Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

RIO+20 : COOPÉRATION SUD-SUD ET TRIANGULAIRE POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

L’OIF et le Secrétariat du Groupe des pays ACP ont organisé, le 21 juin, lors du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro (Brésil), un Panel conjoint de Haut niveau sur le thème « Coopération Sud-Sud et Triangulaire : solution innovante pour atteindre les Objectifs du Développement durable - Solidarité et partenariats pour l’accès universel à l’énergie ».

Ouvert par le Président d’Haïti, Michel Martelly, cet événement a réuni des dirigeants des institutions multilatérales, des personnalités politiques et des experts ayant une expérience affirmée dans le domaine, notamment : Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, Mohamed Ibn Chambas, Secrétaire-général ACP, Sigrid Kaag, Sous-Secrétaire général et Administrateur adjoint du PNUD, ainsi que Son Altesse Royale le Prince Laurent de Belgique ; la Ministre de l’environnement, de science et de technologie du Ghana, Sherry Ayittey ; le Coordonnateur du Ministère des Sciences, des Technologies et de l’Innovation du Brésil, Eduardo Soriano ; le Vice-Président du Grand Lyon, Bruno Charles, le Directeur de recherche à l’Ecole Nationale Supérieure des Mines de Saint-Etienne, Christian Brodhag et le Chef du Bureau de l’Administrateur de l’OIF, El-Habib Benessahraoui.

Les panellistes (OIF)

Les échanges engagés à cette occasion ont permis de présenter des perspectives multiples sur les opportunités et les défis de l’accès universel à l’énergie. Une convergence de vue s’est dégagée sur l’importance de l’innovation dans la mise en place des technologies énergétiques renouvelables, favorables à la croissance économique et à la réduction de la pauvreté.

Évoquant l’expérience d’Haïti, le Président Michel Martelly a indiqué : « Sans accès à l’électricité et à des ressources énergétiques compétitives, il n’y aura jamais de développement économique durable dans le monde en général et en Haïti en particulier. Il faut donc impérieusement que quelque chose change et que nous repensions nos stratégies. »

Illustrant l’accompagnement de ses États et gouvernements membres, l’Administrateur de l’OIF, Clément Duhaime a souligné que « la Francophonie dispose d’outils efficaces pour accompagner les pays membres dans l’élaboration et la mise en œuvre de leurs politiques d’accès à l’énergie. Forte de ses valeurs fondatrices de partage et de solidarité, la Francophonie engage, pour ce faire, son expertise et ses réseaux professionnels et thématiques, son potentiel académique et de recherche, ses liens institutionnels avec les espaces linguistiques lusophone, hispanophone et arabophone, ainsi que sa jeunesse dynamique et créative, dans une véritable démarche inter-régionale et intercontinentale de partage des savoirs. »

Le Panel a aussi permis de partager l’expérience des pays en développement et émergents ayant atteint des résultats positifs dans le domaine de l’utilisation d’énergies renouvelables, notamment par le partage du savoir et le transfert des technologies émanant de la Coopération Sud-Sud et Triangulaire et sa démarche multi-acteurs, ainsi que par la mise en place de politiques et mesures tangibles favorisant un accès universel, équitable et durable, aux services énergétiques innovants dans les pays en développement.

- Toutes les initiatives francophones pour Rio+20
- Rio+20 - Conférence des Nations Unies sur le développement durable


Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer