Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

MICHAËLLE JEAN SE RÉJOUIT DE L'ATTRIBUTION DU PRIX NOBEL DE LA PAIX AU DOCTEUR MUKWEGE ET À NADIA MURAD

La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Michaëlle Jean, se réjouit de l’attribution du prix Nobel de la paix au Docteur Denis Mukwege et à Nadia Murad, un prix « hautement mérité pour toutes ces femmes et ces filles victimes de viols et des pires violences dans leur chair, qu’ensemble, en terrain hostile et avec les équipes, ils ont su ramener à la vie », a-t-elle déclaré.

Dans les situations de conflit, les femmes et les filles sont beaucoup plus exposées au risque de violences physiques et sexuelles. Le viol est utilisé comme arme de guerre pour terroriser et déstabiliser des populations entières. Nombre de femmes sont victimes de viols, de mariages forcés avec un soldat ennemi, d’esclavage sexuel et d’autres formes de violences et de torture. Beaucoup doivent s’enfuir de chez elles, ont perdu leur famille et leurs moyens de subsistance, et n’ont que peu ou pas d’accès aux soins, en plus de subir une stigmatisation sociale forte.

JPEG - 33.9 ko
Michaëlle Jean avec le Dr. Mukwege à la projection du film "L’homme qui répare les femmes" lors des RDV de l’OIF en 2015 (©Cyril Bailleul/OIF)

La Francophonie est fermement engagée dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et aux filles, notamment en période de conflit. Elle accompagne, depuis de nombreuses années, le travail du Dr. Mukwege en faveur d’un accompagnement adéquat et global des femmes victimes de violences sexuelles, mais aussi de l’amplification de la voix des survivantes et de la mise en place de mécanismes légaux pour leur rendre justice.

La lutte contre les violences sexuelles faites aux femmes et aux filles en temps de conflit et d’après-conflit est au cœur du plaidoyer et des actions déployées sur le terrain par la Francophonie. Elle fait partie intégrante de la « Stratégie de la Francophonie pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, les droits et l’autonomisation des femmes et des filles » qui sera soumise à adoption lors du Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie, à Erevan, les 11 et 12 octobre prochains.

L’OIF compte 58 Etats et gouvernements membres, et 26 pays observateurs.

Contacts Presse
media@francophonie.org
Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer