Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

TOGO : L'OIF ACCOMPAGNE UN ESPACE DE TRAVAIL COLLABORATIF POUR LES FEMMES ET LES JEUNES ENTREPRENEURS

Le 25 mai dernier ont été inaugurés à Lomé (Togo) les locaux d’« Africa Coworkers », un espace de travail collaboratif et de rencontre des jeunes entrepreneurs togolais, aménagé avec l’appui de l’OIF.

JPEG - 62.1 ko
Dieudonné Tchably, fondateur d’"Africa coworkers" (à g.) et le représentant de l’OIF, Agossou Honfo, à l’inauguration

Difficile lors de cette inauguration de ne pas remarquer l’émotion de Dieudonné Tchably lorsqu’il évoque les débuts d’Africa Coworkers : « C’est une œuvre commune lancée en 2008 avec quelques amis. L’objectif était de créer un espace de discussion entre jeunes porteurs de projets, afin de partager nos idées, d’échanger sur nos défis et de refaire le monde comme seuls les jeunes savent le faire ».

Au fil des années, l’initiative a pris de l’importance et l’espace de discussion s’est transformé en un espace collaboratif de travail où des femmes et des jeunes entrepreneurs se retrouvent pour travailler sur leurs projets, bénéficier d’appuis pour le développement de leurs produits, partager des matériels et des équipements bureautiques, recevoir leurs partenaires, etc.

« Africa Coworkers » est devenu un point de convergence des acteurs de l’écosystème entrepreneurial togolais qui y organisent régulièrement des évènements consacrés au numérique, des sessions de sensibilisation et de formation, des après-midi de réseautage, des mini-foires de produits et services des femmes et des jeunes entrepreneurs. On y croise ainsi des membres de la première promotion de Amazone 3.0, un projet de formation intense de jeunes filles à la gestion des réseaux sociaux, au graphisme et au développement web.

JPEG - 117.9 ko
Les locaux rénovés avec le soutien de l’OIF

Les locaux sont installés depuis 2015 dans une villa de Djidjolé, au nord-ouest de Lomé. L’espace est bien différent de la salle de séjour de l’appartement de Dieudonné Tchably qui a servi de cadre aux rencontres pendant les premières années. L’histoire de l’installation de l’espace collaboratif dans cette villa est d’ailleurs assez improbable : « Vous vous rendez compte, se rappelle Dieudonné, mes amis et moi nous nous étions engagés par écrit à louer cette villa alors que nous ne possédions que 1 000 FCFA en poche (un peu plus d’un euro). Bien évidemment, j’ai été convoqué deux fois au commissariat parce que nous n’avions pas pu respecter cet engagement avant l’échéance. Un problème résolu après l’exécution d’un contrat de consultation ».

L’aménagement de la villa fut dans un premier temps sommaire, ce qui très vite constitua une limite aux solutions offertes aux entrepreneurs. Grâce à une subvention* de l’OIF de 13 000 000 FCFA (environ 20 000 euros), Dieudonné et ses amis ont pu agrandir l’espace de travail par l’aménagement de la terrasse – qui peut désormais accueillir près de 150 personnes –, aménager et équiper des bureaux qui peuvent héberger jusqu’à 30 jeunes pousses, doter l’espace collaboratif de matériel de vidéo et de sonorisation, etc.

« L’OIF a été le premier partenaire international à nous faire confiance en dix ans d’existence. Son appui n’a pas été que financier puisque nous avons aussi bénéficié des conseils des représentants de son Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest », souligne avec gratitude Dieudonné. Et les résultats n’ont pas tardé : en moins de cinq mois, « Africa Coworkers » a augmenté de 50% le nombre d’activités réalisées, de 150% le nombre de participants à ses évènements et de 25% le flux quotidien des visiteurs, etc. L’espace a également gagné en crédibilité auprès des institutions publiques et privées ainsi qu’auprès d’autres partenaires techniques et financiers présents au Togo.

JPEG - 58.5 ko
Sessions de réseautage en marge d’une formation à "Africa coworkers"

En plus de cette initiative, l’OIF a accompagné entre 2017 et 2018, celles de quatre structures d’appui à l’entrepreneuriat innovant togolais (EcoHub, Couveuse PAPRICAI, Cube et Fabriqué au Togo), ce qui a permis de toucher près de 500 jeunes et femmes primo-entrepreneurs togolais.


* dans le cadre de son Programme « Promotion de l’emploi par l’entrepreneuriat chez les femmes et les jeunes en Afrique subsaharienne francophone » qui vise à promouvoir une croissance durable et inclusive en mettant l’accent sur la création d’emplois par le développement de l’entreprenariat chez les femmes et les jeunes, dans les secteurs à fort potentiel d’emplois et stratégiques de la Francophonie. Ce Programme est mis en œuvre dans 13 pays (Bénin, Burkina Faso, Centrafrique, Cameroun, Côte d’Ivoire, Gabon, Guinée, Madagascar, Mali, Niger, République Démocratique du Congo, Sénégal et Togo).

Haut de page

COORDONNÉES


© 2013 Organisation internationale de la Francophonie
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer