Si ce courriel ne s'affiche pas correctement, vous pouvez le visualiser gràce à ce lien

Francophonie en brèves Francophonie en brèves spécial Sommet de Kinshasa
octobre 2012
 
    XIVe Sommet de la Francophonie
 
  Après Kinshasa, Dakar en 2014
  Le XIVe Sommet de la Francophonie s’est déroulé à Kinshasa (République démocratique du Congo) les 13 et 14 octobre. Pour cette première Conférence des chefs d’État et de gouvernement francophones en Afrique centrale, le thème retenu était : « Francophonie, enjeux environnementaux et économiques face à la gouvernance mondiale ».


A l’issue de leurs travaux, la Déclaration de Kinshasa et cinq résolutions ont été adoptées :
- Résolution sur les situations de crise, de sortie de crise et de consolidation de la paix dans l’espace francophone
- Résolution sur la situation au Mali
- Résolution sur la situation en République démocratique du Congo
- Résolution sur la bonne gouvernance dans les industries extractive et forestière
- Résolution sur le renforcement de la lutte contre la piraterie maritime dans le golfe de Guinée


L’Organisation internationale de la Francophonie compte désormais 77 États et gouvernements : le Qatar adhère à l’OIF en tant que membre associé et l’Uruguay en tant qu’observateur, devenant ainsi le premier pays d’Amérique du Sud à entrer dans la famille francophone ; tandis que l’Arménie, membre associé depuis 2008, devient membre de plein droit.

Enfin, l’organisation du prochain Sommet a été confiée au Sénégal. Dakar accueillera donc le XVe Sommet de la Francophonie en 2014.

 
  Le Village de la Francophonie à Kinshasa
  Inauguré par Raymond Tshibanda, Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de la Francophonie de la RDC et Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, le Village de la Francophonie a accueilli des milliers de visiteurs du 9 au 15 octobre. Au cœur de la Ville, dans l’enceinte du Stade des Martyrs, le Village de la Francophonie était le lieu privilégié de rencontres entre la population congolaise et les délégués des États et gouvernements de l’OIF réunis à Kinshasa pour le XIVe Sommet de la Francophonie. Au programme, un voyage à travers la diversité des pays francophones : 20 États et gouvernements exposants, les 11 provinces de la République démocratique du Congo, 9 Organisations internationales partenaires de l’OIF, ainsi que 36 entreprises locales et régionales reflétant le dynamisme du pays. Le village a reçu la visite du Secrétaire général de la Francophonie le 12 octobre.
Des débats en prise avec les défis de la Francophonie ont été organisés chaque jour : développement durable, gouvernance mondiale, jeunesse, parité homme femme, bonne gouvernance, utilisation du français dans les organisations internationales…
Des spectacles quotidiens également : projection de films, concert de Koffi Olomide, chants et danses du Liban, tambourinaires du Burundi, marionnettes…
Un grand concert « Nuit de la Francophonie » a rassemblé près de 600 musiciens, danseurs et sapeurs et des milliers de spectateurs.

Pavillon de la Francophonie
Sous le thème « Le français est une chance », l’OIF, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et les opérateurs : l’Agence universitaire de la Francophonie, TV5Monde, l’Université Senghor et l’Association internationale des maires francophones, ont proposé un parcours de découverte autour de la Francophonie et ses programmes de coopération. Les élèves et professeurs des écoles de Kinshasa ont assisté à la présentation de projets qui leurs sont destinés, notamment les programmes éducatifs Elan et Ifadem, menés conjointement par la RDC et l’OIF, ainsi que les Centres de lecture et d’animation culturelle (Clac) et la Maison des Savoirs de Kinshasa (voir aussi : la coopération francophone en RDC).
Chaque jour, le public était également invité à participer à plusieurs activités ludiques interactives dotées de nombreux lots : jeu-concours de TV5Monde autour des 20 ans de TV5Afrique, jeux de scrabbles et réalisation du « Mur de la Francophonie », série de portraits et de mots choisis. A noter, la 3e édition du Festival francophone interscolaire de la culture et des arts, organisé par le Club RFI-Kinshasa le 10 octobre, avec la remise des prix aux élèves lauréats de ce concours autour de la langue française.

 
  28e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie
  Présidée par le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération internationale et de la Francophonie de la RDC, Raymond Tshibanda, la 28e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie s’est tenue le 11 octobre 2012 à Kinshasa. Les Ministres présents ont pris des décisions administratives et financières concernant l’OIF et ont entendu les points d’information sur la coopération multilatérale francophone présentés par l’Administrateur de l’OIF Clément Duhaime d'une part, ainsi que par les représentants des opérateurs directs (AUF, TV5Monde, l’Université d’Alexandrie et l’AIMF) et ceux des conférences ministérielles permanentes, la Confemen et la Confejes d'autre part. Ils ont également examiné les textes de la Déclaration et des résolutions adoptées par les chefs d’État et de gouvernement lors du Sommet. La CMF avait été précédée la veille par la 86e session du Conseil permanent de la Francophonie (CPF).

 
  Pour une politique intégrée de promotion du français
  Le XIVe Sommet des chefs d’État et de gouvernement ayant le français en partage a adopté une Politique intégrée de promotion de la langue française. Ce texte invite les différents acteurs de la Francophonie à renforcer la place et le rayonnement du français sur la scène internationale ; relever le défi politique du multilinguisme ; adapter l’action multilatérale aux contextes linguistiques régionaux et nationaux ; consolider le français comme langue d’accès au savoir pour tous ; mettre en valeur l’apport de la langue française au développement économique ; valoriser l’image de la langue française et sa présence dans les médias et l’univers numérique. Cette politique est le résultat d’un long et rigoureux processus de consultation et de concertation entre l’OIF, les opérateurs de la Francophonie et les États et gouvernements membres. Elle s’inspire également des propositions émises par les participants au premier Forum mondial de la langue française (Québec, juillet 2012).
> "Le français, une langue d’aujourd’hui et de demain"

 
  Horizon 2020 : nouvelle stratégie numérique de la Francophonie
  Une nouvelle stratégie numérique francophone a été adoptée lors du XIVe Sommet de la Francophonie à Kinshasa. Celle-ci permet de mieux prendre en compte les évolutions technologiques qui touchent désormais tous les secteurs de l’activité humaine. Elle fixe les objectifs de la Francophonie pour 2020 en abordant de nouveaux domaines comme le soutien à l’innovation et à la créativité, l’entrepreneuriat des jeunes dans le numérique et le partenariat pour un gouvernement ouvert, qui doit devenir un des piliers d’enracinement de l’État de droit. Portée par l’OIF, les opérateurs de la Francophonie et l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, cette stratégie encourage les partenariats innovants en vue de renforcer la capacité d’action et l’impact des actions francophones au service des populations, notamment dans les pays en développement, en vue de leur insertion dans l’économie numérique mondiale.
> "Horizon 2020 : Agir pour la diversité dans la société de l’information"

 
  "De Montreux à Kinshasa 2010-2012" : rapport du Secrétaire général de la Francophonie
  Le Secrétaire général de la Francophonie rend compte au Sommet, tous les deux ans, de l’exécution de son mandat. Son rapport a été présenté aux Chefs d’Etat et de gouvernement réunis au Sommet de Kinshasa. Il englobe les actions politiques et diplomatiques menées sous sa conduite et les actions de coopération réalisées par l’OIF, l’Assemblée parlementaire de la Francophonie et les 4 opérateurs : Agence universitaire de la Francophonie, TV5Monde, Association internationale des maires francophones, Université Senghor.
> version multimédia | version pdf

 
  L’état des pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone en 2012
  Le Rapport 2012 sur l’état des pratiques de la démocratie, des droits et des libertés dans l’espace francophone a été présenté dans le cadre du XIVe Sommet de la Francophonie. Il est réalisé par la Délégation de l’OIF à la paix, à la démocratie et aux droits de l’homme.
> version multimédia | version pdf

 
  L’Arménie et l’OIF signent un Pacte linguistique
  En marge du XIVe Sommet de la Francophonie, un pacte linguistique destiné à renforcer la place de la langue française en Arménie a été signé le 12 octobre par le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, et le ministre des Affaires étrangères arménien, Edward Nalbandian. Plusieurs domaines y sont abordés. Le premier concerne la présence du français sur la scène internationale à travers la mise en œuvre de la Convention de partenariat, signée le même jour entre l’Administrateur de l’OIF et le Ministre des Affaires étrangères arménien, sur le renforcement des capacités de travail en français des fonctionnaires et des diplomates arméniens. Le pacte comporte également des volets culture et communication, éducation et tourisme.
> Grandes lignes du pacte

 
  Langue française : le Vietnam et l’OIF renforcent leur coopération
  L’Administrateur de l’OIF, Clément Duhaime, et le Sous-Ministre des Affaires étrangères du Vietnam, Ngoc Son Nguyen, ont signé le 12 octobre 2012 à Kinshasa, en marge du XIVe Sommet de la Francophonie, une Convention de partenariat visant à renforcer les capacités de travail en français des fonctionnaires et des diplomates vietnamiens en charge de dossiers internationaux, ainsi qu’à promouvoir l’usage, l’apprentissage et la présence du français au sein de l’Académie diplomatique du Vietnam.

 
  Langue française : publication du 3e document de suivi du Vade-mecum
  Dans le cadre de la 28e session de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF), qui se tenait le 11 octobre à Kinshasa en amont du XIVe Sommet de la Francophonie, a été présenté le 3e document de suivi du Vade-mecum relatif à l’usage de la langue française dans les organisations internationales. Ce document aborde les actions et initiatives en faveur de la langue française et du multilinguisme dans les organisations internationales, ainsi que les actions menées par l’OIF dans le cadre de ses programmes et celui du suivi du Vade-mecum.
> "3e document de suivi du Vade-mecum"

 
  Forum mondial de la langue française : la voix de la société civile portée jusqu’à Kinshasa
  A l'occasion du premier Forum mondial de la langue française (Québec, juillet 2012), les forces vives de la société civile avaient partagé leur amour de la langue française et réfléchi à son avenir au sein de la mondialisation économique, numérique, politique et culturelle. A l’occasion du XIVe Sommet de la Francophonie, l’OIF a mis à la disposition du public le document : « Retours de Québec 2012. Synthèse du Forum mondial de la langue française », ainsi qu’une vidéo commémorative de l’événement, présentés le 11 octobre lors de la Conférence ministérielle de la Francophonie à Kinshasa.
> Synthèse et vidéo du Forum


 
  Décès de l’ancien roi du Cambodge : la Francophonie a rendu hommage à l’un de ses pères fondateurs
  L’ancien Roi du Cambodge, Norodom Sihanouk, est mort le 15 octobre d’une crise cardiaque, à l’âge de 89 ans, dans un hôpital de Pékin où il bénéficiait d’un suivi médical depuis plusieurs années. Dans un message adressé aux autorités cambodgiennes, le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, a fait part de sa grande tristesse à l’annonce du décès de l’un des pères fondateurs de la Francophonie : « En cet être d’exception, le Cambodge perd son fils aîné qui, tout au long de sa vie, a mené un noble combat pour ce grand peuple longtemps pris dans la tourmente des convulsions de l’histoire. Le Roi Norodom Sihanouk était également ce père inspiré et inspirant d’une Francophonie pour laquelle il s’est battu avec un dynamisme, un enthousiasme et une foi inébranlables ».

    Activités diplomatiques du Secrétaire général
 
 
  République démocratique du Congo. A la veille de l’ouverture solennelle du XIVe Sommet des chefs d’État et de gouvernement francophones, le Secrétaire général de la Francophonie s’est rendu le 12 octobre au Palais de la Nation, à Kinshasa, pour rencontrer le Président Joseph Kabila et évoquer avec lui les préparatifs du Sommet. Trois jours auparavant, Abdou Diouf avait également rencontré le Premier ministre Augustin Matata Ponyo.

Liban. Le Secrétaire général de la Francophonie a condamné fermement l’attentat commis à Beyrouth le 19 octobre, « cet acte odieux et lâche qui a causé la mort de nombreuses victimes innocentes et qui vient dangereusement déstabiliser le Liban », a-t-il déclaré. Ayant exprimé la solidarité de la Communauté francophone avec le peuple libanais, Abdou Diouf a rappelé avec insistance que la souveraineté et l’intégrité territoriale du Liban doivent impérativement être respectées par l’ensemble de ses voisins, en appelant à la mobilisation de la communauté internationale.

Luxembourg. Abdou Diouf s’est entretenu le 3 octobre avec Jean Asselborn, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, au siège de l’OIF à Paris. Les deux responsables ont procédé à un large tour d’actualité et ont plus particulièrement évoqué les situations au Mali et en République démocratique du Congo.

Togo. Le Premier ministre du Togo, Ahoomey Zunu, a été reçu le 3 octobre par Abdou Diouf au siège de l’OIF à Paris. Ils se sont d’abord félicités de la très bonne coopération entre le Togo et la Francophonie, qui dispose, à Lomé, d’un bureau régional pour toute l’Afrique de l’Ouest. Le Premier ministre a ensuite remercié le Secrétaire général de l’accompagnement qu’apporte la Francophonie au processus électoral au Togo depuis plusieurs années.

Sénégal. Abdou Diouf s’est entretenu le 5 octobre au siège de l’OIF à Paris avec Youssou NDour, Ministre de la Culture et du Tourisme du Sénégal. Les deux responsables se sont félicités de la très bonne coopération entre le Sénégal et l’OIF, notamment dans le domaine du développement et de l’accessibilité de la culture. À l’échelle du continent, la nécessité d’appuyer les grands rendez-vous tels que le Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (Fespaco), le Marché des arts et du spectacle africain d’Abidjan (Masa) et la Biennale de Dakar a été évoquée, afin de diffuser plus largement la création africaine.

CEDEAO. Le Président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), Kadré Désiré Ouédraogo a rencontré le Secrétaire général le 4 octobre au siège de l’OIF. Il s’est félicité de la très bonne coopération entre la CEDEAO et l’OIF, particulièrement autour du projet « Hub and Spokes » mis en œuvre en collaboration avec l’Union européenne, le Secrétariat du groupe des Etats ACP et celui du Commonwealth. Les deux responsables ont ensuite procédé à un large tour d’horizon des crises qui traversent l’espace francophone, notamment au Mali et au Sahel.

Louisiane. Abdou Diouf s’est entretenu le 22 octobre avec Jay Dardenne, lieutenant-gouverneur de l’État de la Louisiane. Cet État du Sud des États-Unis a fait du français la seconde langue officielle après l’anglais et compte environ 8% de francophones. Tout comme la Région autonome du Val d’Aoste (Italie), la Louisiane bénéficie traditionnellement du statut d’invité spécial pour participer aux Sommets de la Francophonie en raison de son engagement à promouvoir la langue française. Une mobilisation que le Lieutenant-gouverneur a affirmé souhaiter élargir.

    Langue française et plurilinguisme
 
  Union africaine : formation en français à la diplomatie commerciale
  Un atelier de formation à la diplomatie commerciale, animé par l’Institut de formation des Nations unies (UNITAR), s’est déroulé à la Commission de l’Union africaine (UA) du 17 au 19 octobre, à l’initiative de l’OIF. Elle a regroupé des cadres de la Commission de l’UA et des diplomates des missions africaines francophones d’Addis Abeba. Ce cycle de formations diplomatiques se poursuit depuis plusieurs années grâce à un partenariat entre l’OIF et l’Unitar et favorise des moments d’échange en français sur des thèmes d’intérêt commun entre les fonctionnaires de la Commission et leurs confrères des missions diplomatiques.

 
  Langue française : l’OIF et la Lituanie renforcent leur coopération
  L’OIF et la Lituanie ont signé le 22 octobre à Paris une Convention de partenariat relative à la formation au et en français dans la diplomatie et la fonction publique lituaniennes, avec l’appui de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Grand-Duché de Luxembourg et de la France. L’accord prévoit la mise en place, sur la base d’un cofinancement des deux parties, de plans annuels de formation au et en français destinés aux diplomates, fonctionnaires et magistrats lituaniens spécialisés dans le suivi des dossiers européens et multilatéraux, notamment les équipes en charge de la future Présidence du Conseil de l’Union européenne – du 1er juillet au 31 décembre 2013.

 
  Burkina Faso : formation pour interprètes des organisations africaines
  L’OIF a mis en place un séminaire intensif de formation pour interprètes, du 1er au 5 octobre à Ouagadougou (Burkina Faso), en partenariat avec l’Université Senghor et la Direction générale de l’interprétation de la Commission européenne. Une formation adressée à des interprètes en poste dans des organisations régionales africaines, des universitaires et des interprètes de différents ministères burkinabè. Cette opération s’inscrit dans le cadre du vaste Projet africain (« African Project ») dont l’objectif est de répondre à la pénurie de traducteurs et interprètes sur le continent africain. Ce séminaire pourrait préfigurer la création d’un Pôle francophone du Projet africain à l’Université de Ouagadougou. L’OIF a aussi fait savoir son intention d’articuler avec le Projet africain la mise en place d’un réseau international de traducteurs et interprètes pour le français.

  Roumanie : Rodica Buliga, Prix du jeune journaliste francophone 2012
  La 4e édition du Prix du « Jeune journaliste francophone » en Roumanie, décerné le 1er octobre, a récompensé Rodica Buliga pour son article : « Nourriture partagée, cultures mélangées : Le dîner multiculturel, un mode de vie parmi les étudiants étrangers ». Ce prix est organisé par l’Antenne de l’OIF pour les pays d’Europe centrale et orientale en partenariat avec l’Ambassade de France, la Délégation Wallonie-Bruxelles, la Faculté de Journalisme et de Sciences de la Communication de l’Université de Bucarest ainsi que Lepetitjournal.com de Bucarest et le magazine Regard. Ce prix s’adresse à toute personne âgée de 18 à 25 ans résidant en Roumanie et a pour but de découvrir et d’encourager de jeunes talents journalistiques s’exprimant et écrivant en français.

    Diversité culturelle
 
  Afrique du Sud : Biennale "Danse, l’Afrique danse !"
  Les 9es Rencontres chorégraphiques de l’Afrique et de l’océan Indien, la Biennale « Danse, l’Afrique danse », se déroulaient du 28 septembre au 7 octobre à Johannesburg (Afrique du Sud). Au programme 15 pays représentés et 44 spectacles proposés. L’OIF a apporté un soutien à la prise en charge de cinq compagnies francophones invitées à la Biennale : Baninga (Congo), Diag’art (Sénégal), Jacques Banayanga (RDC), Compagnie de Soi (Tunisie) et Anania (Maroc). Après Tunis en 2008 et Bamako en 2010, l’OIF qui accompagne cet événement majeur depuis ses débuts, renouvelait son partenariat avec l’Institut français, organisateur de l’événement, pour l’étape de Johannesburg, inscrite dans le cadre de la Saison de la France en Afrique du Sud.

 
  Burkina Faso : encadrement, financement et développement des filières culturelles
  L’OIF et le ministère de la Culture et du Tourisme du Burkina Faso ont organisé du 29 au 31 octobre à Ouagadougou un séminaire visant à constituer un vivier de cadres et de professionnels informés des modalités et instruments d’encadrement, de financement et de développement des industries culturelles. Ce séminaire qui a regroupé une trentaine de participants, s’adressait aux conseillers techniques en charge de la culture au ministère, aux directeurs et chefs de service des directions centrales et des établissements rattachés chargés d’élaborer et de mettre en œuvre des stratégies publiques de développement des filières culturelles, notamment dans le domaine du cinéma, de l’audiovisuel, du multimédia, du livre, de la musique et des arts du spectacle. Les représentants des principales organisations professionnelles de la culture étaient également associés.

 
  Le Staff Benda Bilili en tournée nord-américaine
  Les membres du Staff Benda Bilili, musiciens de Kinshasa connus du grand public depuis la présentation en 2010 au festival de Cannes d’un documentaire qui leur était consacré, ont effectué en octobre leur première tournée nord-américaine : une douzaine de dates aux États-Unis et au Canada organisée avec le soutien de l’OIF dans le cadre du Fonds d’aide à la circulation des artistes francophones.

 
  9e Festival du cinéma africain de Cordoue
  La 9e édition du Festival du cinéma africain de Cordoue (Espagne) se déroulait du 13 au 20 octobre. Près d’une centaine de films ont été présentés dans différentes sélections. L’OIF a soutenu une section du festival entièrement dédiée à l’industrie du film visant à favoriser les échanges entre professionnels du film d’Afrique, d’Europe et des pays hispanophones. Au programme : un forum de coproduction ainsi que des tables-rondes thématiques sur la distribution en Afrique, le rôle des femmes dans le cinéma africain, ou encore le cinéma algérien, également à l’honneur à travers une rétrospective.

 
  Martinique : 6e Festival contes et musiques dans la Cité
  La 6e édition du Festival contes et musiques dans la Cité se déroulait du 17 au 28 octobre sur l’île de La Martinique. Organisé par l’association Virgul’, « Contes et musiques dans la Cité » a réuni une dizaine d’artistes de la parole contée et les musiciens qui les accompagnent. L’OIF soutenait la participation à cette manifestation de trois conteurs d’Afrique francophone : Ado Saleh Mahmat (Niger), Thierno Diallo (Sénégal) et Alassane Sidibe (Togo).

    Paix, démocratie et droits de l’Homme
 
  Défis politiques et opérationnels de la paix en Afrique
  Les ministères français des Affaires étrangères et européennes (MAEE), de la Défense, ainsi que l’OIF, organisent un cycle de quatre séminaires consacrés aux enjeux et défis actuels des opérations de paix. La première rencontre, qui s’est tenue les 28 et 29 octobre à Addis Abeba (Ethiopie), était consacrée aux « défis opérationnels et politiques de la paix en Afrique ». Les enjeux relatifs à la diversité linguistique et à la coopération politique et institutionnelle entre les Nations unies, l'Union africaine et les autres organisations, ont également été abordés. En marge de cette rencontre, une nouvelle méthode d'enseignement du français en milieu militaire (« En avant ! »), issue d'un partenariat original entre le MAEE et l'OIF a été présentée.

 
  L’OIF partenaire du premier Forum mondial de la démocratie du Conseil de l’Europe
  Une dizaine de représentants des différentes régions de l’espace francophone ont participé, à l’initiative de l’OIF, au Forum mondial de la démocratie organisé par le Conseil de l’Europe à Strasbourg, du 5 au 11 octobre 2012. L’objectif : échanger et partager des expériences et bonnes pratiques francophones en matière de gouvernance démocratique, ainsi que proposer des pistes nouvelles de réflexion sur les enjeux de la démocratie au XXIe siècle.

  4e Congrès des Institutions nationales des droits de l’Homme francophones
  Le 4e Congrès de l’Association francophone des Commissions nationales des droits de l’Homme (AFCNDH) s’est déroulé à Casablanca (Maroc) du 4 au 6 octobre, avec le soutien de l’OIF, autour de la question des droits de l’Homme dans les lieux de privation de liberté. Des représentants d’Institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) d’une vingtaine de pays francophones ont procédé à un échange d’expérience et d’expertise dans ce domaine.

 
  Adoption de la feuille de route du RECEF
  Le Réseau des compétences électorales francophones a adopté sa feuille de route pour les années à venir lors de la 5e réunion de son Bureau, le 8 octobre, au siège de l’OIF. Le RECEF s’attachera en priorité à appuyer la constitution et la consolidation des listes électorales ; la consolidation des institutions électorales nationales ; l’aide à la formation et la sensibilisation des acteurs du processus électoral et les facilitations dans la gestion des différends liés à la tenue d’élections.

    Éducation et formation
 
  RDC : l’État et la régulation des services éducatifs
  80 représentants de la communauté éducative de RDC ont participé à un séminaire national de diagnostic sur la régulation par l’État de la qualité et de l’équité de l’Éducation, organisé par l’OIF à Kinshasa du 4 au 6 octobre. L’objectif de cette rencontre était d’établir un consensus entre les acteurs du système éducatif congolais sur les décisions de régulation à prendre en matière d’équité et de qualité de l’éducation, en conciliant besoin d’autonomie des établissements et respect des critères de la politique éducative nationale.

 
  Un site internet dédié aux élèves et enseignants congolais
  L’OIF a soutenu la mise en œuvre d’un site internet pédagogique du ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et professionnel de la RDC dédié aux professeurs et élèves du primaire et du secondaire, lancé officiellement à Kinshasa le 15 octobre en présence de Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF. Ce portail est entièrement consacré aux apprentissages et autoévaluations des élèves, à la formation continue et au renforcement des capacités des enseignants. Une initiative qui s’inscrit dans le cadre des actions de soutien de l’OIF à l’amélioration de la qualité de l’éducation de base et du développement des ressources éducatives libres (REL) dans ses pays membres.
> japrends.eduquepsp.cd

 
  Vietnam : formation de cadres éducatifs et chefs d’établissement
  Plus de cent cadres éducatifs provinciaux et chefs d’établissement du secondaire et du primaire comptant des classes bilingues français-vietnamien ont suivi un séminaire-formation les 18 et 19 octobre à Ho Chi Minh-Ville (Vietnam), dispensé par le Centre régional francophone Asie-Pacifique de l’OIF (CREFAP). Ils ont abordé l’articulation entre encadrement pédagogique et administratif efficient, compétence des enseignants, outils didactiques appropriés et relations pédagogiques entre maîtres et élèves.

 
  Formations au Crefeco
  Le Centre régional francophone de l’OIF pour l’Europe centrale et orientale (Crefeco) a organisé en octobre des formations en Albanie, Arménie et ERY Macédoine :
- Une vingtaine d’enseignants albanais ont assisté du 29 octobre au 2 novembre 2012 à Tirana à une formation sur l’évaluation et l’auto-évaluation en Français langue étrangère (FLE) selon le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).
- Une vingtaine de professeurs et de formateurs arméniens ont suivi une formation à la méthodologie de l’ingénierie de la formation du 26 au 30 octobre à Tsaxkadzor (Arménie).
- 17 enseignantes d’ERY Macédoine ont participé du 8 au 12 octobre à Skopje à une formation autour du thème : « Le traitement et l’utilisation des erreurs : pédagogie de l’erreur ».

    Développement durable et solidarité
 
  L’OIF à la Conférence d’Hyderabad sur la biodiversité
  L’OIF a organisé plusieurs manifestations à l’occasion de la 11e Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique qui se déroulait à Hyderabad (Inde) du 8 au 19 octobre : un atelier préparatoire francophone ; la présentation de « L’atlas sur l’empreinte écologique des pays francophones : Tendances en matière d’utilisation des ressources et leurs implications » ; une Concertation des ministres francophones sur les enjeux et les défis de cette CdP11.
> État des négociations | Résumé pour les décideurs

 
  Réunion des ministres des Finances francophones
  A l’invitation de la RDC, les ministres des Finances des pays de l’OIF se sont réunis à Tokyo (Japon), le 11 octobre, pour traiter du financement du développement, dans le cadre des Assemblées annuelles des Institutions de Bretton Woods. Ils ont souligné que, face au déficit considérable constaté entre les besoins identifiés par la communauté internationale et les ressources disponibles de l’aide publique au développement, des investissements privés ou des transferts des diasporas, il importe de conduire rapidement et de façon soutenue une réflexion sur les méthodes pour réduire ce déficit, de trouver de nouvelles ressources et d’utiliser de façon efficace et cohérente les moyens dégagés.
> Communiqué

 
  L’OIF contribue à la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté
  A travers sa Représentation permanente auprès des Nations unies à New York, l’OIF a contribué aux activités de célébration de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté organisées au siège de l'Onu, le 17 octobre 2012. Elle a participé au Panel sur le thème « mettre fin à la violence de l’extrême pauvreté : s’appuyer sur les capacités de tous pour bâtir la paix » organisé par le Mouvement international ATD Quart Monde, en liaison avec le Département des affaires économiques et sociales de l’ONU et le Sous-comité des ONG pour l’éradication de la pauvreté.

 
  Profadel-Rwanda : validation des plans de développement local
  L’OIF et le Ministère de l’Administration locale du Rwanda ont organisé conjointement du 17 au 19 octobre à Nyanza, Ngororero et Rutsiro (Rwanda), trois ateliers de validation des plans de développement local dans le cadre du Programme francophone d’appui au développement local (Profadel). Ces rencontres ont permis à tous les acteurs impliqués dans ce processus de valider les axes stratégiques de développement dans les six secteurs concernés mais aussi de sélectionner les projets prioritaires. Au terme de ces ateliers, le Comité national de suivi et de veille organisera, le 14 novembre, une session d’approbation des meilleurs projets soumis par les populations. Ceux-ci seront financés par l’OIF et d’autres partenaires dans le cadre de la mise en œuvre des plans de développement local.

 
  Afrique de l’Ouest/Asie du Sud-est : renforcer les relations entre les opérateurs économiques
  Le Sénégal, le Vietnam et l’OIF ont organisé, le 18 octobre à Dakar (Sénégal), un forum destiné à faciliter les relations entre les opérateurs économiques des pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et ceux des pays d’Asie du Sud-est. Depuis 2008, l’OIF, en partenariat avec le Centre de commerce international de Genève, a mis en place un projet pour favoriser l’établissement de nouvelles relations d’affaires entre trois espaces économiques francophones : le Mékong, la Cemac et l’Uemoa.

 
  « Éducation, Science et Technologie pour le Développement en Afrique »
  L’OIF a participé à la Première Conférence annuelle « Éducation, Science et Technologie pour le Développement en Afrique», organisée du 14 au 16 octobre à Libreville (Gabon), par l’Union des Ingénieurs et Scientifiques utilisant la langue française (UISF), l’Agence de Normalisation et de Transfert de Technologies et le Réseau Normalisation et Francophonie (RNF). L’OIF y a présenté l’action menée par la communauté francophone pour la Conférence Rio+20 et les décisions prises lors de la table ronde sur le thème « Responsabilité sociétale pour le développement durable en Afrique ».

    Jeunesse
 
  Abdou Diouf encourage les nouveaux volontaires francophones avant leur départ en mission
  Les 51 jeunes volontaires de la promotion 2012 du programme de Volontariat international de la Francophonie (VIF) ont suivi du 21 au 29 octobre au siège de l’OIF à Paris une formation de mise en route avant de débuter leur mission. Le Secrétaire général de la Francophonie leur a rappelé l’importance que la Francophonie accordait à sa jeunesse : « Nous avons besoin de votre enthousiasme, de votre jeunesse, de votre motivation, de votre force, pour continuer l’aventure francophone ». Tout au long de la semaine, ces jeunes femmes et hommes, issus de 17 États et gouvernements francophones, ont suivi des sessions d’information, de préparation et d’orientation, ainsi que des ateliers interculturels. Ils ont également échangé avec l’Administrateur de l’OIF, Clément Duhaime, et des responsables des opérateurs de la Francophonie. Sélectionnés parmi 1270 candidats, ces volontaires seront affectés pour une période de douze mois dans 23 pays francophones d’Afrique, d’Europe, d’Asie, des Caraïbes et de l’Océan Indien.

 
  Tournée des jurys culturels pour les Jeux de la Francophonie/Nice 2013
  Durant tout le mois d’octobre, les jurys culturels du Comité international des Jeux de la Francophonie (CIJF) ont effectué une tournée dans les 41 États et gouvernements de la Francophonie préinscrits aux concours culturels des VIIe Jeux de la Francophonie/Nice 2013, afin de classer les artistes candidats. Les États et gouvernements avaient préalablement procédé aux présélections en retenant deux à cinq artistes ou troupes par épreuve en vue de cette tournée. Les jurys se réuniront en novembre au siège de l’OIF à Paris afin de procéder à la sélection finale des candidats. Ce dispositif doit permettre d’assurer un haut niveau de qualité des concours culturels lors de ces prochains Jeux de la Francophonie.

    Égalité femmes/hommes
 
  Panel francophone sur les droits des femmes en situation de conflits et post-conflits
  L’OIF et le Haut-commissariat aux droits de l’Homme des Nations Unies ont organisé, le 18 octobre au Palais des Nations à Genève, un panel de discussion de haut niveau avec des experts en droits de l’Homme autour du thème « Promouvoir et protéger les droits de la femme dans les situations de conflits et de post-conflits : le cas de l’Afrique francophone ». Les participants ont noté qu’en dépit des bonnes pratiques inclusives existantes visant à faire des droits des femmes une réalité, une résistance sociale et culturelle mettait toujours en doute la capacité des femmes à agir en médiateurs pour la paix. Ils ont insisté sur l’importance de permettre aux femmes de participer sur un pied d’égalité avec les hommes à la reconstruction post-conflits et les processus de transition.

 
 

Tous les événements et activités de la Francophonie à venir :

www.francophonie.org

 
  ©  Organisation internationale de la Francophonie - 2012             Gerer son abonnement