Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

"LA VOIX DES FEMMES AUTOCHTONES"

Partenaire de l’Année internationale des langues et des droits des peuples autochtones, l’OIF s’associe à l’exposition LA VOIX DES FEMMES AUTOCHTONES, réalisée par l’association « En Terre Indigène ».

JPEG - 68 ko
(©Uygen Wangchuk)

En août 2017, ONU Femmes soulignait l’importance de l’activisme des femmes indigènes du monde entier face aux défis du changement climatique, de la pauvreté, de la violence sexiste, des conflits armés et plus encore. Reconnaître leur action, faire entendre leur voix, est une étape essentielle pour favoriser la construction d’un espace de solidarité, fondé sur les principes d’humanisme et de respect de la diversité des cultures et des langues qui sont les fondamentaux de la Francophonie.

« La voix des femmes autochtones est une belle et juste façon de célébrer et de défendre les droits humains en plaçant enfin sur le devant de la scène, les droits des femmes, et plus particulièrement ceux des femmes autochtones », souligne le magazine en ligne Terriennes. « Ce projet propose une plate-forme sur internet, mais aussi des conférences, des expositions, offrant ainsi un lieu de transmission mémorielle pour les générations futures, un lieu d’échange et de découverte pour les générations d’aujourd’hui. A l’origine du projet, la journaliste Anne Pastor, qui a déjà signé de nombreux documentaires sur le sujet et anime également une émission sur France Inter . Elle a réalisé des portraits sonores de femmes autochtones qu’elle a pu rencontrer au cours de ses reportages, des femmes particulièrement engagées dans la cause de leur peuple. »

L’exposition photo au siège de l’OIF nous présente ces femmes, dans leur milieu naturel, chez elles, en tenue traditionnelle, autour de deux axes prioritaires et d’actualité pour la Francophonie : la voix de l’émancipation des femmes et la voix des langues. Les photos sont l’œuvre de photographes autochtones eux-mêmes.

La voix de l’émancipation économique

JPEG - 70.9 ko
Fara Caillard (©Delphine Mayeur)

Portraits d’Hindou Oumarou Ibrahim (Tchad), Françoise Caillard (Nouvelle-Calédonie), Sarah Vaki (Polynésie), Kunsang Choden (Bouthan)

Partout dans le monde, les femmes continuent d’assurer la majorité des travaux domestiques et des soins au sein du foyer et de la famille : ce travail non rémunéré et non comptabilisé comme du temps de travail a pourtant un impact économique important sur nos sociétés, mais constitue un obstacle pour l’émancipation des femmes quand il s’agit de s’investir dans les sphères économiques formelles, citoyennes et politiques. Les femmes autochtones en particulier doivent assumer des obligations et tâches spécifiques au sein de leurs communautés. Certaines d’entre elles s’engagent pour un accès équitable au travail et à la justice, ainsi que la reconnaissance de leurs droits, de leur identité et de leur contribution à la société. La Francophonie soutient les femmes de l’espace francophone dans le combat pour leurs droits et la reconnaissance de leur contribution au bien-être et au développement social et économique de toutes les sociétés.

La voix des langues

JPEG - 40.6 ko
Khadija Arouhal (©Yoriyas Yassine Alaoui)

Portraits de Fatima Tabaamrant (Amazigh), Ti’iwan Couchili (Guyanne ), Tokuda Shoko (Japon), Khadija Arouhal Tililly (Maroc)

Dans les sociétés de tradition orale comme celles des peuples autochtones, la transmission des savoirs, de la culture et des langues, est une arme de résistance. Il est unanimement accepté en Francophonie que les langues, qu’elles soient locales, régionales ou internationales, sont autant de vecteurs de traditions, porteuse de savoirs, exprimant des sensibilités et un rapport au monde différent. Chaque langue participe à la construction d’une société. C’est ce pluralisme des peuples et de leurs réalités que la Francophonie rappelle avec force afin de faire comprendre combien le multilinguisme constitue une richesse pour l’humanité, un facteur essentiel de paix et de stabilité.

Le projet intégral mené par « En Terre indigène » est consultable sur la plateforme femmesautochtones.com / l’ensemble des portraits ici

(Crédits photos de une : Danee Hazama, Uygen Wangchuk, Delphine Mayeur)

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer