Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

DISCOURS D'ADAMA OUANE À LOMÉ, LE 2 MAI 2018

Cérémonie de clôture de l’atelier régional sur la programmation 2019-2022 / Ouverture officielle de la réunion de synthèse des RESIF

Seul le texte prononcé fait foi

Monsieur le Représentant du Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’intégration africaine,
Monsieur le Représentant personnel du Président de la République du Togo auprès de l’OIF,
Monsieur le Représentant personnel du Président de la République d’Arménie auprès de l’OIF, cher Christian,

Monsieur le Président du GAF, cher Mohamed Karim,
Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de mission diplomatique,
Monsieur le Directeur du BRAO, cher Eric,
Madame la Directeur du BRECO, chère Renie,
Monsieur le Directeur du BRAC, cher Boubaccar,
Monsieur le Directeur du BRAP, cher Eric Thibeault,
Monsieur le Président du RESIFAO,
Madame la Présidente et Messieurs les Présidents des Réseaux des structures et institutions nationales en charge de la Francophonie (RESIF),
Mesdames, Messieurs les correspondants nationaux,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs, Chers collègues de l’OIF et du BRAO,
Chers amis de l’OIF et de la Francophonie,

C’est un immense plaisir d’être parmi vous en cette heureuse circonstance qui marque à la fois la célébration du 10e anniversaire du Réseau des structures et institutions nationales en charge de la Francophonie en Afrique de l’ouest (RESIFAO), la clôture de l’atelier pour la même zone géographique et l’ouverture des travaux de la réunion de synthèse des contributions des correspondants nationaux à la nouvelle programmation 2019-2022. Dans ce contexte, l’expression « Faire d’une pierre deux coups » que l’on attribuerait à Montaigne dans la littérature du 16ème siècle, prendrait tout son sens, même si elle peut paraître peu écologique aujourd’hui.

Je tiens, avant tout, à remercier le Gouvernement Togolais pour l’accueil chaleureux et fraternel que vous nous avez réservé, à ma délégation et à moi-même, dans ce beau et merveilleux pays. Cette coquette ville de Lomé que j’évoque avec beaucoup d’affection et de nostalgie pour y avoir fait les premiers pas d’une carrière de 29 ans de fonctionnaire international au sein de l’UNESCO.

Voudriez-vous bien, Monsieur le Représentant du Ministre et Monsieur le Représentant personnel, transmettre également nos remerciements et notre sincère gratitude au Président de la République du Togo pour son engagement et pour la contribution substantielle que votre pays apporte à la consolidation de la présence de la Francophonie à Lomé, permettant ainsi à notre Organisation d’être davantage et plus proche des territoires et des populations de nos Etats membres de l’Afrique de l’ouest en droite ligne avec la Francophonie des solutions et celle des peuples particulièrement chères à notre Secrétaire Générale, Son Excellence Madame Michaëlle Jean.

Cet engagement francophone, très estimé par l’OIF, enraciné déjà dans la tradition d’ouverture du Togo sur le monde, s’est en effet exprimé entre autres par l’hospitalité permanente et les facilités d’usage accordées à notre bureau régional pour l’Afrique de l’ouest (BRAO). Et si l’Afrique est le berceau de la Francophonie par Niamey, elle est aussi le berceau de nos unités hors siège par Lomé. Car, grâce à l’accord de siège de 1982 relatif à l’établissement d’une unité hors siège de l’ACCT sur le territoire togolais et à ses privilèges et immunités, le BRAO est ainsi devenu la première de nos représentations régionales à être implantée sur le continent africain.

C’est pourquoi, je me réjouis aujourd’hui de la signature imminente de l’accord de siège actualisé entre l’OIF et la République Togolaise. Cette étape importante, qui confirme le rôle majeur du Togo dans la famille francophone, ouvre également la voie à des nouvelles possibilités de renforcer la mise en œuvre de nos actions de coopération en faveur de nos 12 Etats membres en Afrique de l’ouest.

Excellences, Mesdames, Messieurs,

Chers amis de l’OIF et de la Francophonie, l’occasion est aussi belle de souhaiter un heureux anniversaire à toutes et tous les Correspondants nationaux membres du RESIFAO.

Dans la même veine, je voudrais saluer très chaleureusement la présence des responsables des Réseaux régionaux des correspondants nationaux de l’ensemble de notre espace, venus commémorer, partager et co-construire.

A travers vous, Madame la présidente et Messieurs les présidents des RESIF, j’adresse également mes sincères remerciements à l’ensemble des correspondants nationaux ainsi qu’aux centaines de cadres et agents des structures nationales des 5 continents dont, rappelons-le, plus de trois quart travaillent sans relâche et à plein temps pour que la Francophonie soit porteuse des véritables espoirs et trouve réellement du sens auprès de leurs concitoyens ainsi que de l’ancrage dans leurs pays.

Je saisie, en outre, la présente opportunité pour vous transmettre les meilleurs encouragements de la Secrétaire générale, Son Excellence Madame Michaëlle JEAN qui attache, tout comme moi, une importance singulière aux conclusions de vos travaux.

Aussi m’a-t-elle chargé de renouveler devant vous, l’expression de sa profonde reconnaissance aux Etats et gouvernements qui investissent dans les dispositifs nationaux en charge de la Francophonie en vue d’assurer la lisibilité et la visibilité de nos actions de coopération sur le terrain. Cet investissement national en faveur de de la Francophonie, notre édifice commun, mérite d’être salué et applaudi.

Je ne pourrais passer sous silence toute l’énergie que vous ne cessez de déployer, chaque jour qui passe, au service du rayonnement de notre belle langue en partage et de la Francophonie, particulièrement à l’occasion de la Journée du 20 mars dont la célébration couvre parfois une semaine, une quinzaine voire tout un mois chaque année.

Comme par le passé, notre Organisation accordera une grande importance à l’approfondissement du dialogue avec les acteurs clés sur le terrain parmi lesquels, les correspondants nationaux, nos interlocuteurs privilégiés qui facilitent, au mieux, la circulation de l’information avec les bénéficiaires de nos actions au sein de nos Etats et gouvernements membres et qui font remonter vers nous les besoins, les priorités et attentes des populations de notre grande communauté.

C’est dans cet esprit, que j’ai personnellement souhaité donner un cachet particulier à cette célébration du 10e anniversaire du RESIFAO en invitant tous les présidents des RESIF afin de tenir ici, à Lomé, la réunion de synthèse des contributions issues des ateliers régionaux auxquels ont pris part des Correspondants nationaux, les partenaires et des acteurs de terrain de l’Asie-Pacifique, de l’Europe centrale et orientale, de l’Afrique centrale, de l’océan Indien, de l’Afrique du Nord et du Moyen orient, de la Caraïbes et Amérique latine ainsi que ceux d’Afrique de l’ouest qui viennent de terminer leurs travaux.

Il est donc attendu de cette rencontre des présidents des RESIF :

1. Le passage en revue des contributions des RESIF sur les enjeux et priorités identifiés dans chaque zone géographique ;
2. Des discussions sur les différentes pistes d’actions proposées par les régions francophones en vue de dégager un document consolidé de la contribution des correspondants nationaux à la nouvelle programmation, en cohérence avec nos objectifs stratégiques et les résultats attendus par nos Instances ;
3. L’identification des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces liées à la gouvernance des RESIF de l’espace francophone ;
4. La formulation de propositions d’axes de travail des RESIF sur lesquels l’OIF pourrait éventuellement orienter son accompagnement pour la période 2019 – 2022.

Dans le cadre de cette nouvelle programmation 2019-2022, l’OIF entend ainsi veiller à la prise en compte effective des priorités de nos régions d’intervention. Elle poursuivra aussi résolument le processus de décentralisation engagé à travers, notamment des mécanismes de coopération de proximité, le renforcement et la responsabilisation accrue des unités hors siège et un véritable décentrage de nos interventions.

Excellences, Mesdames, Messieurs,
Chers amis de l’OIF et de la Francophonie,

La force de notre Organisation réside notamment dans ses réseaux, sa capacité à créer du lien et des liants fondés sur la langue française et sur des valeurs que nous avons en partage. Les réseaux des correspondants nationaux constituent à ce jour une illustration intéressante du bénéfice de l’unité et de la concertation.

Du concours PROLAF (en Afrique de l’ouest), en passant par les concours regards croisés (en Afrique centrale), des olympiades de la langue française (en Europe centrale et orientale) , du réseautage des académies diplomatiques (en Asie-Pacifique), voilà tant d’exemples qui méritent d’être salués et qui montrent tout le dynamisme des RESIF et leur engagement actif sur le terrain, aux côtés de nos bureaux régionaux.

Au cours du prochain quadriennum, nous amplifierons cette dynamique. Aussi envisageons-nous d’assurer une implication plus accrue des structures et institutions nationales dans la mise en œuvre de la programmation 2019-2022 en favorisant une effective appropriation des mécanismes d’accès à la nouvelle offre de coopération.

Nous mettrons également l’accent sur le renforcement des capacités au bénéfice des correspondants nationaux à travers leurs réseaux respectifs.

Dans le même ordre d’idées et selon les besoins des Etats, nous accompagnerons prioritairement la mise en place des commissions nationales pour la Francophonie là où elles n’existent pas tout en renforçant, à travers des appuis techniques et organisationnels, celles qui existent déjà pour plus d’appropriation et de concertation entre les acteurs nationaux.

Le correspondant national devra, à nos yeux, être accompagné techniquement pour être davantage efficace et performant dans l’exercice de ses fonctions au bénéfice de ses concitoyens. En outre, pour éviter le piège du repli sur soi au sein des RESIF, l’OIF va examiner la possibilité d’organiser, en fonction des besoins, les réunions de concertation entre les présidents des RESIF en vue de promouvoir les échanges inter-RESIF et les partage d’expériences sur la gouvernance des RESIF au cours de ces 4 prochaines années.

De cette manière, nous donnerons ainsi un écho favorable au message nous légué par l’un de nos pères fondateurs de la Francophonie, Léopold S. Senghor, qui nous invite constamment à « s’enrichir de nos différences pour converger vers l’universel ». Les correspondants nationaux devront aussi s’enrichir mutuellement à travers non seulement les échanges intra-RESIF mais aussi inter-RESIF.

Cette rencontre de Lomé me semble donc être aussi l’étape déterminante d’une ambition des RESIF beaucoup plus exaltante afin de construire, ensemble avec Madame la Secrétaire générale, une Francophonie plus active sur le terrain, une Francophonie plus créatrice des liens, que dis-je des ponts entre les francophones des 5 continents, et une Francophonie plus porteuse des espérances (espoirs) en termes d’égalité des droits entre les femmes et les hommes de nos pays respectifs.
C’est dans cette optique que vous avez été sensibilisés dans vos ateliers régionaux aux aspects relatifs à l’EFH.

Pour permettre à l’OIF d’inscrire son accompagnement aux RESIF dans une vision prospective, je vous annonce qu’il sera organisé, en marge des célébrations de son cinquantenaire en 2020 une rencontre à Paris afin de réfléchir sur les actions, atouts et perspectives des structures nationales en charge de la Francophonie à l’horizon 2030.

Excellences, Mesdames, Messieurs, chers amis de l’OIF et de la Francophonie,

Pour clore mon propos, je voudrais encore une fois rendre un vibrant hommage aux autorités togolaises pour leur hospitalité envers la communauté francophone.
Je voudrais également saluer le BRAO, son directeur et toute son équipe pour cet accompagnement que nous apprécions très fortement.
Je renouvelle mes sincères félicitations aux RESIFAO pour son 10e anniversaire et souhaite plein succès aux travaux de la réunion des présidents des RESIF.

Je vous remercie pour votre aimable attention.
Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer