Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

FONDS IMAGE DE LA FRANCOPHONIE : NOUVELLE VAGUE ET LAME DE FOND

Les sessions d’automne du fonds d’aide de l’OIF ont été marquées à la fois par des projets audacieux de jeunes cinéastes d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient et par une montée en puissance impressionnante des séries d’Afrique francophone.

JPEG - 21.3 ko

Mounia Akl, 29 ans, Omar el Zohairy, 30 ans, Ismaël El Iraki, 35 ans. Signes particuliers : impertinence, rage de vivre et talent hors normes. Parmi les six films soutenus lors de la dernière session du Fonds Image de la Francophonie, trois sont des premiers longs-métrages et leurs auteurs, originaires du Liban, d’Egypte et du Maroc, nous font plonger dans des univers manifestement délirants mais peut-être pas aussi fous que le monde réel qui les a inspirés : le Marocain Ismaël El Iraki a échappé à la tuerie du Bataclan à Paris, l’Egyptien Omar el Zohairy a appris à ne plus avoir peur pendant la révolution de 2011 et la Libanaise Mounia Akl a vu pousser dans son pays des montagnes d’ordures de plus de cinquante mètres de haut… Il en résulte des scénarios plein d’audace et d’ironie mais aussi de poésie.

Au total, ce sont seize projets de films et de séries qui ont été soutenus lors des sessions d’automne du Fonds Image de la Francophonie présidées par Marguerite Abouet (commission documentaires/séries) et Rithy Panh (cinéma-fiction).

JPEG - 27.9 ko

La deuxième grande tendance observée à cette occasion est la montée en puissance et l’internationalisation des séries d’Afrique francophone, illustrée notamment par « Sakho & Mangane », série policière au format 52’ tournée au Sénégal avec des auteurs, réalisateurs et comédiens venus d’au moins sept pays d’Afrique francophone et des têtes d’affiche comme Issaka Sawadogo et Yann Gaël. Dans toute l’histoire de l’Afrique francophone, « Sakho & Mangane » n’est que la deuxième série télévisée au format 52’ à entrer en production (après « Invisibles », de l’Ivoirien Alex Ogou, également soutenue par le Fonds Image de la Francophonie et primée dernièrement au festival de la fiction TV de La Rochelle). Autres grandes premières : d’une part, la série suisso-camerounaise « Une affaire de minijupe » qui a la particularité d’être cofinancée à la fois par TV5Monde et la Télévision suisse romande, et, d’autre part, une déclinaison congolaise de la série française « L’amour à 200 m ».

Réservé aux pays francophones du Sud, le Fonds Image de la Francophonie dispose d’un budget annuel d’un million d’euros. Renseignements et dépôt des dossiers sur le site Images francophones.


Liste des projets sélectionnés par la commission Cinéma-fiction :

AIDES A LA PRODUCTION

Zanka contact
long-métrage de fiction
d’Ismaël El Iraki (Maroc)
60 000 €

El Ferakh (le poulet)
long-métrage de fiction
d’Omar el Zohairy (Egypte)
60 000 €

Costa Brava Liban
long-métrage de fiction
de Mounia Akl (Liban)
60 000 €

Awa
long-métrage de fiction
de Moussa Sene Absa (Sénégal)
30 000 €
Machini
court-métrage d’animation
de Trésor Tshibangu et Frank Mukunday (RDC)
15 000 €

Tabaski
court-métrage de fiction
de Laurence Attali (Sénégal)
15 000 €
Liste des projets sélectionnés par la commission Documentaires/Séries :

AIDES A LA PRODUCTION

Pas d’or pour Kalsaka
Long-métrage documentaire
de Michel K. Zongo (Burkina Faso),
30 000 €

Une révolution rose
Long-métrage documentaire
de Jawad Rhalib (Maroc),
50 000 €

Après ta révolte, ton vote
Long-métrage documentaire
de Kiswendsida Parfait Kaboré (Burkina Faso),
10 000 €

Une affaire de mini-jupe - saison 2
Série de fiction (14 x 26’)
de Paulin Tadadjeu Dadjeu (Cameroun),
50 000 €

L’amour à 200 m
Pilotes d’une série (2 x 26’)
de Yana Delho (Congo)
10 000 €

Sakho & Mangane
Série de fiction (8 x 52’)
de Jean-Luc Herbulot (Congo), Toumani Sangaré (Mali) et Hubert Laba Ndao (Sénégal)
80 000 €

Dérapages
Série de fiction (26 x 26’)
d’Abdulahad Wone (Sénégal)
30 000 €

Petit pays
Pilote d’une série (13’)
de Bala Armand Sarambé (Burkina Faso)
10 000 €

AIDES A LA FINITION

Génération Boulevard
Long-métrage documentaire
de Laoui Andaloussi Mohamed et Hicham Bajjou (Maroc),
10 000 €

Balolé, une carrière de géants
Long-métrage documentaire
de Chloé Aïcha Boro (Burkina Faso)
10 000 €


Contact pour tout renseignement :
Pierre Barrot, spécialiste de programme chargé de l’audiovisuel et du cinéma : pierre.barrot@francophonie.org

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer