Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

QUEL AVENIR POUR LA FRANCOPHONIE EN AFRIQUE ?

« Une Francophonie sans l’Afrique, serait une Francophonie sans avenir », a déclaré Abdou Diouf au colloque « La Francophonie en Afrique : quel avenir ? », organisé le 24 juin à l’Assemblée nationale française sous la présidence de Bernard Accoyer, Président de l’Assemblée.

Abdou Diouf, Bernard Accoyer et Jacques Toubon (© Assemblée nationale-2010)

De gauche à droite : Abdou Diouf, Bernard Accoyer et Jacques Toubon ( © Assemblée nationale-2010)


Ce colloque, organisé en partenariat avec l’Institut français des relations internationales (IFRI), a été l’occasion d’échanger autour de quatre tables rondes :
-  Le français, une langue d’avenir pour l’Afrique ?
-  Les enjeux institutionnels de la Francophonie en Afrique.
-  Dix après la déclaration de Bamako, où en est la promotion de la démocratie, la prévention des conflits et le soutien à l’État de droit et aux droits de l’homme en Afrique francophone ?
-  Un désengagement de la France en Afrique francophone ?

Débats auxquels ont notamment pris part Jacques Toubon, secrétaire général du Cinquantenaire des indépendances africaines, Thierry de Montbrial, directeur général de l’IFRI, Jacques Legendre, secrétaire permanent de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et Moussa-Makan Camara, représentant permanent de l’OIF aux Nations unies.

Le colloque a été clôturé par Alain Joyandet, Secrétaire d’État chargé de la Coopération et de la Francophonie.

En savoir plus :
- Le discours d’ouverture d’Abdou Diouf
- Le programme détaillé

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer