Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO : LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE CONDAMNE AVEC FERMETÉ LES MASSACRES SURVENUS À MIRIKI

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, condamne avec fermeté le massacre de plusieurs civils perpétré par des groupes armés dans la nuit du 6 au 7 janvier 2016 à Miriki, dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).

« Cette situation est intolérable. Les auteurs de ces atrocités doivent être identifiés, jugés et condamnés. J’encourage à cet égard toutes les actions qui seront prises dans ce sens par les autorités congolaises. Il est important de neutraliser tous les groupes armés illégaux qui sèment la terreur au sein des populations civiles de la région et de tout mettre en œuvre pour protéger celles-ci », a-t-elle déclaré.

La Secrétaire générale invite la communauté internationale, notamment la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo, à intensifier son soutien aux autorités nationales congolaises en vue du rétablissement durable de la paix dans l’Est de la RDC.

Pour rappel, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) accompagne depuis plusieurs années à travers de nombreuses actions, la consolidation de la paix et de la démocratie, ainsi que le renforcement de l’Etat de droit en République Démocratique du Congo.

L’OIF compte 57 Etats et gouvernements membres, et 23 pays observateurs.

République démocratique du Congo : la Secrétaire générale condamne avec fermeté les massacres survenus à Miriki

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, condamne avec fermeté le massacre de plusieurs civils perpétré par des groupes armés dans la nuit du 6 au 7 janvier 2016 à Miriki, dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).

« Cette situation est intolérable. Les auteurs de ces atrocités doivent être identifiés, jugés et condamnés. J’encourage à cet égard toutes les actions qui seront prises dans ce sens par les autorités congolaises. Il est important de neutraliser tous les groupes armés illégaux qui sèment la terreur au sein des populations civiles de la région et de tout mettre en œuvre pour protéger celles-ci », a-t-elle déclaré.

La Secrétaire générale invite la communauté internationale, notamment la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation de la République Démocratique du Congo, à intensifier son soutien aux autorités nationales congolaises en vue du rétablissement durable de la paix dans l’Est de la RDC.

Pour rappel, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) accompagne depuis plusieurs années à travers de nombreuses actions, la consolidation de la paix et de la démocratie, ainsi que le renforcement de l’Etat de droit en République Démocratique du Congo.

L’OIF compte 57 Etats et gouvernements membres, et 23 pays observateurs. Pour plus de renseignements sur la Francophonie : http://www.francophonie.org
Contacts presse :
Louis Hamann, Porte-parole et conseiller communication louis.hamann@francophonie.org ;
Julie Tilman, chargée de mission auprès de la Secrétaire générale julie.tilman@francophonie.org ; Tél. 00.33.1.44.11.12.68
Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer