Si ce courriel ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser gràce à ce lien

Francophonie en brèves Francophonie en brèves décembre 2011
 
    À la Une
 
  10e édition du Prix des 5 continents de la Francophonie
 
Le Prix des 5 continents de la Francophonie fêtait en 2011 ses 10 ans. La remise du prix a eu lieu le 9 décembre, au siège de l’OIF à Paris. Ouverte par Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, la cérémonie a été marquée par la lecture d’extraits d’Innocentines (éd.Grasset, 1969) de et par René de Obaldia, membre de l’Académie française et du Jury du prix. Egalement par la présence de la plupart des anciens lauréats qui ont souligné l’originalité de ce prix dédié à la littérature francophone. Les membres du Jury dont son président, l’écrivain haïtien Lyonel Trouillot, ainsi que le Prix Nobel de littérature 2008 J.M.G. Le Clézio, ont fait part des motivations qui les ont conduits à récompenser la Québécoise Jocelyne Saucier pour son roman Il pleuvait des oiseaux (Ed. XYZ) et à attribuer une mention spéciale au Camerounais Patrice Nganang pour Mont-Plaisant (Ed. Philippe Rey). Enfin, le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, a remis leur distinction à ces deux lauréats.
Soulignons également que plus de 2500 internautes ont participé au jeu en ligne organisé en partenariat avec l'hebdomadaire Courrier international à l'occasion des 10 ans du prix. 30 d'entre eux ont ainsi pu gagner un des deux romans primés en 2011.
 
  Deux universitaires tunisiens lauréats du Prix Ibn Khaldoun-Senghor
 
Réunis les 24 et 25 novembre à Tunis, les membres du jury du Prix Ibn Khaldoun-Senghor ont distingué les deux universitaires tunisiens Abdelkader Mhiri et Hammadi Sammoud pour leur traduction, du français vers l’arabe, de l’ouvrage Nouveau dictionnaire encyclopédique des sciences du langage (Le Seuil, 1995), édité en Tunisie par le Centre national de traduction (2010). Le Prix a été remis par Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, et le représentant du directeur général de l’Organisation arabe pour l’Éducation, la Culture et les Sciences (ALECSO) à l’occasion d’une cérémonie organisée au siège de l’OIF le 15 décembre.
 
  L’OIF aux 6es Journées européennes du développement
 
Dans le cadre de son partenariat avec la Présidence polonaise de l’Union européenne et la Commission européenne, l’OIF a participé à la 6e édition des Journées européennes du développement, les 15 et 16 décembre à Varsovie (Pologne). A cette occasion, l’OIF a organisé, le 15 décembre, un Panel de Haut niveau sur le thème « La coopération Sud-Sud et Triangulaire : concurrence ou complémentarité pour un développement plus efficace ? », avec notamment la participation du président du Niger Issoufou Mahamadou, de l’administrateur de l’OIF Clément Duhaime, du secrétaire général du groupe des ACP Mohamed Ibn Chambas… Ce débat a permis de dégager des conclusions visant à favoriser l’amélioration de l’efficacité du développement, en conformité avec les engagements internationaux fixés dans la Déclaration de Busan. L’action de la Francophonie dans le domaine de la démocratie et de l’accompagnement des processus électoraux a été mise en relief lors d’un autre Panel organisé par la Commission européenne sur le thème des droits de l’Homme et du développement, avec la participation de Mohamed El-Hacen Ould Lebatt, Envoyé spécial de la Francophonie pour le processus électoral en RDC.
 
  Activités diplomatiques du Secrétaire général
 
Madagascar. Le Secrétaire général de la Francophonie a reçu, à Paris, le 6 décembre, Andry Rajoelina, Président de la Haute Autorité de Transition de Madagascar. Cet entretien a été l’occasion d’informer les autorités malgaches de la décision du Conseil permanent de la Francophonie (CPF) le 30 novembre de prononcer, lors de sa prochaine session ordinaire, la levée des mesures spécifiques de suspension adoptées le 2 avril 2009 en fonction de l’évaluation qu’il aura faite des progrès accomplis dans la mise en œuvre et le respect de la Feuille de route. Abdou Diouf a confirmé que l’OIF allait, dans les semaines à venir, intensifier son dispositif d’accompagnement du processus de sortie de crise et de mise en œuvre de la Feuille de route.
République démocratique du Congo. Ayant pris connaissance le 9 décembre des résultats provisoires de l’élection présidentielle proclamés le jour même par la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Abdou Diouf a appelé l’ensemble des candidats, leurs militants ainsi que les forces de sécurité à faire preuve de retenue et de responsabilité et à éviter toute violence. Le Secrétaire général les a exhortés à user des voies de recours légales en cas de contestation et a réitéré l’engagement de l’OIF à poursuivre son assistance technique en faveur de la Cour suprême de justice, chargée du traitement du contentieux électoral.
Wallonie-Bruxelles. Le Secrétaire général a participé le 7 décembre à la séance solennelle marquant officiellement le 40e anniversaire du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. A cette occasion, le président du Parlement, Jean-Charles Luperto avait également invité à ses côtés le président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie Roch Marc Christian Kabore, ainsi que l’académicien français d’origine belge François Weyergans.

    Langue française
 
  Le français dans la vie internationale : l’Albanie et l’OIF signent un accord de coopération
 
L’OIF et l’Albanie ont signé le 20 décembre à Tirana un mémorandum visant à renforcer les capacités de travail en français de diplomates et fonctionnaires albanais en charge de dossiers internationaux et multilatéraux, en partenariat avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, le Grand-Duché de Luxembourg et la France. L’Albanie est le 23e État membre de l’OIF à s’engager ainsi pour le renforcement de l’apprentissage et de l’usage du français dans sa Diplomatie et sa Fonction publique.

    Diversité culturelle et linguistique
 
  13e Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (Fildak)
 
La 13e Foire internationale du livre et du matériel didactique de Dakar (Fildak) se tenait du 17 au 22 décembre dans la capitale sénégalaise. A l’occasion de ce rendez-vous biennal, l’OIF a appuyé la participation de deux maisons d’édition – Mémoire d’encrier (Québec) et Assela (Mali) – et apporté son soutien au Prix Alioune Diop de l’édition africaine, décerné aux éditions Elyzad (Tunisie). En marge de la Fildak, l’OIF a organisé une tournée littéraire de dix auteur(e)s francophones : Jocelyne Saucier, lauréate 2011 du Prix des cinq continents de la Francophonie, Rodney Saint-Eloi, Aminata Sow-Fall, Nafissatou Dia-Diouf, Ken Bugul, Souleymane Bachir Diagne, Boubacar Boris Diop, Louis Camara, et Felwine Sarr. Invité de la Fildak en tant que parrain de cette 13e édition, Dany Laferrière s’est joint également à cette tournée.
 
  Burundi : gestion d’entreprises culturelles
 
Une vingtaine d’entrepreneurs culturels des filières de la musique, du livre et de l’image, de représentants des structures de formation et de représentants des organismes publics en charge de l’encadrement des filières culturelles ont suivi un séminaire de formation organisé par l’OIF à Bujumbura (Burundi) du 12 au 17 décembre. Cette formation avait pour objectif de renforcer leurs compétences en gestion de projets et d’entreprises culturelles, perfectionner leurs capacités d’analyse, de formulation et de présentation des dossiers de demande de financement aux diverses institutions, améliorer leurs capacités de négociation avec leurs interlocuteurs financiers et faciliter la constitution d’un réseau d’entrepreneurs culturels au Burundi.
 
  Étude sur le profil culturel du Gabon
 
En collaboration avec le Gouvernement gabonais et avec le concours technique de l’Association Culture et Développement, l’OIF a réalisé, de juin à décembre, une étude sur l’identification du champ des industries culturelles au Gabon, effectuée auprès des créateurs, opérateurs et entrepreneurs de la culture et de la communication. Les résultats et enseignements de cette étude ont été présentés le 21 décembre aux Autorités gabonaises qui disposeront ainsi des outils pour accompagner ces industries culturelles et leur permettre de jouer pleinement leur rôle dans le développement économique du pays.
 
  Niger : le Sefor, rendez-vous de l’audiovisuel public francophone
 
Le 20e Sefor (séminaire de formation) s’est déroulé du 29 novembre au 3 décembre à Niamey (Niger) autour du thème « Médias de service public : la marque à renforcer ». Organisé par le Conseil international des radios-télévisions d’expression française (CIRTEF), avec le soutien de l’OIF, le Sefor permet chaque année aux professionnels de 44 radios et télévisions du Sud et du Nord de se retrouver pour échanger sur les principaux enjeux du secteur. Une partie des débats a porté sur le passage à la diffusion en numérique, qui pourrait, à terme, placer les chaînes publiques face une concurrence encore plus forte des opérateurs privés. Les participants se sont réjouis des partenariats entre chaînes publiques et producteurs indépendants au Sénégal et en Côte d’Ivoire, qui permettent une meilleure visibilité des fictions africaines.
 
  L’OIF au festival Africolor
 
La 23e édition d’Africolor, le festival de musique africaine et de l’océan Indien, s’est déroulé dans plusieurs villes du département de Seine-St-Denis (France) du 13 novembre au 17 décembre. Au programme, pas moins de 25 concerts, au cours desquels le public a pu, notamment, vibrer aux rythmes afrobeat de Femi Kuti (Nigeria) ou aux sons du maloya traditionnel de Danyèl Waro (La Réunion). Partenaire d’Africolor depuis huit ans, l’OIF y a soutenu la participation de quatre artistes ou groupes francophones : Neba Solo (Mali), le Trio de Founé Diarra (Mali), Yacouba Sissoko (Mali) et Zao (Congo).
 
  Réflexion sur l’édition et la diffusion des littératures africaines
 
Le Bureau Régional de l’OIF pour l’Afrique centrale et l’Océan indien (BRAC) a apporté son soutien à l’organisation d’un colloque international sur le thème : « Autour de l’édition et de la diffusion des littératures africaines ».Cette manifestation universitaire initiée par le Centre de recherches en esthétiques langagières africaines (CRELAF), qui se tenait du 30 novembre au 3 décembre à Libreville (Gabon) a mobilisé la participation d’une vingtaine d’enseignants-chercheurs africains venant de neuf pays (Afrique du Sud, Algérie, Cameroun, Côte d’ivoire, États-Unis, France, Gabon, Rwanda et Sénégal). Se focalisant sur l’écriture et la diffusion de l’histoire culturelle et littéraire des peuples africains, une réflexion critique, aussi bien universitaire que journalistique a été engagée sur les œuvres et les perspectives scientifiques de la littérature africaine.

    Paix, démocratie, droits de l’Homme
 
  Etat des lieux de la presse francophone en Asie du Sud-est et en Europe centrale et orientale
 
Une vingtaine de journalistes représentant des médias francophones d’Asie du Sud-est et d’Europe Centrale et Orientale se sont réunis à Bucarest les 18 et 19 décembre, à l’initiative de l’OIF, pour dresser un état des lieux de la presse francophone dans ces deux régions. Une première qui a permis de vérifier la diversité des trajectoires des différents journaux, mais également les conditions difficiles dans lesquelles les journalistes, qui font vivre la langue française, exercent leur métier. Les résultats de cette rencontre devraient permettre à l’OIF de proposer, courant 2012, un nouveau programme d’appui destiné à la presse francophone dans ces pays où le français est langue minoritaire.
 
  Mauritanie : 26e Congrès de la Conférence internationale des barreaux de tradition juridique commune
 
En partenariat avec l’OIF, la Mauritanie a accueilli les travaux du 26e Congrès de la Conférence internationale des barreaux de tradition juridique commune (CIB), qui se déroulait du 15 au 18 décembre à Nouakchott, autour du thème du rôle des barreaux dans l’établissement et le maintien de l’Etat de droit. A l’issue de ce congrès, le Bâtonnier de l’ordre national des avocats de Mauritanie, Maître Bouhoubeyni, a été élu président de la CIB pour l’année 2012. Pour rappel, la CIB compte parmi les plus anciens et les plus actifs des réseaux institutionnels de la Francophonie, partenaire privilégié en faveur de la consolidation de l’Etat de droit.
 
  Maroc : réunion des Conseils économiques et sociaux francophones
 
Le Conseil économique et social du Maroc a accueilli à Rabat, le 12 décembre 2011, la réunion du Bureau de l’Union des Conseils économiques et sociaux et institutions similaires des Etats et gouvernements membres de la Francophonie (UCESIF). Présidée par le Conseil économique et social du Bénin, Président de l’UCESIF, cette rencontre a enregistré la participation des représentants du CES du Mali, du Maroc, de Roumanie ainsi que du Conseil économique, social et environnemental (CESE) de France au titre du secrétariat général de l’UCESIF. Observateur auprès de l’UCESIF, l’OIF a également pris part à ces échanges. Dans le contexte de l’approfondissement des activités de l’UCESIF, le Bureau s’est notamment intéressé à la politique partenariale développée par l’OIF avec les réseaux institutionnels qui participent à l’action de promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme dans l’espace francophone. Une feuille de route pour 2012 a été discutée, situant notamment la contribution des CES sur la question du dialogue social en contexte de consultations électorales ou de crises sociales, l’approfondissement des relations avec la société civile représentée au leur sein, ou encore les enjeux du financement du développement.
 
  Burkina Faso : guides pratiques sur les droits d’auteur
 
Pour contribuer à une meilleure gestion collective des droits des créateurs et lutter contre la piraterie des œuvres ou leur contrefaçon, le Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) a élaboré, avec le soutien de l’OIF, des guides pratiques sur les questions de propriété littéraire et artistique. Des exemplaires ont été remis le 14 décembre à l’intention des usagers d’œuvres protégées, des auteurs, éditeurs et producteurs, des autorités administratives, religieuses et coutumières, des journalistes culturels, des services de la douane, de la police et de la gendarmerie, ainsi que des magistrats et auxiliaires de justice.
 
  Vietnam : séminaire sur la médiation commerciale
 
Un séminaire sur la médiation commerciale a été organisé par la Maison du droit vietnamo-française les 12, 14 et 16 décembre 2011 à Hanoi, à Ninh Thuan et à Ho Chi Minh ville (Vietnam). Il a accueilli au total environ 120 participants, venus de douze provinces du Vietnam ainsi que deux experts régionaux des ministères de la Justice du Cambodge et du Laos. Par une approche comparative, cette rencontre a permis d’enrichir les réflexions en cours des autorités vietnamiennes afin de légiférer sur la médiation commerciale : grands principes de la médiation, effets juridiques de la clause et de l’accord de médiation, homologation éventuelle de celui-ci par le juge et qualification du médiateur. Ce séminaire s’inscrivait dans le cadre du partenariat entre l’OIF et la Maison du Droit vietnamo-française pour le développement des professions juridiques et judiciaires au service de l’Etat de droit et des droits de l’Homme.

    Éducation et formation
 
  Quels usages du français dans la région Asie-Pacifique ?
 
82 enseignants chercheurs en provenance de sept pays francophones (Belgique, France, Cambodge, Canada, Laos, Thaïlande, Vietnam, Vanuatu) plus la Malaisie, la Chine et Singapour ont participé à la 11e édition du séminaire régional de recherche action sur la question des usages du français dans la région Asie-Pacifique. Cette rencontre était organisée à Hô-Chi-Minh-Ville, du 23 au 25 novembre par le Centre régional de l’OIF pour l’Asie et le Pacifique (Crefap). Les participants ont fait part d’une situation extrêmement disparate avec des pays où le français se porte bien (Chine, Thaïlande) et d’autres où il recule (Laos, Cambodge, Vietnam). Afin de réorienter les actions, les participants ont proposé trois nouvelles directions à suivre : la contextualisation territoriale à l’intérieur des pays ; l’articulation à opérer entre le français et le champ professionnel ; l’exigence globale de formations trilingues mêlant langues nationales, français et anglais.
 
  Sénégal : logiciels libres dédiés à l'édition scolaire
 
Une dizaine de professionnels de l'édition du manuel scolaire originaires du Bénin, Burkina Faso, Mali, Sénégal et Niger ont suivi une session régionale organisée par l'OIF dans la capitale sénégalaise du 19 au 22 décembre afin d’accroître leurs compétences pédagogiques dans la mise en œuvre de formations de maquettistes aux logiciels libres de création graphique et éditoriale. Ces logiciels libres constituent une réponse adaptée et pérenne aux défis que représente la production endogène de manuels scolaires pour les pays africains afin d’y assurer une meilleure adéquation des enseignements et des apprentissages.
 
  Tunisie : le contrat d’édition à l’ère du numérique
 
Le Centre africain de formation à l’édition et à la diffusion (CAFED), programme de l’OIF de formation permanente aux métiers du livre, vient de clore à Tunis une session de formation locale destinée aux éditeurs tunisiens autour du thème du « Contrat d’édition à l’ère du numérique ». Treize dirigeants ou responsables juridiques de maisons d’édition tunisiennes ont suivi, du 12 au 16 décembre 2011, cette formation conduite par Me Emmanuel Pierrat, spécialiste du droit d’auteur et de l’édition. Avec cette 65e activité du CAFED depuis son lancement en 1991, l’OIF, dont l’objectif est de favoriser l’émergence et la pérennisation de l’édition africaine endogène, aura permis à 1028 stagiaires et participants appartenant à 33 pays de professionnaliser leur savoir-faire et d’échanger leurs expériences dans les différents maillons de la chaîne du livre.

    Développement durable et solidarité
 
  L’OIF à la Conférence de Durban sur le climat
 
L’OIF, à travers son Institut de l’énergie et de l’environnement de la Francophonie (IEPF), a organisé le 7 décembre une concertation ministérielle en marge de la 17e Conférence des Nations unies sur le climat (Durban, 28 novembre-10 décembre). Les 60 délégués francophones ont échangé autour du thème : « La Francophonie : un espace solidaire pour des partenariats innovants dans la lutte contre les changements climatiques ». A Durban, l’IEPF a également proposé des ateliers sur la prise en compte du genre dans la lutte contre le changement climatique, ainsi que sur l’atténuation des émissions de gaz à effet de serre – rencontre au cours de laquelle a été présenté l’atlas éolien du Burkina Faso (pdf), réalisé par l’Université de Moncton et celle de Ouagadougou, avec le soutien de l’IEPF.
 
  Concertation francophone à la 8e Conférence ministérielle de l’OMC
 
Une concertation ministérielle francophone s’est tenue le 15 décembre à Genève en marge de la 8e Conférence ministérielle de l’OMC. Les représentants de 40 pays membres et observateurs de l’OIF ont échangé sur les questions liées à la sécurité alimentaire, le renforcement des capacités tant en matière de négociation (en particulier à travers la poursuite du projet « Hub and Spokes ») que de production de biens, le rôle du commerce dans les pays les plus vulnérables, l’intégration régionale et le dossier du coton. Cette rencontre a été l’occasion de réaffirmer la nécessité de clore rapidement le Cycle de Doha, en prenant en compte les pays les plus pauvres, tout autant menacés par la crise économique que les pays riches. Les participants ont par ailleurs manifesté leur soutien à un statut d’observateur plein et entier pour l’OIF au sein de l’OMC.
 
  Lancement de Profadel au Rwanda et en Centrafrique
 
Des ateliers d’harmonisation méthodologique du nouveau programme francophone d’appui au développement local (Profadel) se sont déroulés à Karongi (Rwanda) les 14 et 15 décembre et à Bangui (République centrafricaine) les 21 et 22 décembre. Le principal objectif de Profadel est de mettre à disposition des communautés de base des outils méthodologiques qui contribueront à assurer le développement de leurs localités et, à terme, à intégrer le programme dans les stratégies nationales de lutte contre la pauvreté. Dans sa phase expérimentale, ce programme est déployé au sein de trois localités cibles dans quatre pays (RCA, Rwanda, Sénégal et Togo) et ses activités sur le terrain débutent en janvier 2012.
 
  Rapprochement des opérateurs asiatiques et africains de la filière bois
 
150 représentants des chambres de commerce et opérateurs économiques des pays francophones du Mékong (Vietnam, Cambodge, Laos), de la CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad) et de l’UEMOA (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) ont participé à une rencontre acheteurs-vendeurs sur la filière Bois et ses dérivés, du 28 novembre au 4 décembre à Ho Chi Minh ville (Vietnam). Organisée par l’OIF en partenariat avec le ministère de l'Industrie et du Commerce du Vietnam et le Centre de commerce international de Genève, cette rencontre a permis de faciliter l’appropriation des mécanismes des rencontres acheteurs-vendeurs et de favoriser des échanges de savoir-faire et de technologie.
 
  Sécurité des denrées alimentaires
 
L’OIF, l’UEMOA et le Centre de commerce international de Genève ont organisé deux séminaires de formation de formateurs : l’un au Bénin du 28 novembre au 9 décembre, l’autre au Togo du 5 au 16 décembre. L’objectif global étant de renforcer les capacités d’une trentaine de formateurs par Etat membre de l’UEMOA à la norme internationale ISO 22000 concernant les systèmes de management de la sécurité des denrées alimentaires.
 
  Gabon : état des lieux des négociations sur le commerce des services
 
L’OIF a apporté son soutien à l’organisation d’un atelier national sur l’état des lieux des négociations sur le commerce des services, qui s’est tenu le 2 décembre à Libreville. L’objectif était de consulter tous les acteurs institutionnels, professionnels et associatifs en vue d’identifier les priorités du Gabon dans le commerce des services et d’appuyer l’exercice de préparation des listes de services dans le cadre des négociations de l’APE entre l’Afrique centrale et l’Union européenne, et au niveau international avec l’OMC. Organisé par le ministère de l’Économie, du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme du Gabon, en collaboration avec l’OIF, cette rencontre fait partie des activités de concertation dans le cadre du projet de Renforcement de l’expertise en négociations d’accords commerciaux (REXPACO).

    Jeunesse
 
  100 jeunes sélectionnés pour participer au Forum de Niamey sur les emplois verts
 
Une centaine de jeunes engagés et/ou jeunes entrepreneurs impliqués dans le domaine des emplois verts, provenant de plus de trente pays membres de la Francophonie, ont été sélectionnés pour prendre part au Forum international « Jeunesse et Emplois Verts » qui se tiendra du 16 au 20 janvier 2012 à Niamey (Niger). Ils y participeront aux côtés de 300 jeunes nigériens. Ce Forum a pour objectif de promouvoir les emplois verts au profit des jeunes et la mutualisation de leurs expériences en la matière. Il doit également leur permettre d’adopter des recommandations en vue d’une contribution lors du prochain Sommet de la terre (Rio+20), prévu du 20 au 22 Juin 2012 à Rio de Janeiro. Tous les participants ont été sélectionnés sur la base d’un concours, en fonction de leur expérience, de leurs initiatives entrepreneuriales, de leur engagement associatif ainsi que de leur participation au forum virtuel sur le Portail jeunesse. L’OIF et la République du Niger, organisateurs de cette rencontre, remercient les quelques 630 jeunes ayant fait acte de candidature.
> Liste des participants sélectionnés (pdf)

    Culture numérique
 
  3e Forum « InnovAfrica »
 
Le 3e Forum « InnovAfrica » se tenait à Ouagadougou (Burkina Faso) du 12 au 16 décembre sur le thème de l’innovation par l’expérimentation, avec le soutien de l’OIF. Outre la soirée d’inauguration le 12 décembre, qui a vu l’organisation du deuxième Carrefour des Possibles (rencontre d’innovateurs) en Afrique sub-saharienne et du premier « BarCamp » (rencontre participative) au Burkina, de nombreux ateliers étaient proposés à la centaine de participants issus de nombreux pays francophones de la sous-région : des sessions sur l’innovation agricole et rurale, l’innovation urbaine (notamment la cartographie participative), l’innovation en énergie, sur l’électronique ouverte, sur les monnaies complémentaires, sur la téléformation… L’OIF, via sa direction de la Francophonie numérique, soutenait cette manifestation dans le cadre de ses actions visant à renforcer la coopération internationale entre les milieux de la création numérique et de l’innovation dans l’espace francophone ; à identifier et valoriser les initiatives et les acteurs des pays du Sud ; à encourager le partage de bonnes pratiques.
 
  Niger : transition de la radiodiffusion vers le numérique
 
Plus de 90 acteurs du secteur des médias et représentants du gouvernement ont validé le document de stratégie sur la transition de la radiodiffusion vers le numérique au cours d’un atelier qui s’est tenu à Niamey du 14 au 16 décembre. Cette rencontre était organisée par le ministère nigérien de la Communication et des Nouvelles technologies de l’information, avec le soutien de l’OIF.


 
 

Tous les événements et activités de la Francophonie à venir :

www.francophonie.org

 
  ©  Organisation internationale de la Francophonie - 2011             Gérer son abonnement