Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

BRUXELLES - DÉBAT PUBLIC : « LE DIALOGUE INTERCULTUREL DANS L'UNION EUROPÉENNE : QUELLES PERSPECTIVES ? »

La Représentation permanente de l’OIF auprès de l’Union européenne, a organisé, à Bruxelles, au cœur du quartier européen, le 18 février 2019, en partenariat avec un laboratoire d’idées réputé, un évènement table-ronde-débat consacré aux conséquences de la méconnaissance culturelle et des malentendus interculturels dans les négociations européennes et plus largement la Construction européenne.

JPEG - 13.2 ko

Le panel réunissait Mme Catherine Magnant, conseillère, Culture et Créativité, de la Commission européenne, M. Élie Barnavi, professeur à l’Université de Tel Aviv, titulaire du prix « Grand prix de la Francophonie de l’Académie française », M. Alberto Alemanno, professeur, titulaire de la Chaire Jean Monnet en droit européen et régulation du risque, HEC Paris, M. Renaud Denuit, écrivain et éditorialiste pour l’Agence Europe et Monsieur Conny Reuter, secrétaire général de l’association Solidar. Le débat était modéré par Mme Florence Autret, correspondante du quotidien « La Tribune » en Belgique.

En guise d’introduction, le Représentant permanent de l’OIF, l’Ambassadeur Stéphane Lopez, a rappelé la vocation première de son Institution au dialogue interculturel, alors qu’elle compte désormais 88 Etats et gouvernements, répartis sur les cinq continents soit une des plus larges diversités parmi les organisations internationales et régionales. Il a rappelé l’engagement de l’OIF dans l’adoption de la Convention de l’UNESCO sur la promotion et la protection des expressions culturelles et souligné l’importance qu’elle attribuait à la prise en compte du respect de l’altérité, des points de vue, des convictions, des traditions et des usages. Il a ensuite mis en lumière la diversité d’itinéraire des Etats membres de l’Union européenne dans l’Histoire et rapproché ce cheminement des singularités culturelles, au sens anthropologique, qui expliquent bien souvent, au-delà de la défense des intérêts nationaux, les divergences, les différends et les blocages, auxquels on assiste lors des négociations au Conseil.

JPEG - 13.5 ko

Les panélistes, après les définitions d’usage, se sont employés à confirmer les représentations sociales, souvent fallacieuses que se font les nations les unes envers les autres, les contresens, les différences d’approches, de manières de voir et de traditions de penser qu’ils ont été amené à illustrer avec force, notamment des anecdotes révélant les malentendus et les crispations qui peuvent exister entre les représentants des Etats.

A deux reprises, un créneau horaire a été ménagé à l’auditoire pour dialoguer avec les panélistes et de nombreuses questions ont pu ainsi leur être posées.

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer