Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

    MAI 2014

    La Francophonie en brèves


    Activités diplomatiques

    Thaïlande. Le Secrétaire général de la Francophonie, Abdou Diouf, a condamné avec la plus grande fermeté le coup d’État perpétré en Thaïlande le 22 mai par les forces armées. Il a exprimé dans un communiqué sa vive préoccupation suite aux restrictions des libertés imposées par la junte et rappelé que, conformément à la Déclaration de Bamako, la Francophonie « condamne toute prise de pouvoir par la violence, les armes ou tout autre moyen illégal ». Abdou Diouf exhorte toutes les parties concernées à privilégier la voie du dialogue en vue du rétablissement dans les meilleurs délais de l’ordre constitutionnel (la Thaïlande est membre observateur de la Francophonie depuis 2008).

    Mali. Abdou Diouf a réagi aux violences survenues dans la région de Kidal, condamnant avec la plus grande fermeté l’assassinat notamment de représentants de l’Etat malien ainsi que la prise d’otages et appelant à un retour au calme et à la cessation de la violence. Le Secrétaire général encourage les actions initiées à travers la dynamique engagée par l’Accord préliminaire de Ouagadougou du 18 juin 2013 avec le soutien de la communauté internationale, en vue de permettre au Mali de retrouver rapidement et de manière durable la paix, la souveraineté, l’intégrité territoriale et l’unité.

    Bénin. Le Président du Bénin, Yayi Boni, a été reçu le 16 mai à Paris au siège de l’OIF. À la veille du « Sommet de Paris pour la sécurité au Nigéria », organisé par le Président de la République française et auquel le Président du Bénin participait, Abdou Diouf et Yayi Boni ont évoqué le problème du terrorisme dans la sous-région ainsi que des sujets d’intérêt commun.

    Cambodge. Abdou Diouf a reçu le Roi du Cambodge, Sa Majesté Norodom Sihamoni, le 7 mai au siège de l’OIF à Paris. Les deux responsables ont évoqué le lien historique qui unit le Cambodge à la Francophonie – grâce au rôle essentiel joué par le Roi Norodom Sihanouk aux côtés des pères fondateurs –, avant de se féliciter de la coopération multilatérale francophone au Cambodge et notamment de la présence de tous les opérateurs de la Francophonie.

    Commonwealth. Les deux Secrétaires généraux de la Francophonie et du Commonwealth se sont comme chaque année rencontrés pour faire le point sur la coopération entre leurs deux organisations. Réunis à Londres, Abdou Diouf et Kamalesh Sharma se sont d’abord félicités du succès de l’action de plaidoyer qu’ils conduisent auprès du G20. Ils ont ensuite évoqué la question du financement du développement dans la perspective de l’adoption du nouveau cadre post-2015. Les deux organisations sont également convenues de proposer un projet conjoint à l’Union européenne pour améliorer les compétences de leurs pays membres en matière de gestion et suivi des processus électoraux.

    CICR. Peter Maurer, Président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), et Abdou Diouf ont procédé à la signature d’un accord organisant la coopération entre leurs institutions respectives, le 12 mai au siège du CICR à Genève. Les deux responsables se sont félicités de cette nouvelle étape permettant de raffermir leurs actions conjointes au bénéfice du développement et de la promotion du droit international humanitaire (DIH) et du droit international des droits de l’Homme (DIDH).

    OMPI. Abdou Diouf a été reçu le 12 mai au siège de l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) à Genève par son Directeur général, Francis Gurry. Ils ont débuté leur rencontre par la signature d’un Mémorandum d’Entente entre les deux organisations pour la période 2014-2015. Les deux responsables ont affirmé que la propriété intellectuelle devait être mieux maîtrisée et utilisée de manière plus efficace par les pays en voie de développement afin qu’elle puisse jouer son rôle de levier pour le développement.

    Ordre souverain de Malte. Jean-Pierre Mazery, Grand Chancelier et Ministre des Affaires étrangères de l’Ordre souverain de Malte, et Abdou Diouf ont procédé le 14 mai au siège de l’OIF à Paris à la signature d’un Accord formalisant la coopération entre les deux institutions. Cet accord prévoit le développement de la coopération entre les deux organisations au profit des États et gouvernements de l’OIF en matière de prévention des conflits, de médiation dans les pays en crise et en sortie de crise, de promotion des droits de l’Homme, ainsi qu’en faveur de la consolidation de l’État de droit.

    Canada Québec. Abdou Diouf s’est entretenu le 13 mai au siège de l’OIF à Paris avec le nouveau Maire de Montréal, Denis Coderre, élu en novembre 2013. Au cours de leur entretien, ils ont notamment procédé à un échange de points de vue sur les principales questions d’intérêt commun. La ville de Montréal est membre de l’Association internationale des Maires francophones.

    Langue française et plurilinguisme

    Grèce : « Relations européennes et politique de la mer en Méditerranée »
    Dans le cadre du programme de l’OIF « Le français dans la diplomatie et la fonction publique », un séminaire sur le thème "Relations européennes et politique de la mer en Méditerranée" s’est tenu à Athènes du 4 au 6 mai. Il était organisé par l’Institut français de Grèce, en coopération avec le Ministère grec des Affaires étrangères et celui de la Réforme administrative et de la Gouvernance électronique. Centré sur une des priorités de la présidence grecque de l’Union européenne, la politique maritime, ce séminaire a été l’occasion de réunir 16 participants de 7 pays de la Méditerranée (Bulgarie, Chypre, Croatie, Grèce, Maroc, Monténégro, Roumanie) pour développer leur expertise en français de la diplomatie et des relations internationales, tout en leur permettant d’échanger avec leurs homologues d’autres pays francophones du bassin méditerranéen. Cette rencontre s’est poursuivie avec une table ronde sur le thème : « Comment créer un espace de prospérité en Méditerranée ? ».

    Formations du Crefeco
    Le Centre régional francophone pour l’Europe centrale et orientale (Crefeco) de l’OIF a organisé deux formations du 5 au 9 mai : une quarantaine de professeurs de français ont suivi à Constanta (Roumanie) une session consacrée à la pédagogie de l’oral en classe de français langue étrangère, tandis qu’un atelier organisé à Chisinau (Moldavie) sur les différents types d’évaluation des copies d’élèves a bénéficié à une trentaine d’enseignantes et de formatrices de l’Institut des sciences de l’éducation de la capitale moldave.

    Diversité et développement culturels

    Festival de Cannes : l’OIF soutient le cinéma des pays du Sud
    Pour la 19ème année consécutive, l’OIF était présente au Festival de Cannes, du 14 au 25 mai, au Pavillon des Cinémas du Monde, grâce au partenariat noué avec l’Institut Français et aux côtés de France Médias Monde. L’OIF y a soutenu les films « Timbuktu - le pacte des oiseaux » d’Abderrahmane Sissako (Mauritanie) en sélection officielle et « Run » de Philippe Lacôte (Côte d’Ivoire) dans la catégorie « Un certain regard ». Elle a aussi permis la participation de trois jeunes cinéastes francophones à la 6e fabrique des cinémas du monde. Enfin, un hommage a été rendu à Paulin Soumanou Vieyra (Bénin-Sénégal), l’un des précurseurs du cinéma africain.

    L’OIF à "Dak’Art", la Biennale d’art contemporain de Dakar
    La 11e édition de la Biennale de l’art africain contemporain - Dak’Art 2014 se déroulait du 9 mai au 10 juin au Sénégal avec le soutien de l’OIF. Réunissant de nombreux artistes et professionnels des arts visuels de l’Afrique et du monde, Dak’Art a proposé un programme ambitieux sur cinq sites à Dakar et dans de nombreuses villes : l’exposition internationale de 61 artistes africains et de la diaspora, trois expositions hommages (Dimé, Diop, Diakhaté), des rencontres sur le thème des métiers de l’art et plus de 200 expositions dans le "Off". Partenaire de Dak’Art depuis sa création, l’OIF a soutenu la présence de participants des pays du Sud, membres de la Francophonie (professionnels et artistes, dont trois lauréats des Jeux de la Francophonie) et le transport des œuvres. L’OIF a également remis un prix à l’un des artistes francophones de l’exposition internationale, le Sénégalais Sidy Diallo, et organisé un débat sur l’art contemporain dans le monde francophone.

    "La culture, levier de croissance accélérée pour le développement durable"
    En marge du débat de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies portant sur « Culture et développement durable dans l’agenda de développement pour l’après 2015 », l’OIF et l’Unesco ont organisé, le 6 mai au siège des Nations unies à New York, une manifestation sur le thème « La culture, moteur économique du développement : expériences et succès ». Plus de deux cent participants dont une quinzaine de ministres et de personnalités politiques étaient au rendez-vous. L’accent a été mis sur le rôle économique et social de la culture. Les panélistes ont présenté les expériences et les succès de l’intégration de la culture dans leurs stratégies nationales de développement économique. Les ministres ont insisté sur le fait que la culture doit être clairement intégrée au programme de développement post-2015.

    Paix, démocratie et droits de l’Homme

    Égypte : mission d’information et de contacts de l’OIF à l’occasion de l’élection présidentielle
    Dans le cadre du suivi et de l’accompagnement du processus de transition en Égypte, le Secrétaire général de la Francophonie a dépêché au Caire une mission d’information et de contacts à l’occasion de l’élection présidentielle des 26 et 27 mai. Cette mission s’inscrivait dans le suivi des recommandations formulées par le Comité ad hoc consultatif restreint sur l’Égypte qui s’était réuni le 5 août 2013. Conduite par Mohamed Auajjar, ancien ministre des droits de l’Homme du Maroc, la délégation a recueilli auprès des acteurs impliqués (hautes autorités, candidats, institutions chargées du scrutin, société civile, partenaires multilatéraux…) des informations relatives à l’évolution du contexte politique ainsi qu’aux actions mises en œuvre en faveur de la tenue d’élections libres, fiables et transparentes.
    - Communiqué de la mission à l’issue du scrutin

    Processus électoral au Burundi : 1e mission de l’Envoyé spécial de l’OIF
    Désigné par Abdou Diouf en qualité d’Envoyé spécial pour l’accompagnement du processus électoral au Burundi, l’ancien Ministre des Affaires étrangères de Mauritanie, Mohamed El Hacen Ould Lebatt, a effectué une première mission d’information et de contacts à Bujumbura du 14 au 20 mai. Il a eu des échanges avec les autorités nationales, les acteurs politiques et de la société civile ainsi que les partenaires internationaux. L’objectif ainsi poursuivi par la Francophonie est de contribuer à la tenue d’élections libres, fiables et transparentes dans un climat apaisé.

    4es Journées des réseaux institutionnels de la Francophonie
    Les 4es Journées des réseaux institutionnels de la Francophonie se sont déroulées à Paris, les 20 et 21 mai, au siège du Conseil économique, social et environnemental. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence d’Abdou Diouf, Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, Jean-Paul Delevoye, Président du Conseil économique, social et environnemental de la France, Henriette Diabaté, Grande Chancelière de l’Ordre national de la Côte d’Ivoire et Driss EL Yazami, Président du Conseil national des droits de l’Homme du Maroc et de l’Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l’Homme (AFCNDH). Cette cérémonie a été l’occasion de présenter le guide pratique pour la consolidation de l’état civil, des listes électorales et la protection des données personnelles, réalisé par l’OIF avec l’appui du Réseau des compétences électorales francophones, l’Association francophone des autorités de protection des données personnelles et l’Association du Notariat francophone (ANF). Les Journées des réseaux institutionnels de la Francophonie sont un moment de rencontre et de dialogue entre les principaux animateurs de ces 15 réseaux et l’OIF afin d’apporter, à travers différents ateliers, des réponses utiles aux enjeux identifiés dans les actions de promotion de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme. Clément Duhaime a rappelé dans son allocution de clôture que les recommandations adoptées à l’issue de ces rencontres viendraient alimenter les travaux du XVe Sommet de la Francophonie, en novembre prochain, à Dakar.

    Renforcer la participation des femmes policières dans les opérations de maintien de la paix des Nations unies
    La Mission permanente du Canada auprès des Nations unies à New York, en coopération avec l’OIF et la Division de la Police du Département des Opérations de maintien de la paix des Nations unies, a accueilli le 20 mai une table ronde sur les enjeux de la participation des femmes policières dans les opérations de paix. Les participants se sont penchés sur les stratégies concrètes de renforcement des candidatures féminines dans ce domaine. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des efforts de renforcement de la présence francophone dans les opérations de paix, notamment pour ce qui concerne la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation du Mali (MINUSMA) et le prochain déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la République centrafricaine (MINUSCA).

    Éducation et jeunesse

    Des étudiants de l’Université Senghor à disposition du programme de l’OIF d’appui au développement local
    Pour la deuxième année, l’Université Senghor d’Alexandrie met à disposition de l’OIF des stagiaires en master de développement et gouvernance locale, dans trois pays (Rwanda, Sénégal et Togo) où est mis en œuvre le Programme francophone d’appui au développement local (Profadel). Pendant dix semaines, ces jeunes accompagneront les communautés de base et les animateurs locaux dans l’appropriation de la démarche de développement local. Ce stage sera sanctionné par la présentation d’un mémoire à l’Université Senghor. Les thèmes de recherche ainsi développés contribueront à une réflexion poussée sur le programme Profadel.

    Remise de livres à des écoles primaires et secondaires du Togo
    Le Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique de l’Ouest (BRAO) a abrité, le 16 mai à Lomé (Togo), la cérémonie officielle de remise de livres offerts par l’Association Francophonie des anciens combattants et descendants (FACED) ; le transport jusqu’au Togo ayant été assuré par le ministère français des Affaires étrangères. La signature d’un mémorandum d’entente effectuée le même jour avec le BRAO va ensuite permettre à la branche togolaise de l’OING danoise Borne Fonden de distribuer 5 800 de ces manuels scolaires dans 28 écoles primaires et secondaires du Togo – en priorité les plus défavorisées. Les 750 livres restant seront mis à disposition du réseau des 11 Centres de lecture et d’animation culturelle de l’OIF au Togo.

    Économie

    Rencontres du Groupe des Ambassadeurs francophones de Genève
    Le pôle « Commerce et Développement » du Groupe des Ambassadeurs francophones (GAF) de Genève s’est réuni le 14 mai au Palais des Nations. Au cours de cette rencontre, les participants ont procédé à un état des lieux de la mise en œuvre du récent accord négocié par les pays membres de l’OMC à Bali. Les discussions ont aussi porté sur les perspectives de l’« agenda de Doha pour le développement ». Dans le cadre de ses rencontres régulières, le GAF de Genève a ensuite reçu le Directeur général du Bureau international du Travail (BIT), Guy Ryder, le 22 mai. Ce dernier a tracé les perspectives de la Conférence internationale du Travail qui s’ouvrait à Genève fin mai. Le GAF s’est montré particulièrement intéressé par la possibilité de travailler avec le BIT sur la question de l’emploi dans les États francophones en crise ou en situation de post-conflit et a notamment évoqué l’importance de promouvoir le multilinguisme au sein du BIT.

    Culture numérique

    « L’édition numérique : quels enjeux pour la bibliodiversité dans le monde arabe ? »
    Du 30 avril au 3 mai, 13 éditeurs indépendants et experts numériques d’Égypte, des Émirats arabes unis, du Liban et de Tunisie, notamment, ont participé à un atelier sur l’édition numérique dans le monde arabe, organisé par l’Alliance internationale des éditeurs indépendants à la Foire internationale du livre d’Abu Dhabi. Ce 7e atelier des Assises internationales de l’édition indépendante était organisé avec le soutien de la Fondation Prince Claus et de l’OIF. Les trois jours d’expérimentations et d’échanges de bonnes pratiques ont révélé un certain nombre d’obstacles : spécificités des polices de caractères en arabe, insuffisance des services de paiement en ligne, manque de soutien des bibliothèques nationales, etc. Les participants ont émis des recommandations pour y remédier. Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre des actions de l’OIF en faveur du renforcement des capacités numériques de la filière du livre dans les pays francophones du Sud et de la présence du patrimoine documentaire francophone sur la Toile.

    Côte d’Ivoire : l’OIF aux côtés de 70 blogueurs francophones en formation
    Du 2 au 12 mai, 70 blogueuses et blogueurs francophones originaires de 26 pays étaient réunis à Abidjan (Côte d’Ivoire), à l’initiative de Rfi - l’Atelier des médias, pour assister à la 3e formation Mondoblog. Parmi eux, la nouvelle promotion de blogueurs retenus lors du dernier concours Mondoblog, organisé avec le soutien de l’OIF, ainsi qu’une vingtaine déjà présents lors des premières formations et venus apporter leur expérience aux plus jeunes. Au programme, notamment, de nombreuses formations sur l’édition de billets et l’administration d’un blog, les nouvelles pratiques et techniques journalistiques, le journalisme de données, la recherche et la vérification des sources, la sécurité sur internet, les nouveaux outils numériques, etc.

    Afropixel
    L’OIF était partenaire de la 4e édition du festival Afropixel sur la création artistique numérique et l’innovation durable en Afrique, qui se déroulait en parallèle à Dak’Art, du 6 mai au 6 juin : à travers des installations, performances, débats et ateliers, le grand public comme les professionnels ont pu se familiariser avec ces nouveaux modes d’expression culturelle et leurs potentialités dans le domaine des arts visuels, de l’artisanat, du développement durable, de l’éducation, de la citoyenneté. Des formations, des résidences de création, des réunions de travail et de mise en réseaux d’artistes et d’organismes africains ont permis de renforcer le développement d’outils et de contenus numériques sur le continent dans une dynamique de partage des savoirs.

    Haut de page

    COORDONNÉES


    © 2013 Organisation internationale de la Francophonie
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer