Organisation internationale de la Francophonie

  • English

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE : ABDOU DIOUF CONDAMNE LA PERSISTANCE DES VIOLENCES MEURTRIÈRES ET L'ASSASSINAT D'UN MEMBRE DU CONSEIL NATIONAL DE LA TRANSITION

Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, condamne avec fermeté les violences meurtrières qui ont frappé la capitale centrafricaine, Bangui, en fin de semaine dernière et occasionné plusieurs morts dont celle de Jean-Emmanuel Ndjaroua, membre du Conseil national de transition.

« Je condamne fermement les graves violences qui ont entrainé les nombreuses tueries de ces derniers jours en République centrafricaine. Ces actes de violence sont intolérables, car ils n’offrent aucune issue possible au règlement pacifique de la crise en cours » a-t-il déclaré.

Abdou Diouf se dit gravement préoccupé par cette persistance du climat de violence meurtrière et qui est de nature à compromettre les efforts déployés en vue du rétablissement de la sécurité et de la stabilité dans le pays.

Il invite tout le peuple centrafricain à soutenir la nouvelle Présidente et son gouvernement ainsi que les institutions de la Transition, dans leur volonté et leurs efforts visant à mettre en œuvre sereinement le processus en cours qui, seul, permettra de restaurer la vie démocratique et l’Etat de droit.

Le Secrétaire général réitère la disponibilité de la Francophonie à accompagner, aux côtés d’autres partenaires, les efforts des autorités nationales ainsi que des acteurs politiques et sociaux centrafricains en vue de promouvoir la réconciliation nationale nécessaire au rétablissement de la paix et de la sécurités dans le pays.

L’OIF compte 57 Etats et gouvernements membres, et 20 pays observateurs.


CONTACTS

Julie Tilman, Chargée de mission auprès du Secrétaire général, Presse et Communication
julie.tilman@francophonie.org + 33.1.44.11.12.68

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie