Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

UN AN APRÈS LE SÉISME EN HAÏTI, LA COMMUNAUTÉ FRANCOPHONE SE SOUVIENT ET SE RECUEILLE

Un an après le séisme dévastateur qui a frappé Haïti, Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, réitère sa détermination à accompagner ce pays membre : « Je souhaite renouveler au peuple haïtien, au nom de la Communauté francophone dans son ensemble, notre solidarité et notre engagement à accompagner Haïti tout au long des étapes de reconstruction et de consolidation de sa démocratie ».

Alors que la Communauté internationale commémore cette catastrophe, le Secrétaire général souligne que « trop peu d’efforts ont été déployés jusqu’ici pour s’attaquer concrètement à la reconstruction de ce pays. Tant qu’il le faudra, je ne manquerai aucune occasion de rappeler à nos chefs d’États et de gouvernements l’engagement qu’ils ont pris lors du XIIIe Sommet de la Francophonie à Montreux (Suisse), en octobre dernier, en déclarant Haïti pays prioritaire de la solidarité francophone », a déclaré Abdou Diouf.

Dès le lendemain du séisme, la Francophonie s’est immédiatement mobilisée et s’est tenue aux côtés des haïtiens pour tenter de répondre à l’urgence, notamment en dégageant une contribution financière exceptionnelle pour l’aide humanitaire d’urgence et en appelant massivement à la mobilisation et aux dons. En ce qui concerne la reconstruction du pays, la Francophonie a défini et débuté la mise en œuvre d’actions en matière d’éducation, d’enseignement supérieur et de refondation institutionnelle, dans le cadre des priorités déterminées par le Gouvernement de la République d’Haïti et en coordination avec les partenaires internationaux. La Francophonie a également poursuivi son accompagnement auprès des autorités haïtiennes en matière de gouvernance et de renforcement des capacités des institutions de l’État de droit et des droits de l’Homme.

Présente à l’occasion du premier tour des élections présidentielle et parlementaires, en novembre dernier, la Francophonie est préoccupée par la crise politique à laquelle est confrontée Haïti et appelle les acteurs politiques haïtiens à respecter l’ordre constitutionnel, l’État de droit et les principes démocratiques. « Haïti a besoin d’institutions légitimes et fortes pour poursuivre et amplifier le travail de reconstruction », a ajouté Abdou Diouf.

A l’occasion de la session extraordinaire du Conseil Permanent de la Francophonie (CPF) qui se réunira demain, mercredi 12 janvier, le Secrétaire général demandera aux représentants de respecter un moment de recueillement en hommage aux victimes et au peuple haïtien.

L’OIF compte 56 Etats et gouvernements membres, et 19 pays observateurs. Pour plus de renseignements sur la Francophonie : www.francophonie.org


CONTACTS

Julie Tilman, attachée de presse du Secrétaire général
julie.tilman@francophonie.org
+ 33.1.44.11.12.68

Documents à télécharger

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer