Si ce courriel ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser gràce à ce lien

Francophonie en brèves Francophonie en brèves juillet-août 2012
 
    À la Une
 
  Mission réussie pour le 1er Forum mondial de la langue française
  La ville de Québec a accueilli le premier Forum mondial de la langue française du 2 au 6 juillet. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence d’Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, Stephen Harper, Premier ministre du Canada, Jean Charest, Premier ministre du Québec, Régis Labeaume, Maire de Québec, Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF et Michel Audet, Commissaire général du Forum. Durant une semaine, 1 900 participants de la société civile, dont 50% de moins de 30 ans en provenance de 93 pays, se sont retrouvés pour débattre des enjeux et de l’avenir de la langue française, dans les domaines de l’économie, du travail et de la formation, de la construction des identités culturelles, de l’univers numérique et de la diversité linguistique. 325 intervenants se sont succédé aux tribunes, tables rondes et sur scène, pour faire vivre auprès d’un public enthousiaste ce Forum et ses manifestations. 132 représentants des médias étaient présents pour témoigner « en direct » de ce grand rendez-vous de la Francophonie avec la jeune génération. Le 1er Forum de la langue française a marqué une prise de conscience par rapport aux obstacles à franchir pour favoriser un multilinguisme effectif dans lequel le français peut et doit tenir toute sa place. Il restera le Forum des « Indignés linguistiques » et des nouvelles aspirations portées par les jeunes, et les moins jeunes…
Aux côtés du Forum, de nombreuses manifestations culturelles (musique, spectacles d’humoristes, contes…) ont été organisées dans la ville, ainsi qu’un grand concert d’artistes francophones sur les plaines d’Abraham, à l’occasion de l’ouverture du festival d’été de Québec.
Toujours dans le cadre de ce Forum, 250 représentants et dignitaires d’organisations vouées au développement économique d’une trentaine de pays francophones ont participé à la 2e Rencontre internationale de la Francophonie économique (RIFÉ II), organisée du 2 au 4 juillet à Québec avec le soutien de l’OIF.

> À noter : une rubrique dédiée aux données sur la langue française a été créée à l’occasion du Forum sur le site de l’OIF, présentant des cartes interactives et des graphiques sur les locuteurs et apprenants du français, un répertoire des médias francophones, diverses ressources documentaires…

> Retrouver les informations sur les actualités de la langue française et les 15 priorités définies au Forum sur Facebook et Twitter.

 
  La Francophonie aux Jeux olympiques et paralympiques de Londres
  Michaëlle Jean, Grand Témoin de la Francophonie pour les Jeux olympiques et paralympiques de 2012, s’est rendue à Londres du 27 juillet au 2 août et du 29 août au 1er septembre pour observer la place réservée à la langue française, l’une des deux langues officielles du Mouvement olympique, dans le déroulement de ces manifestations et pour mobiliser les médias et la communauté francophone autour de cet enjeu. Michaëlle Jean est allée à la rencontre des athlètes francophones sur leurs sites d’entraînement, ainsi que des traducteurs francophones mis à disposition du Comité organisateur des Jeux (LOCOG) par l’OIF, la France, le Québec et la Suisse, en vertu de la convention signée entre Michaëlle Jean et Sebastian Coe, président du LOCOG, le 24 mai dernier à Québec. Pour rappel, du 10 au 25 juillet, un stage de préparation dans le nord de la France avait été organisé par la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de la Francophonie (CONFEJES), en partenariat avec le département du Pas de Calais (France), dans l'objectif de finaliser la préparation en athlétisme, boxe, judo et lutte d’une soixantaine d’athlètes francophones qualifiés aux JO.

> Le site internet « Le français j’adore » a permis de suivre au jour le jour l’actualité du Grand Témoin et des athlètes francophones à Londres.

    Activités diplomatiques
 
 
  France. Abdou Diouf s’est rendu au Palais de l’Élysée, le 9 juillet à Paris, pour un entretien avec François Hollande, Président de la République française, en présence notamment de Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée de la Francophonie, et représentante personnelle du Président français auprès des instances de l’OIF. Pour leur première rencontre officielle depuis la prise de fonction du Président Hollande, ils ont échangé sur la situation de la langue française dans le monde, notamment sur les conclusions du premier Forum mondial de la langue française. Ils ont également effectué un large tour d’horizon des situations de crise ou de sortie de crise dans l’espace francophone, notamment au Mali et à Madagascar. Enfin, le Président et le Secrétaire général ont discuté des préparatifs du XIVe Sommet de la Francophonie prévu à Kinshasa (RDC) du 12 au 14 octobre 2012.
Côte d’Ivoire. Guillaume Soro, Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, s’est entretenu avec Abdou Diouf au siège de l’OIF à Paris le 5 juillet. Au cours de leur entretien, ils ont notamment évoqué le processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire et échangé sur les situations de crise en Afrique de l’Ouest, plus particulièrement au Mali.
CPI. Le Secrétaire général s’est entretenu le 19 juillet 2012 à Paris, avec Mme Fatou Bensouda, procureur de la Cour pénale internationale (CPI). Mme Bensouda a remercié Abdou Diouf pour le précieux appui que représente la coopération entre la Cour et l’OIF et souhaité qu’elle soit développée et renforcée. Abdou Diouf a confirmé qu’il accueillera, en septembre prochain, le Président de la CPI pour signer un accord de coopération entre les deux institutions.

 
  L’appel de Jacques Chirac et Abdou Diouf pour le Mali
  Dans une tribune publiée par le quotidien Le Monde du 13 juillet, Jacques Chirac, Ancien président de la République française, et Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, ont lancé un appel à la mobilisation internationale pour soutenir le Mali intitulé « Sauver Tombouctou pour sauver la paix ». Abdou Diouf avait fermement condamné la destruction délibérée, début juillet, des mausolées des saints musulmans de Tombouctou par des éléments extrémistes qui occupent la ville, les qualifiant d’« actes intolérables et contraires au respect des cultures et des religions ».

> Signez ici cet appel

 
  38e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie
  En présence du Premier ministre de Belgique, Elio Di Rupo et du Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Wallonie, Rudy Demotte, Abdou Diouf a participé, le 11 juillet à Bruxelles, à la cérémonie d’ouverture de la 38e session de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Organisée à l’invitation de Michel de Lamotte, Président de la section Belgique/Communauté française/Wallonie-Bruxelles de l’APF et avec la participation du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de son Président, Jean Charles Luperto, cette session était placée sous la présidence de Roch Marc Christian Kabore, président de l’APF. Le Secrétaire général de la Francophonie s’est adressé à quelques 250 parlementaires représentant plus de 50 pays. Le thème du débat général de cette 38e session était « Médias et technologies de l’information et de la communication, vecteurs de la Francophonie dans le monde ». L’APF avait réuni préalablement son Réseau des femmes parlementaires (8 juillet), son Bureau (9 juillet) ainsi que ses différentes commissions (10 juillet). À l’issue de leurs travaux, les parlementaires ont adopté des recommandations à l’adresse des chefs d’État et de gouvernement dans la perspective du XIVe Sommet de la Francophonie.

    Langue française et multilinguisme
 
  13e Congrès de la Fédération des professeurs de français
  Plus de 700 professeurs de français en provenance de 130 pays se sont retrouvés à Durban (Afrique du Sud), du 23 au 27 juillet, pour le 13e Congrès mondial de la Fédération des professeurs de français (FIPF). Cet évènement était organisé avec l’appui de l’OIF et sous le haut patronage d’Abdou Diouf. Le Secrétaire général de la Francophonie était représenté par Henri Lopes, ambassadeur du Congo en France. Cette rencontre avait pour thème « Le monde en marche, l’enseignement du français entre contextualisation et mondialisation ». L’OIF y a animé plusieurs tables rondes ainsi qu’un stand, à la fois espace de documentation sur les actions de la Francophonie et lieu d’échanges entre les représentants de l’OIF et les participants. À l’issue du Congrès, les élections du Bureau exécutif ont permis de renouveler le mandat de Jean Pierre Cuq en tant que président de la FIPF. Mme Anuradha Wagle, présidente de l’Association indienne des professeurs de français (IATF) et M. Raymond Gevaert, président de l’Association des professeurs de français de la Communauté flamande de Belgique (BVLF), ont été élus aux postes de vice-présidents. La FIPF rassemble plus de 80 000 enseignants dans 186 associations ou fédérations de 140 pays. Le 14e Congrès aura lieu en 2016 à Liège.

 
  Formation intensive au français pour hauts-fonctionnaires internationaux africains
  Le Centre audiovisuel de Royan pour l’étude des langues (CAREL) a accueilli, du 16 au 27 juillet, une dizaine de hauts fonctionnaires africains pour une formation intensive au français des relations internationales. Les participants étaient issus d’organisations partenaires de l’OIF : Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Cour africaine des droits de l’Homme et des Peuples, Communauté d’Afrique de l’Est (EAC) et Organisation pour la santé des États d’Afrique centrale, orientale et australe. Cette formation s’insère dans le programme de l’OIF « le français dans les organisations internationales ».

 
  Francparler : de retour sur la toile !
  Francparler, site de l'OIF mis en œuvre en partenariat avec la FIPF et dédié à la communauté des professeurs de français dans le monde est de retour sur la toile. La nouvelle version du site a été lancée à l’occasion du Forum mondial de la langue française. Le contenu pédagogique comprend des fiches d’activité pour la classe prêtes à l’emploi et des fiches d’autoformation pour les professeurs dans le domaine des TICE. La catégorie didactique propose des entretiens et articles théoriques autour de l’enseignement du français langue étrangère. Les dossiers, aux thèmes variés, allient des fiches pédagogiques, des parcours ou encore des entretiens. L’innovation principale réside dans un espace collaboratif rénové qui rassemble un forum pour les professeurs, une médiathèque pour partager des documents, un accès aux réseaux sociaux, des petites annonces et, dernière nouveauté, un espace contributeurs.

> www.francparler-oif.org

    Diversité culturelle
 
  42 productions audiovisuelles soutenues pour l’année 2012
  Les deux Commissions (télévision et cinéma) du Fonds francophone de production audiovisuelle du Sud qui se sont réunies fin juin à Paris, ont établi leur sélection pour l’année 2012. 42 productions, 21 programmes audiovisuels et 21 films représentant 16 pays recevront une aide d’un montant total de 880 000 euros.

> Liste des productions retenues : cinéma | télévision

 
  Prix des 5 continents 2012 : les 10 romans finalistes
  Les représentants des quatre comités de lecture du Prix des cinq continents de la Francophonie se sont réunis fin juin pour procéder à la sélection de 10 ouvrages sur les 95 reçus. Le lauréat sera désigné parmi ceux-ci, en septembre, par un Jury présidé par Lyonel Trouillot (Haïti). Le Prix doit être remis en novembre à Toulouse, dans le cadre du Salon du livre Midi-Pyrénées.

 
  Tournée mondiale de l’Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou
  Découvert il y a peu par les mélomanes du monde entier, le « Tout-Puissant Orchestre Poly-Rythmo de Cotonou », groupe phare de la scène béninoise et ouest-africaine depuis plus de 40 ans a effectué cet été une tournée internationale (France, États-Unis, Canada, Finlande), avec le soutien de l’OIF, pour présenter son dernier album « Cotonou Club ». L’appui de l’OIF s’inscrit dans le cadre de son Fonds d’aide à la circulation du spectacle vivant, qui vise à promouvoir les artistes francophones et leurs œuvres auprès des publics et producteurs internationaux pour faciliter leur accès aux marchés, et à encourager le dialogue des cultures.

 
  Cameroun : 6e festival de danses et de percussions « Abok I Ngoma »
  La 6e édition du festival de danses et de percussions « Abok I Ngoma » s’est tenue à Yaoundé, Ébolowa et Akom II, du 16 au 22 juillet. Au programme, les spectacles d’une vingtaine de compagnies issues de Madagascar, du Burkina Faso, du Sénégal, d’Allemagne, du Canada, du Congo, de France, des États-Unis et du Cameroun. À noter, les représentations du Maître tambour burkinabé Amadou Kienou et de la chorégraphe franco-sénégalaise Germaine Acogny. L’OIF soutenait ce festival dans le cadre de ses actions visant la consolidation des filières artistiques du spectacle vivant dans les pays francophones du sud.

    Paix, démocratie et droits de l’Homme
 
  Réseaux institutionnels de la Francophonie
  Cours constitutionnelles francophones - L’Association des cours constitutionnelles ayant en partage l’usage du français (ACCPUF) a tenu son 6e Congrès triennal du 4 au 6 juillet à Marrakech (Maroc). Organisée avec le soutien de l’OIF, cette rencontre avait pour thème « Le citoyen et la justice constitutionnelle ». L’ACCPUF regroupe plus de 40 cours constitutionnelles et institutions équivalentes issues d'Afrique, d'Europe, d'Amérique et d'Asie.
Hautes juridictions d’Afrique francophone - L’Association africaine des hautes juridictions francophones (AA-HJF) tenait du 9 au 12 juillet, à Cotonou (Bénin), ses 12es assises statutaires, prolongées par un colloque international sur le thème : « Les systèmes juridiques et judiciaires de l'espace AAHJF face à la problématique de la lutte contre la corruption ». Cette association regroupe trente-deux juridictions : parmi elles des juridictions nationales (15 pays africains plus Haïti) et communautaires (Uemoa, Cedeao, Cemac, Ohada). Elle œuvre à favoriser la coopération entre ses membres, l’uniformisation du droit et le renforcement du droit et de la sécurité juridique et judiciaire en Afrique francophone.

> L’AA-HJF et l’ACCPUF font partie des 15 réseaux institutionnels de la Francophonie.

 
  RDC : l’OIF soutient le dialogue entre les autorités nationales et la société civile
  L’OIF a soutenu une table ronde réunissant à Kinshasa (RDC) les autorités publiques et les organisations de défense des droits de l’Homme. Ces consultations nationales sur les droits humains, organisées par le Groupe Lotus, en partenariat avec l’OIF et le Centre Carter, se déroulaient du 4 au 7 juillet. Elles ont réuni près de 200 participants, en particulier des représentants du Gouvernement et des institutions publiques (ministères et services publics), des parlementaires, des défenseurs des droits de l’Homme issus de toutes les provinces de la RDC, et des représentants des missions diplomatiques. À l’ordre du jour figuraient cinq projets de loi relatifs à la protection des défenseurs, à la création d’une commission nationale des droits de l’homme, à la mise en œuvre du statut de la Cour pénale internationale (CPI), à la lutte contre l’impunité et à la création d’une Cour constitutionnelle. La question de la gestion du processus électoral, le renforcement des cadres de concertation entre le Gouvernement et la société civile, ainsi que les mécanismes d’alerte et de protection des défenseurs, témoins et victimes, ont également été abordés.

 
  Un nouveau programme de coopération entre l’OIF et le Conseil de l’Europe
  L’OIF a présenté le 3 juillet à Strasbourg devant le Groupe des rapporteurs sur les relations extérieures du Comité des ministres du Conseil de l’Europe le projet de programme de coopération 2012-2013 entre le Conseil de l’Europe et la Francophonie et a participé à un échange de vue avec le Groupe. À la suite de cette session le Programme de coopération a été unanimement adopté par le Conseil des ministres.

    Education et formation
 
  Renforcer l’enseignement du français dans l’océan Indien
  Comores - Une mission de l’OIF s’est rendue aux Comores, du 23 au 28 juillet, pour y dresser un état des lieux de l’enseignement du et en français et répondre aux besoins de formation des professeurs. De 2012 à 2014, l’OIF devrait proposer plusieurs ateliers (pédagogie différenciée, ingénierie de la formation, fiches pédagogiques, méthodologie du FLE…) à destination d’inspecteurs, de conseillers pédagogiques du primaire et du secondaire, d’enseignants susceptibles d’assurer des formations locales et de formateurs de formateurs. Le ministère de l’Éducation comorien a souligné l’intérêt que son pays accordait à l’aide de l’OIF et s’est réjoui des possibilités de coopération qui viendront en complémentarité de celle déjà apportée dans le domaine de la lecture publique avec le programme des Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac).
Seychelles - 16 formateurs et conseillers pédagogiques encadrant des professeurs de français du primaire et/ou du secondaire provenant des Comores, de Madagascar, de Maurice et des Seychelles ont participé à un atelier régional d’ingénierie de la formation organisé par l’OIF à Mahé (Seychelles), du 9 au 13 juillet, en partenariat avec le ministère de l’Éducation, de l’Emploi et des Ressources humaines des Seychelles.
Maurice - L’OIF a organisé à Port-Louis (Maurice), du 16 au 20 juillet, une formation destinée à 10 enseignants-rédacteurs de l’Institut national de l’Éducation dans le but de renforcer leurs compétences dans l’élaboration de manuels scolaires en français prenant en compte le contexte plurilingue de l’Île Maurice.
Toutes ces activités s’inscrivent dans le cadre des actions de la Direction de l’éducation et de la formation de l’OIF en faveur de l’enseignement du français dans l’océan Indien.

 
  La 2nde phase d’Ifadem au Burundi s’achève
  La 2e phase du programme d’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (Ifadem) au Burundi s’est achevée au printemps 2012 avec l’évaluation des 1733 instituteurs et institutrices engagés dans le parcours de formation en 2011-2012 : plus de 95% ont réussi les épreuves de certification organisées par le ministère de l’Enseignement de base. Déjà, lors de la première phase, qui concernait 627 enseignant-e-s, le programme avait connu un taux de réussite de 90%. Place désormais à l’analyse complète de cette 2e phase. Les partenaires d’Ifadem ont lancé début juillet un appel à experts pour son évaluation externe, qui devrait se dérouler à l’automne prochain.

 
  Bulgarie : rencontres pédagogiques régionales francophones
  Les rencontres pédagogiques régionales francophones « Actualités du FLE » se déroulaient du 2 au 7 juillet à Varna (Bulgarie). Une semaine de formation qui visait à renforcer les compétences d’une cinquantaine de professeurs de et en français provenant d’Europe centrale et orientale, leur donner l’opportunité d’échanger sur leurs pratiques de classe et de diversifier leurs méthodes d’enseignement. Ces rencontres étaient organisées conjointement par le Centre régional francophone pour l’Europe centrale et orientale (Crefeco) de l’OIF, le Département d’information, de qualification et de formation continue de l’Université de Shumen à Varna, l’Institut français de Bulgarie, l’Institut français de Roumanie, le Bureau Europe centrale et orientale (BECO) de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF), la Délégation Wallonie-Bruxelles à Bucarest et l’Ambassade de Suisse en Bulgarie.

    Développement durable et solidarité
 
  Une délégation de l’OMC à l’OIF
  Une délégation de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) conduite par Mme Bridget Chilala, directrice de la Formation et de la Coopération technique, a été reçue les 19 et 20 juillet au siège de l’OIF. Cette visite s’inscrit dans le cadre des rencontres de travail périodiques avec la Direction du Développement durable et de la Solidarité de l’OIF. L’objectif était de faire le point sur le partenariat entre les deux organisations, autour du programme de Renforcement de l’expertise francophone en négociations des accords commerciaux et d’investissement (REXPACO), et d’établir un planning d’activités pour 2012-2013.

 
  3e réunion du comité de pilotage de la phase II du projet « Hub&Spokes »
  Le comité de pilotage de la phase II du projet de « renforcement de capacité des pays ACP en formulation, négociation et mise en œuvre de politique commerciale » (Hub & Spokes), a tenu sa troisième session les 17 et 18 juillet à Paris au siège de l’OIF. Ce comité composé de l’UEMOA, la CEDEAO, la CEEAC, la CEMAC et l’OIF a pour mission d’apporter un appui technique au processus d’élaboration des documents du Projet de la phase II, de faciliter les travaux des consultants et de valider les documents avant leur transmission aux partenaires. Cette rencontre a permis aux parties d’échanger sur les orientations de cette deuxième phase au niveau intra ACP et d’examiner ses modalités de mise en œuvre.

 
  Développement local : atelier d’échange sur la mise en œuvre du Profadel
  Les 10 et 11 juillet, s’est tenu à Kigali (Rwanda) un atelier d’échange et de partage sur la mise en œuvre du Programme francophone d’appui au développement local (Profadel). Autour des présidents des comités nationaux de veille et de suivi des quatre pays bénéficiaires (RCA, Rwanda, Sénégal, Togo), la rencontre a associé les directeurs en charge du développement local et de la décentralisation, les responsables des organismes relais, les points focaux et l’OIF. À partir du point fait sur l’état d’exécution du programme, une feuille de route indicative a été arrêtée pour chacun des comités nationaux. Rappelons que les comités nationaux de veille et de suivi constituent un élément clé dans le dispositif institutionnel dans la mesure où ils assurent la synergie entre les différents intervenants au niveau de chaque pays et la cohérence du Profadel avec la stratégie nationale de développement local.

    Culture numérique
 
  20e Fonds francophone des inforoutes : 9 projets retenus
  Réuni le 13 juillet, le Comité de sélection du Fonds francophone des inforoutes a retenu 9 projets dédiés à la production de contenus et/ou d’applications francophones numériques, pour un montant global de près de 932 522 euros. 93 projets, proposés par des partenaires issus d’une quarantaine de pays francophones, ont fait l’objet d’une demande de contribution financière dans le cadre de ce 20e appel lancé le 21 juillet 2011 et clôturé le 16 mars 2012. Outre les projets retenus pour financement, 4 sont en attente de décision finale du Comité et 10 autres ont été reportés pour compléments d’information dans le cadre du prochain appel.

> Résultats du 20e Fonds francophone des inforoutes

 
  Burkina Faso : formation de formateurs aux logiciels libres pour l’édition scolaire
  Dix professionnels de l’édition de manuels scolaires originaires du Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal ont suivi une formation organisée par l’OIF à Ouagadougou, du 23 au 27 juillet, afin de renforcer leurs compétences dans la mise en œuvre de formations de maquettistes aux logiciels libres de création graphique et éditoriale. Cette session de perfectionnement a été consacrée aux approches pédagogiques à privilégier pour l’apprentissage de logiciels, aux problématiques de gestion de groupe ainsi qu’à la réalisation de support de formation. Afin de les sensibiliser aux mutations et opportunités offertes par l’édition numérique, ces professionnels d’Afrique de l’Ouest ont également été initiés aux logiciels libres de création d’ouvrages et documents électroniques conçus pour être lus sur supports mobiles. Des appareils innovants de lecture de type liseuse leur ont également été offerts afin qu’ils puissent s’approprier ces nouveaux modes de lecture sur écran, dont les pratiques se rapprochent du livre papier traditionnel.

 
  L’Internet Society récompense le Directeur de la Francophonie numérique
  L’Internet Society a décerné le 1er août le prix Jonathan B. Postel à Pierre Ouedraogo, directeur de la Francophonie numérique à l’OIF, pour « son rôle important dans la croissance de l’Internet en Afrique et son engagement extraordinaire en faveur de la formation de jeunes ingénieurs et la participation aux organisations Internet régionales ». La remise du prix a eu lieu à Vancouver (Canada). L’Internet Society représente un réseau mondial de sociétés, d'organismes à but non lucratif, d’entrepreneurs et d’individus œuvrant à promouvoir et coordonner le développement de l’Internet dans le monde.

 
 

Tous les événements et activités de la Francophonie à venir :

www.francophonie.org

 
  ©  Organisation internationale de la Francophonie - 2012             Gérer son abonnement 
%