Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

OIF/NEW YORK: RÉUNION DES AMBASSADEURS FRANCOPHONES AVEC LA SECRÉTAIRE GÉNÉRALE ADJOINTE À LA COMMUNICATION DES NATIONS UNIES

Le Groupe des Ambassadeurs francophones a tenu, le jeudi 19 avril 2018, une rencontre avec la Secrétaire générale adjointe à la communication des Nations unies, Alison Smale, sur les enjeux des réformes onusiennes, notamment le repositionnement du Département de l’information et la prise en compte effective du multilinguisme dans les stratégies de communication onusiennes.

JPEG - 41.8 ko

Madame Smale a souligné le rôle important que joue la langue française au sein des Nations unies. Le français est, en effet, l’une des deux langues de travail de l’ONU et l’une des six langues officielles de l’organisation. La Secrétaire générale adjointe à la communication a rappelé que l’ONU est actuellement dans un vaste projet de réforme, qui repose sur trois piliers, « paix et sécurité », « repositionnement du système de développement » et « gestion », et a précisé que la communication était un élément clé dans la réussite de toute réforme.

Les défis posés au département de l’information dans le contexte des réformes en discussions et des récentes coupes budgétaires ont également été évoqués. Afin de mieux les relever et en s’inscrivant pleinement dans ces réformes, le Département de l’information sera appelé à changer de nom, pour devenir le Département de la communication mondiale.

Madame Smale a souligné que l’ONU a toujours promu une culture de la transparence et qu’elle vise à éliminer toute duplication et à établir un système de communication plus proactif, efficace, et résolument inscrit dans le 21e siècle. Cependant, la Secrétaire générale adjointe à la communication a précisé que la radio ne doit pas être négligée car elle reste toujours l’un des meilleurs moyens, sinon l’unique moyen, pour toucher certains peuples les plus reculés.

Les Ambassadeurs des pays membres de l’OIF ont partagé leurs préoccupations et suggestions, tout en souhaitant qu’elles soient considérées dans le cadre des réformes, afin de promouvoir la diversité linguistique ainsi qu’une communication toujours plus efficace, et, à terme, parvenir à la réussite des différents projets déployés par les Nations unies à l’échelle internationale.

Répondant à ces propositions, Alison Smale a salué l’engagement de la Francophonie et a déclaré que l’ONU avait besoin du soutien de tous les espaces linguistiques afin de réussir son projet de réforme, mais également afin d’atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), inscrits à l’Agenda 2030. L’Ambassadeur Jan Kickert, Représentant permanent de l’Autriche auprès des Nations unies et Président du Comité de l’information a également invité les Ambassadeurs francophones à célébrer la Journée internationale de la liberté de la presse, le 3 mai prochain, car cette dernière joue un rôle essentiel dans la démocratie et dans le développement du monde.

Au terme de cette rencontre, la Secrétaire générale adjointe a invité les Ambassadeurs et l’OIF à s’engager résolument dans la discussion sur le repositionnement du Département de l’information. Alison Smale les a également invité à participer aux débats du Comité de l’information 2018, qui débutent le 1er mai.

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer