Organisation internationale de la Francophonie

  • English

RDC : POUR UNE MEILLEURE PROTECTION DES DÉFENSEURS DES DROITS DE L'HOMME

Deux représentants de l’OIF ont pris part à une table ronde entre les Autorités publiques congolaises et les Défenseurs des droits humains organisée par l’Association « Groupe Lotus » à Kinshasa, du 25 au 27 mai 2011.

Ouverte par le ministre de la justice et des droits humains M. Luzolo Lessa, aux côtés du président du Groupe Lotus M. Dismas Kitengue, et de la représentante de la Délégation de l’OIF à la paix, à la démocratie et aux droits de l’Homme (DDHDP), Mme Martine Anstett, cette rencontre a réuni plus de 150 participants.

Elle s’inscrit en droite ligne de la résolution sur la Déclaration de Bamako, dix ans après son adoption, adoptée par le Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de Montreux par laquelle les Etats se sont engagés à assurer une meilleure protection aux défenseurs des droits de l’Homme.

Cette initiative visait à élaborer des recommandations pour l’adoption et la mise en œuvre effective de mécanismes pour la protection des défenseurs et d’œuvrer pour la normalisation des relations entre les défenseurs et les autorités congolaises. Des propositions concrètes ont été formulées sur les projets de loi sur la protection des défenseurs et la création d’une commission nationale des droits de l’Homme ainsi que la mise en œuvre effective de l’entité de liaison, instance tripartite de concertation entre les autorités nationales, les ONG et les organisations internationales.

Pendant les travaux, l’OIF a pris part à l’hommage rendu par les participants de la Table Ronde à la mémoire de Floribert Chebeya, militant des droits de l’Homme assassiné dans la nuit du 1er au 2 juin 2010, et à son chauffeur Fidèle Bazana disparu depuis cette date.

Haut de page
Texte plus grand Texte plus petit Imprimer
  • ENVOYER À UN AMI

  • Google+

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie