Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

RÉUNION DES REPRÉSENTANTS PERMANENTS FRANCOPHONES AUPRÈS DU CONSEIL DE L'EUROPE

A l’initiative de la Représentation permanente de la République d’Arménie auprès du Conseil de l’Europe et de celle de l’OIF auprès de l’Union européenne, une réunion des Représentants permanents francophones auprès du Conseil de l’Europe, s’est tenue au Palais de l’Europe, siège du Conseil de l’Europe à Strasbourg, autour de l’examen de la coopération entre les deux institutions, et de la présentation des textes et enjeux du XVIIe Sommet de la Francophonie (Erevan, 11 et 12 octobre).

JPEG - 51.4 ko

Présidée par l’Ambassadeur Paruyr Hovhannisyan, Représentant permanent de la République d’Arménie auprès du Conseil de l’Europe, qui a brièvement fait le point sur l’état des préparatifs pour la bonne organisation du Sommet, la rencontre a réuni 25 ambassadeurs et une quinzaine de conseillers, pour une première dans ce format francophone.

Le Représentant permanent de l’OIF, l’Ambassadeur Stéphane Lopez, a commencé par rappeler les rencontres intervenues entre les deux Secrétaires généraux, Madame Michaëlle Jean et Monsieur Thorbjorn Jagland, entre lui-même et les différents hauts cadres, dont la Secrétaire générale adjointe, le Directeur des relations internationales, le Représentant pour les migrations, les différents conseillers en charge, la Présidente de l’Assemblée parlementaire.

Il a évoqué la prise de parole de la Secrétaire générale de la Francophonie, lors du Forum mondial de la démocratie, l’intervention de la Secrétaire générale adjointe du Conseil de l’Europe devant le Groupe des Ambassadeurs francophones de Bruxelles pour présenter le rapport du Conseil sur l’Etat de droit, l’exposition, sous présidence croate du Comité des Ministres, sur le drame de la crise migratoire, en collaboration avec l’Agence France Presse (AFP) : « Rendre l’invisible, visible ».

Il a mentionné les grandes lignes de la « Déclaration commune sur le renforcement de la coopération », qui vient d’être validée par le Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, et qui reprend l’essentiel des grands champs de mobilisation des deux institutions : état de droit, démocratie, droits de l’Homme, égalité des genres, lutte contre le travail des enfants, lutte contre le terrorisme, promotion de la diversité culturelle, éducation à la citoyenneté.

Il a ensuite détaillé le calendrier et l’agenda des différentes conférences qui jalonnent le prochain Sommet de la Francophonie (Représentants personnels, Ministres, Chefs d’Etat et de gouvernement), puis passé en revue les axes majeurs de la programmation de l’OIF pour la période 2019-2022, qui se caractérise par une continuité de l’action déclinée depuis Boutros Boutros Ghali et Abdou Diouf, et s’est arrêté sur le contenu des projets de déclaration finale et des résolutions. Il a enfin fait référence aux demandes de changement de statut (Emirats Arabes Unis, Serbie, Kosovo) et d’adhésion (Gambie, Irlande, Malte, Louisiane), ainsi qu’aux deux candidates en lice pour le poste de Secrétaire générale.

Une séance de questions/réponses a ensuite permis aux Représentants permanents d’en apprendre plus sur les divers aspects de l’OIF, et de se situer dans la perspective des célébrations 2019 de la Journée internationale de la Francophonie, actuellement en cours de préparation entre la Représentation permanente de l’OIF, la municipalité de Strasbourg, la section francophone de l’Amicale du Conseil de l’Europe, l’Alliance française de Strasbourg-Europe et plusieurs Représentations.

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer