cinq journées d’échange sur les bonnes pratiques rassemblant 80 animateurs de Clac malgaches.

Le succès des Clac s’explique par une responsabilité partagée du programme entre l’État, la collectivité bénéficiaire et l’OIF, par une adaptation constante au contexte, une sélection rigoureuse des biens culturels, un suivi dans la durée et par des résultats concrets et mesurables. En 2007, on compte 215 Clac dans 17 pays d’Afrique, de l’océan Indien, de la Caraïbe et du Proche-Orient.

5 pays se sont dotés d’un cadre législatif approprié et d’un Centre national de lecture publique : la Mauritanie en 2003, Madagascar en 2004, le Burkina Faso en 2005, Haïti en 2006, et Maurice en 2007.

Fréquentation annuelle de 10 Clac à Madagascar
Entrées : 188 052
Abonnés : 7 360
Prêts de livres : 74 475

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer