Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

MARS 2014

La Francophonie en brèves

Activités diplomatiques
France - À l’occasion de la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars, Abdou Diouf a accueilli au siège de l’OIF à Paris le Président de la République française, François Hollande. Le Secrétaire général et le Président français ont longuement échangé sur la vitalité de la langue française dans l’espace francophone et au-delà. Ils ont également évoqué le 15e Sommet de la Francophonie qui aura lieu à Dakar les 29 et 30 novembre prochains, ainsi que l’actualité politique de certains pays membres de l’OIF.

Madagascar - À l’issue du Conseil permanent de la Francophonie, les représentants personnels des 77 chefs d’État et de gouvernement de l’OIF ont décidé de réintégrer Madagascar dans les instances de la Francophonie. La suspension avait été décidée par le même CPF en avril 2009, suite à la rupture de l’ordre constitutionnel qui avait conduit au transfert du pouvoir à une Haute autorité de transition. « Nous devons rester aux côtés des acteurs politiques et de la société civile de Madagascar, dans cette phase encore délicate, pour contribuer à l’enracinement de la paix, de la démocratie et permettre le retour au développement », a souligné Abdou Diouf. Le Secrétaire général de la Francophonie avait reçu quelques jours plus tôt le Président malgache, Hery Rajaonarimampianina, au siège de l’OIF à Paris. Au cours de leur entretien, le Président de Madagascar avait exprimé toute sa reconnaissance ainsi que celle du peuple malgache pour les efforts menés par l’OIF dans l’accompagnement du processus électoral.

Vietnam - Dans le cadre de sa visite officielle effectuée à l’occasion des célébrations de la Journée internationale de la Francophonie au Vietnam, Abdou Diouf a rencontré les 13 et 14 mars à Hanoï les plus hautes autorités du pays. Le Secrétaire général a ainsi été reçu par le président de la République socialiste du Vietnam, Truong Tan Sang, ainsi que par le président de l’Assemblée nationale, Nguyen Sinh Hung. Auparavant, Abdou Diouf s’était longuement entretenu avec le Vice- Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, des liens étroits unissant la Francophonie et le Vietnam et du rôle essentiel que joue ce dernier dans le rapprochement entre l’OIF et l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN). Abdou Diouf a également assisté à la soirée célébrant la francophonie aux côtés de la Vice-Présidente, Nguyen Thi Doan, avant de rencontrer une quarantaine de jeunes francophones à l’Université de Hanoi.

CPF - Outre la réintégration de Madagascar, la 91e session du CPF a été l’occasion pour le Secrétaire général de faire part aux représentants personnels des chefs d’État et de gouvernements de l’OIF de son inquiétude à propos de la situation politique dans plusieurs pays, notamment le Burundi, la RCA, Cambodge, Ukraine, et Liban.

UE - Le Commissaire européen au développement, Andris Piebalgs, a été reçu par Abdou Diouf le 10 mars au siège de l’OIF à Paris. Le Secrétaire général et le Commissaire ont fait le point sur l’état et les perspectives d’approfondissement de la coopération au service du développement entre l’OIF et l’Union européenne, notamment à travers la consolidation du projet "Hub & Spokes" et de l’Initiative francophone de formation à distance des maîtres. Les deux responsables ont également fait un tour d’horizon de la situation des pays du sud de la Méditerranée et de l’Europe centrale et orientale. Pour rappel, 17 des 28 États membres de l’UE sont également membres ou observateurs de l’OIF.

Journée internationale de la Francophonie
Le 20 mars marquait comme chaque année la Journée internationale de la Francophonie. L’occasion pour les francophones de fêter leur bien commun – la langue française – et d’exprimer leur solidarité et leur désir de vivre ensemble. Le site www.20mars.francophonie.org recense les centaines d’événements organisés dans le monde entier : une vitrine de la vitalité et de la diversité de la francophonie, aussi bien au sein des 77 États et gouvernements de l’OIF que dans d’autres aires linguistiques non francophones. Petit tour d’horizon :

• Dans le monde

En Arménie, plus de 400 événements organisés dont des expositions, un concert de Patricia Kaas... en Bulgarie, un marathon de lecture et un concours d’écriture poétique… une nuit de la publicité francophone en Irlande

Au Liban, des matchs d’improvisation théâtrale… en Égypte, le concours du mot d’or… un printemps de la bande-dessinée en Tunisie

Au Tchad, un tournoi de football et une table-ronde sur le français facteur de réussite économique… Des fresques murales au Cap-Vert… En RDC, une journée portes-ouvertes au Campus numérique francophone de Kinshasa… le concours des 10 mots dans plusieurs collèges et lycées de Madagascar.

En Corée du Sud, une journée dédiée à la gastronomie des pays francophones… au Bangladesh, des projections de films francophones… au Vanuatu, « Francosonik », une soirée tout en musiques.

Au Canada, une exposition interactive sur Albert Camus… un carnaval de la francophonie au Honduras… un cocktail polyglotte à Trinité-et-Tobago

Et bien sûr, comme chaque année, l’opération Dis-moi dix mots en France, la Langue française en fête en Fédération Wallonie-Bruxelles, la Francofête au Québec et la Semaine de la langue française et de la Francophonie en Suisse.

• À l’OIF et dans ses unités hors siège

Paris - La Journée internationale de la Francophonie a été fêtée au siège de l’OIF à travers la visite du président français François Hollande, l’inauguration d’une exposition sur les manuscrits de Tombouctou et des animations musicales.

New-York - La Représentation permanente de l’OIF auprès des Nations unies a notamment organisé une table-ronde sur la diplomatie culturelle et le multilinguisme, une concertation francophone de haut niveau sur les droits des femmes ainsi que des concerts de Manu Dibango et Francis Cabrel.

Genève - L’Administrateur de l’OIF a ouvert le grand concert du chanteur malien Salif Keïta au Palais des Nations, organisé en présence de 1200 personnes par la Représentation permanente de l’OIF auprès des Nations unies à Genève.

Addis-Abeba - La Représentation permanente de l’OIF auprès de l’Union africaine a participé à l’organisation de la semaine de la Francophonie en Éthiopie, avec notamment des concerts d’Amadou et Mariam et une rencontre littéraire avec Fatou Diome.

Bruxelles - La Représentation permanente de l’OIF auprès de l’Union européenne a contribué à l’organisation d’une série de manifestations culturelles dont l’exposition "Un regard persan sur la Francophonie" du photographe Reza et un concert de la chanteuse québécoise Klô Pelgag.

Hanoi - Le Bureau régional de l’OIF pour l’Asie et le Pacifique a participé à plusieurs événements au Vietnam : la célébration officielle en présence du Secrétaire général avec un concert à plusieurs voix francophones, un concours dans le cadre du festival de films francophones.

Québec - L’Institut de la Francophonie pour le développement durable a collaboré, à travers plusieurs manifestations, à l’organisation de la Semaine de la Francophonie à Québec, Montréal et Trois-Rivières.

Port-au-Prince - Le Bureau régional de l’OIF pour les pays de la Caraïbe était partenaire de la Quinzaine de la Francophonie en Haïti, avec notamment une caravane francophone sillonnant le pays pour proposer concerts et animations autour de la langue française.

Lomé - Le Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique de l’Ouest était partenaire du concours régional Prolaf (Promotion de la langue française) qui se déroulait simultanément dans quatre pays : Bénin, Burkina Faso, Niger et Togo.

Libreville - Le Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique centrale a proposé à des élèves de Port-Gentil une conférence sur la Francophonie et ses actions au Gabon.

Bucarest - L’Antenne de l’OIF pour les pays d’Europe centrale et orientale a participé à diverses manifestations à travers le Groupe des ambassades, délégations et institutions francophones en Roumanie (GADIF) : festival de films francophones, colloque sur le bilinguisme, remise du label du GADIF au musée national du paysan roumain.

• Sommet de Dakar : site internet et réseaux sociaux en ligne
Le site internet du 15e Sommet de la Francophonie, qui se tiendra à Dakar (Sénégal) les 29 et 30 novembre 2014, a été lancé le 20 mars. Retrouvez toutes les infos du Sommet et l’état des préparatifs sur : www.francophoniedakar2014.sn / facebook / twitter
Langue française et plurilinguisme
Lancement du 2e Forum mondial de la langue française
Au cours d’une conférence de presse, le 25 mars au siège de l’OIF à Paris, Abdou Diouf et Rudy Demotte, le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, ont présenté le cadre général du 2e Forum mondial de la langue française qui se tiendra du 20 au 23 juillet 2015 à Liège (Wallonie). À cette occasion, Abdou Diouf a annoncé, en concertation avec le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, la nomination de Philippe Suinen au poste de Commissaire général du Forum. Ce dernier, avec l’Administrateur de l’OIF, Clément Duhaime, a ensuite développé la thématique choisie, la francophonie créative, qui se déclinera en cinq axes : l’éducation, l’économie, la culture et les industries culturelles, la participation citoyenne, la relation entre langue et créativité.
En savoir plus

Lancement de la 7e édition du Prix Ibn Khaldoun-Senghor
L’OIF et l’Organisation arabe pour l’Éducation, la Culture et les Sciences (ALECSO) ont lancé le 7e Prix de la traduction Ibn Khaldoun-Senghor en sciences humaines. À titre exceptionnel, cette année, il portera simultanément sur la traduction du français vers l’arabe et de l’arabe vers le français. Le dernier délai pour la présentation des dossiers de candidature est fixé au 30 mai 2014.
Appel à candidatures
Règlement et conditions de candidature
Diversité et développement culturels
8e MASA, le Marché des arts du spectacle africain
Ouvert par le Secrétaire général le 1er mars, le Marché des arts du spectacle africain (MASA) faisait son grand retour en Côte d’Ivoire après 7 années d’absence. 750 artistes venus d’une quarantaine de pays d’Afrique, d’Europe et d’Haïti se sont produits en présence de 226 diffuseurs et 432 journalistes. En plus d’un important soutien à la participation d’artistes et d’acteurs du monde de la culture, l’OIF s’est associée aux rencontres professionnelles et colloques organisés en marge de la sélection officielle. Elle a également organisé des évènements dans différents quartiers d’Abidjan : concert des lauréats des derniers Jeux de la Francophonie, manifestation autour du dialogue des cultures et des religions, rencontres littéraires avec l’écrivain mauricien Amal Sewtohul, lauréat 2013 du Prix des 5 continents de la Francophonie. Avant de participer à la clôture de la manifestation, le 8 mars, Clément Duhaime, Administrateur de l’OIF, avait été fait, la veille, commandeur de l’Ordre national de la République de Côte d’Ivoire aux côtés de Jean-Louis Roy, ancien Secrétaire général de l’Agence de coopération culturelle et technique, et Roger Dehaybe, ancien Administrateur général de l’Agence intergouvernementale de la Francophonie.

L’OIF soutient les jeunes cinéastes dans les festivals africains
En mars, l’OIF était partenaire de deux festivals de cinéma africain. Le Festival et marché africain du film de Louxor se déroulait du 16 au 24 mars en Égypte. Le Festival Couleurs du Nil prenait le relais à partir du 24 et jusqu’au 31 à Addis Abeba (Éthiopie). Au cours de ces deux manifestations, l’OIF soutenait l’organisation d’ateliers en faveur de jeunes cinéastes africains. Ces partenariats s’inscrivent dans le cadre des actions de l’OIF en faveur du renforcement des capacités des différents acteurs de la filière audiovisuelle dans les pays du Sud.

Un film congolais soutenu par l’OIF triomphe au festival "Cinéma du réel"
Présenté en compétition internationale au festival "Cinéma du réel" à Paris, le documentaire « Examen d’Etat » de Dieudo Hamadi a été récompensé par deux jurys : il a remporté le prix de la SCAM (Société civile des auteurs multimédia), décerné par le Jury de la compétition internationale et le prix des éditeurs, attribué par un jury d’éditeurs indépendants. Ce film suit un groupe de lycéens de Kisangani (RDC) préparant l’examen d’Etat, équivalent du baccalauréat.

Livres et auteurs du Bassin du Congo
Le stand "Livres et auteurs du Bassin du Congo" était à nouveau présent au Salon du Livre de Paris, avec le soutien de l’OIF, du 21 au 24 mars à paris. Espace d’expression de la littérature d’Afrique centrale en particulier, Livres et auteurs du Bassin du Congo regroupait également sur son stand l’offre la plus complète de littérature africaine francophone du Salon. Il a proposé des rencontres littéraires et des débats avec plusieurs auteurs, notamment : Henri Lopes, Gaston Kelman, Amal Sewtohul...
Paix, démocratie et droits de l’Homme
L’OIF appuie le processus électoral au Congo
Dans le cadre de son soutien au renforcement du système électoral en République du Congo, et suite à la demande des autorités nationales, l’OIF a déployé une mission d’information et de contacts à Brazzaville du 17 au 21 mars. Conduite par le Directeur de la paix, de la démocratie et des droits de l’homme de l’OIF et composée d’experts électoraux, cette mission a permis de confirmer conjointement avec les autorités congolaises les domaines prioritaires où l’appui de l’OIF est attendu. Ces domaines ont été retenus sur la base du rapport d’évaluation technique réalisé en décembre 2013 par les experts de l’OIF.

Participation de l’OIF à la 25e session du Conseil des droits de l’Homme
L’OIF a pris une part active aux travaux de la 25e session du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, qui se déroulait à Genève du 3 au 28 mars. Le Groupe francophone a délivré trois déclarations (protection et promotion des droits des migrants, approches préventives au sein du système des Nations unies et accès des enfants à la justice). L’OIF, en sa qualité d’observateur auprès du Conseil, est intervenue à deux occasions : lors des dialogues avec le Rapporteur spécial sur les défenseurs des droits de l’Homme et avec le Rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction. Une troisième déclaration, délivrée le 21 mars, portait sur le mécanisme de l’examen périodique universel (EPU). La Représentation permanente de l’OIF à Genève a co-organisé, en marge de la session, un débat sur la protection des enfants atteints d’albinisme, en collaboration avec différents partenaires.


12e Festival du film et Forum international sur les droits humains de Genève
Le Festival du film et Forum international sur les droits humains de Genève (FIFDH) se tenait du 7 au 16 mars. Il rassemblait cinéastes, défenseurs des droits de l’Homme et spécialistes de ces thématiques autour de films suivis de débats. Partenaire du FIFDH, l’OIF a participé à la cérémonie d’ouverture aux côtés de la Haut-commissaire aux droits de l’Homme et parrainé la projection-débat sur le thème "Peux-t- on prévenir les crimes de masse ?".
Éducation et jeunesse
« Réussir l’éducation en Afrique : l’enjeu des langues »
Aux côtés du Ministre français de l’Éducation nationale, Abdou Diouf a ouvert la Conférence internationale « Réussir l’éducation en Afrique : l’enjeu des langues », le 27 mars, au Centre international d’études pédagogiques. Cette rencontre avait pour objectifs de mettre en lumière les meilleures pratiques dans le domaine de l’enseignement des langues et d’orienter les décideurs africains pour l’élaboration et la mise en œuvre de leurs politiques linguistiques et éducatives. L’OIF était partenaire de cette manifestation qui a fourni l’occasion de présenter à de nombreux bailleurs de fonds, dont le Partenariat mondial pour l’éducation, les initiatives novatrices de la Francophonie dans les domaines de la diversité linguistique et de l’éducation : ELAN Afrique et IFADEM. Abdou Diouf a rappelé dans son allocution l’importance de l’éducation bi-plurilingue en Afrique : l’enfant qui est « installé » dans sa langue maternelle apprend mieux la langue française et réussit à l’école.

IFADEM : évaluation et inauguration d’espaces numériques
Le ministère des Enseignements maternel et primaire du Bénin, l’OIF, l’Agence universitaire de la Francophonie, avec l’Agence française de développement ont lancé en mars un appel à experts pour l’évaluation externe de la 2e phase de l’Initiative francophone pour la formation à distance des maîtres (IFADEM) au Bénin (en savoir plus). Au Niger et en RDC, ce sont deux espaces numériques IFADEM qui ont été inaugurés lors de la Journée internationale de la Francophonie.
Économie
Togo : formation de mareyeuses à la gestion des crédits et des activités génératrices de revenus
Du 18 au 21 mars, un atelier de formation sur la gestion du crédit et des activités génératrices de revenus (AGR) a réuni à Lomé (Togo) une trentaine de membres, dont une majorité de femmes, des comités de gestion des groupements des transformatrices de poissons et des mareyeuses, ainsi que des représentants du Comité local de développement de Katanga. Le projet d’appui à la promotion des AGR consiste en la mise en place dans une institution de microfinance d’une ligne de crédit de 67 500 000 F CFA à un taux d’intérêt réduit à la disposition de près de 200 femmes dans chacune des deux localités cibles (Katanga et Kovié). La répartition des intérêts générés permet au projet d’être doublement générateur de revenus : directement au profit des groupements mais aussi de la structure locale de gouvernance ainsi dotée de ressources pour son propre fonctionnement et pour le financement des initiatives de développement communautaire. Cet appui à la promotion des AGR, ainsi qu’un programme d’aménagement des infrastructures marchandes à Agou Nyogbo Agbétiko, s’inscrivent dans le cadre des deuxièmes projets prioritaires issus des Plans de développement local (PDL), financés par l’OIF à travers le Programme francophone d’appui au développement local (Profadel) qui se déploie depuis 2012 au Rwanda, au Sénégal et au Togo.

Concertation francophone à la 7e réunion des ministres africains de l’Économie et des Finances
L’OIF a organisé une concertation ministérielle, le 30 mars à Abuja, en marge de la 7e réunion conjointe de la Conférence des ministres africains des Finances, de la Planification et du Développement économique de la Commission économique de l’ONU pour l’Afrique (CEA) et de la Conférence des ministres de l’Économie et des Finances de l’Union africaine. L’OIF a mis à la disposition des participants trois contributions sur le rôle du secteur informel pour la croissance, l’emploi et le développement durable, le financement des grappes d’entreprises en Afrique francophone ainsi que l’accès des PME à la commande publique en Afrique de l’ouest. Les échanges ont souligné en particulier la nécessité de connaître davantage l’informel et de le transformer en secteur productif. Ces enjeux devraient par ailleurs être inscrits dans les réflexions en cours sur la stratégie économique pour la Francophonie.


Le Réseau Normalisation et Francophonie se transforme pour mieux servir les enjeux de la francophonie économique
À l’heure où la Francophonie réfléchit à sa future stratégie économique, le Réseau Normalisation et Francophonie (RNF) poursuit ses actions en se dotant d’une structure juridique formelle dont le siège est établi à Québec. L’Association RNF a été officiellement créée le 21 mars et vient succéder à l’actuel RNF mis en place en 2007 sur des valeurs de partage et de solidarité. L’Association RNF regroupe plus de 75 membres présents dans 27 pays et dans trois continents. Elle a pour principale mission de mener des actions diversifiées pour renforcer les capacités des organismes nationaux de normalisation (ONN) et des autres acteurs de l’infrastructure qualité qui ont les normes au sens large comme outil de développement. C’est dans l’intention de consolider ses acquis, maintenir sa croissance et jouer un rôle encore plus actif au sein de la Francophonie économique que le RNF a choisi de formaliser son dispositif international et de se doter d’une personnalité juridique.
Développement durable
L’OIF à la 9e session du Groupe de travail ouvert sur les ODD
La Représentation permanente de l’OIF auprès des Nations unies participait du 3 au 5 mars à la 9e session du Groupe de travail ouvert sur les Objectifs de développement durable (ODD) au siège de l’ONU à New York. Les huit premières sessions avaient permis d’identifier 19 domaines d’intervention (sécurité alimentaire, éducation, autonomisation des femmes, emploi, changement climatique…). Cette deuxième phase de dialogue entre les États membres doit aboutir à un document final se rapportant à la proposition d’un ensemble d’ODD et de cibles présenté au Secrétaire général de l’ONU en septembre prochain. Ainsi, l’OIF a mis à disposition une traduction de courtoisie en français des documents de travail clés pour aider à une participation active des délégations francophones dans la négociation des ODD. Les 6 et 7 mars, l’OIF a également présenté les conclusions d’une concertation en ligne des jeunes francophones lors de la Réunion de haut niveau organisée par le Président de la 68e Assemblée générale des Nations unies sur le thème « Les contributions des femmes, des jeunes et de la société civile au programme de développement pour l’après 2015 ».
Égalité femme-homme
2e Forum mondial des femmes francophones
Le 2e Forum mondial des femmes francophones, organisé à l’initiative de la RDC et de la France, avec le soutien de l’OIF, a réuni les 3 et 4 mars à Kinshasa 3 000 francophones des cinq continents, dont plus de 2000 congolais-es, autour du thème « Femmes, actrices du développement ». Plusieurs hautes personnalités étaient présentes, notamment la Présidente de transition de la République centrafricaine, le Président de la RDC, ainsi que de nombreux ministres et élus congolais ou étrangers. Les Conclusions de Kinshasa, adoptées à l’issue de la rencontre, appellent notamment à une plus grande implication des femmes dans les processus de résolution des conflits et dans la vie politique, ainsi que l’adoption de mesures pour assurer l’accès effectif des filles à une éducation gratuite et obligatoire au moins jusqu’à 16 ans. Elles seront portées par les membres du Réseau francophone pour l’égalité femme-homme à l’occasion des prochains rendez-vous à l’agenda international.
- Le discours de l’Administrateur de l’OIF

L’égalité femme-homme et l’agenda de développement post 2015
En marge de la 58e session de la Commission de la Condition de la femme, l’OIF a organisé, le 10 mars au siège des Nations unies à New York, une concertation francophone de haut-niveau sur le thème de l’égalité femme-homme dans le nouveau programme de développement pour l’après-2015. Cette concertation a réuni les Ministres et les chefs de délégation des pays membres de la Francophonie, en présence de Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes et Secrétaire générale adjointe des Nations unies, de Nicole Ameline, Présidente du Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes (CEDEF), et Chantal Compaoré, Première Dame du Burkina Faso et Coordinatrice de la campagne internationale pour l’interdiction mondiale des mutilations génitales féminines. Les Ministres et les chefs de délégation des pays membres de la Francophonie ont confirmé leur volonté de placer l’égalité femme-homme et le respect des droits des femmes au cœur du programme pour le développement des Nations unies de l’après 2015. L’OIF, aux côtés d’ONU Femmes, se mobilise en faveur de l’adoption d’un objectif spécifique dédié à l’égalité femme-homme, aux droits et à l’autonomisation des femmes, ainsi que de cibles et d’indicateurs sexospécifiques dans tous les autres objectifs du développement durable.
Culture numérique
Sénégal : création textile et technologies numériques libres
À l’occasion du lancement des activités du Fablab « Defko Ak Ñiëp », lieu de fabrication numérique qui promeut les outils libres et le partage des savoirs, l’Association Kër Thiossane a organisé du 5 au 20 mars à Dakar, avec le soutien de l’OIF, l’atelier "Textile Motif Remix". Au croisement des technologies numériques libres et des techniques de l’artisanat (tricot, broderie, teintures naturelles, sérigraphie sur textile), une quarantaine de participants ont échangé leurs savoirs et pratiques durant une quinzaine de jours : jeunes couturières du Centre de promotion et de réinsertion sociale Liberté 3A, designers textiles, artistes et graphistes, menuisiers, teinturiers, chimistes, développeurs, électroniciens… Les activités étaient basées sur des outils électromécaniques et numériques employant des technologies libres et des matières premières locales. Les participants ont ainsi pu explorer les liens entre travail du textile et langage numérique ; créer, documenter, modifier, adapter des motifs open source de textiles ; collaborer avec d’autres corps de métiers ; envisager à terme une chaîne de production de textile locale génératrice de revenus.

© Organisation internationale de la Francophonie – 2014

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer