Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE DE LA FRANCOPHONIE SALUE À MONCTON LE GRAND DYNAMISME ET L'ESPRIT VOLONTAIRE DU CANADA-NOUVEAU-BRUNSWICK EN FRANCOPHONIE

La Secrétaire générale de la Francophonie, Son Excellence Madame Michaëlle Jean salue le dynamisme et l’engagement du Canada-Nouveau-Brunswick, membre de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). « Fidèle à son engagement dans la grande famille francophone, j’ai été ravie de retrouver à Moncton, ville du Sommet de 1999 des chefs d’État et de gouvernement de la Francophonie où l’accent sera mis sur l’investissement nécessaire dans la jeunesse, combien le Premier ministre Brian Gallant, son gouvernement et les forces vives de la province canadienne du Nouveau-Brunswick redoublent de volonté pour agir et s’investir toujours plus vigoureusement dans l’espace francophone et aux côtés de l’OIF.  »

À l’invitation du Conseil économique du Nouveau-Brunswick, Michaëlle Jean a rencontré plus d’une centaine d’hommes et de femmes d’affaires rassemblés par l’association provinciale Opportunités Nouveau Brunswick, pour discuter de leurs aspirations, leurs ambitions et de leur volonté de se saisir des occasions d’investissements et de partenariats dans le cadre de la stratégie économique et numérique déployée par l’OIF. « Les forces économiques et les autorités du Nouveau-Brunswick, territoire maritime, mais aussi de terres et de forêts, sont très conscientes des filières dans lesquelles leur expérience et leurs activités comptent. Elles souhaitent redoubler d’efforts et avec beaucoup de dynamisme, se positionner aux côtés de partenaires et pays de l’espace francophone dans les secteurs liés à l’économie bleue et l’économie verte. Je constate aussi au Nouveau-Brunswick un fort désir de diversifier ses champs d’activités économiques traditionnels à travers l’innovation dans le secteur numérique et les nouvelles technologies. La Francophonie offre d’emblée pour tout cela un espace d’infinies possibilités et l’OIF est là dans son rôle de catalyseur pour impulser ces synergies. », a déclaré Michaëlle Jean en expliquant comment l’OIF saura accompagner cette mobilisation stratégique du Nouveau-Brunswick sur la scène internationale.

Invitée par l’Université de Moncton à rencontrer la cohorte d’étudiantes et d’étudiants déjà mobilisés pour le programme d’accueil des Jeux de la Francophonie en 2021, la Secrétaire générale s’est réjouie au cours de l’échange avec eux de voir autant de jeunes francophones de 40 différentes nationalités accueillis par cette université. La signature officielle du Protocole de collaboration entre la Francophonie et l’Observatoire international des droits linguistiques a été un autre moment fort de cette visite et la Secrétaire générale a pour l’occasion pris la parole à la prestigieuse Conférence Fernand Landry sur le thème « La Francophonie, un levier international envers et pour la diversité culturelle et linguistique. »

Michaëlle Jean remercie le Premier ministre Brian Gallant et la Lieutenante-gouverneure Jocelyne Roy-Vienneau ainsi que la Société nationale des Acadiens (SNA) de l’accueil digne et chaleureux qu’ils lui ont réservé.

L’OIF compte 58 Etats et gouvernements membres, et 26 pays observateurs.


Contacts Presse
media@francophonie.org
Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer