Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

L'ÉDUCATION À LA PAIX

Atelier 6

La réponse à l’extrémisme violent, à l’intolérance et aux replis identitaires devrait être préventive et adopter une nouvelle vision de l’éducation et de ses rôles afin d’en faire un des premiers acteurs de la lutte contre la radicalisation et l’extrémisme violent. En effet, le rôle et l’apport du système éducatif peuvent avoir une influence ciblée en matière de lutte contre ces phénomènes. L’école, comme lieu de socialisation, d’apprentissage et de transmission de valeurs communes, doit être un espace privilégié de développement de la confiance en soi, de l’acceptation de l’altérité. Elle doit permettre d’ancrer en chacun les valeurs essentielles, et semer les ferments de la cohésion sociale. L’école et l’éducation non-formelle jouent un rôle important dans la formation de l’adulte et du citoyen en devenir. A cet effet, il est impératif de développer des programmes éducatifs qui renforcent la résilience des jeunes (filles et garçons) face aux messages des extrémistes radicaux propagés notamment via internet et les réseaux sociaux.

A quels niveaux devraient se situer les domaines prioritaires d’intervention du secteur de l’éducation pour promouvoir la paix et prévenir l’extrémisme violent de manière efficace et durable ?

• la révision des politiques éducatives nationales : comment intégrer dans les curricula les notions de base de lutte contre le terrorisme et le radicalisme à tous les cycles d’enseignement à partir du préscolaire ? comment insuffler la tolérance et le respect de l’Autre ?
• la formation (initiale et continue) du personnel éducatif dans son ensemble à ces valeurs : quelles méthodes modernes promouvoir à cette fin ?
• les curricula : comment positiver l’image de l’autre dans les curricula, en particulier dans les curricula touchant à l’éducation religieuse, et les supports pédagogiques (textes, iconographie etc.) ?
• le matériel pédagogique : comment les rendre plus inclusifs, plus respectueux de la diversité et dépourvus de préjugés ? Comment construire un message axé sur la consolidation de la tolérance, de la paix, de la coexistence, du respect mutuel et du rejet des stéréotypes sous toutes les formes ?
• l’environnement : est-il indispensable d’élargir le partenariat avec les milieux associatifs, la famille, les associations des parents d’élèves, les clubs de jeunes et organismes de jeunesse, les associations religieuses, les pouvoirs locaux etc., pour renforcer l’éducation à La paix ?
• l’édition : comment favoriser l’édition et la distribution d’ouvrages de référence promouvant et illustrant les valeurs de paix, de tolérance et de modération ? Peut-on contrecarrer les influences de la pseudo-littérature qui incite à la haine et à la radicalisation au nom de la religion ?

Les participants à cet atelier pourront également s’interroger sur les impacts engendrés par l’éveil à la lecture, l’esprit critique, la différenciation des sources et des discours, l’éducation aux médias, l’éducation à la citoyenneté mondiale, le sport, l’éducation artistique sur le développement des savoirs et des compétences sur la lutte contre le radicalisme des jeunes et la prévention de l’extrémisme violent. Quels sont les moyens à mettre en œuvre pour que l’école soit un rempart efficace contre l’embrigadement des jeunes.

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer