Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

    DÉCEMBRE 2014

    La Francophonie en brèves
    À la une
    Tunisie : la mission de l’OIF salue la première élection présidentielle libre du pays
    À l’invitation des autorités tunisiennes, Abdou Diouf a dépêché une mission d’information et de contacts pour le second tour de l’élection présidentielle en Tunisie, qui se déroulait le 21 décembre. Comme lors du premier tour, le 24 novembre, cette mission était conduite par Ahmedou Ould Abdallah, ancien Ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie. Une dizaine de personnalités issues de pays membres de la Francophonie composaient cette délégation (parlementaires, experts électoraux, acteurs de la société civile et des médias). Les membres de la mission, qui ont séjourné en Tunisie du 16 au 24 décembre, ont rencontré les autorités politiques nationales, les responsables des institutions en charge de la préparation, de l’organisation et du contrôle des élections, les candidats en compétition, les représentants des organisations de la société civile, ainsi que les partenaires internationaux impliqués dans le processus électoral. À l’issue du scrutin, ils ont salué dans un communiqué un moment historique pour la Tunisie, avec la première élection libre de son président, ainsi que la très bonne organisation de ce second tour. Cette mission électorale s’inscrivait dans le cadre du plan d’accompagnement du processus de transition en Tunisie mis en œuvre depuis 2011 par l’OIF (renforcement des droits de l’Homme, du secteur des médias et de la Justice, ainsi qu’appui au processus électoral). Les recommandations émises viseront à soutenir et consolider le dispositif juridique et organisationnel des élections et à accompagner ainsi l’enracinement de la démocratie et de l’Etat de droit dans ce pays, notamment en vue des élections municipales et locales de 2015.
    Activités diplomatiques
    Abdou Diouf reçoit le Premier ministre du Liban
    Le Secrétaire général de la Francophonie s’est entretenu le 11 décembre 2014, au siège de l’OIF à Paris, avec Tammam Salam, Président du Conseil des Ministres de la République libanaise. Abdou Diouf et Tammam Salam ont longuement échangé sur le XVe Sommet de la Francophonie qui s’était tenu les 29 et 30 novembre à Dakar. Ils ont également largement évoqué la situation internationale et régionale, notamment dans l’espace francophone. Le Premier ministre a rendu hommage au Secrétaire général pour le rôle éminent qu’il a joué à la tête de la Francophonie et l’a remercié pour le soutien constant qu’il a témoigné vis-à-vis du Liban tout au long de ses différents mandats et particulièrement dans les moments difficiles qu’a connus le pays.

    Mémorandum d’Entente entre l’OIF et l’APF
    Abdou Diouf et Pascal Terrasse, Secrétaire général parlementaire de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), ont signé le 16 décembre 2014 à Paris un Mémorandum d’Entente. Par ce document, l’OIF et l’AUF conviennent de renouveler leur coopération en vue de contribuer à la réalisation des objectifs qu’elles ont en commun, notamment par l’échange d’information et de documentation, par la consultation et la représentation réciproques ainsi que par la réalisation d’actions conjointes. Abdou Diouf a rappelé que « l’APF constituait pour la Francophonie un atout essentiel, un lien direct avec les élus, les acteurs de première ligne de la démocratie ». Pascal Terrasse a ajouté que ce mémorandum donnait aux parlementaires francophones une base nouvelle « pour agir et soutenir les combats de la Francophonie ».
    Langue française et plurilinguisme
    #RdVOIF : la langue française, levier de développement économique
    L’OIF a instauré les "Rendez-vous de l’OIF" pour débattre des enjeux de la langue française au XXIe siècle, avec différents acteurs – francophones ou non – du monde académique, de la sphère économique, de la société civile, de la politique... Le premier de ces rendez-vous était organisé le 11 décembre en partenariat avec l’Université Dauphine et le pôle Paris Sciences et Lettres et a permis d’évoquer le rôle de la langue française comme levier de développement économique. Parmi les participants figuraient l’Administrateur de l’OIF Clément Duhaime, le Vice-président de Dauphine Arnaud Raynouard, l’éditrice Laure Pécher, l’entrepreneur et spécialiste des technologies mobiles africaines Vérone Mankou, le spécialiste en investissements africains Jean-Luc Koffi-Vovor et le président du groupe Afrik.com Olivier Zégna-Rata. Ils ont notamment évoqué les conditions économiques, financières et juridiques à la construction d’un véritable espace économique francophone, le français comme atout sur le marché du travail, les spécificités de l’entreprenariat francophone, l’évolution des industries culturelles francophones...

    Rencontre sur la traduction avec Wole Soyinka
    À l’occasion de la sortie de la traduction en français de l’œuvre théâtrale Opera Wonyosi de Wole Soyinka, Présence africaine a organisé le 19 décembre, au siège de l’OIF, une rencontre autour de la traduction en tant que dimension essentielle de la Francophonie et du Panafricanisme. En présence de l’Auteur, Wole Soyinka, Prix Nobel de littérature, et de la traductrice, Christiane Fioupou, les débats ont notamment vu la participation du professeur de philosophie sénégalais Souleymane Bachir Diagne, du linguiste congolais Musanji Ngalasso-Mwatha, de l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop... Ils ont abordé des thématiques telles que traduire en français et en langues africaines, l’écriture bilingue, traduire en philosophie, traduction et tradition…Pour rappel, l’OIF mène plusieurs actions en faveur de la traduction en tant que vecteur de promotion de la langue française et de la diversité linguistique : elle appuie le renforcement des capacités des traducteurs et interprètes des organisations régionales africaines ayant le français dans leur combinaison linguistique et a soutenu le lancement du Réseau francophone des traducteurs et interprètes de conférences (REFTIC) ; elle organise également avec l’Alecso le Prix Ibn Khaldoun-Senghor qui récompense chaque année la traduction entre l’arabe et le français d’une œuvre de sciences humaines.
    Diversité et développement culturels
    25es Journées cinématographiques de Carthage
    Désormais conçues comme une vitrine pour les nouvelles générations de cinéastes d’Afrique et du monde arabe, les Journées cinématographiques de Carthage (JCC) ont proposé, du 29 novembre au 6 décembre, des sélections où la majorité des films étaient des premières ou deuxièmes œuvres. Partenaire historique des JCC, l’OIF a soutenu l’atelier « Takmil » (« finition » en arabe) à travers l’attribution d’un prix de 10 000€ décerné par un jury à la jeune réalisatrice sénégalaise Rama Thiaw. L’OIF était également présente à travers les 13 films figurant dans les différentes sélections ayant bénéficié de son fonds de production audiovisuelle, notamment « Peau de colle », de Kaouther Ben Hania (Tunisie), qui a obtenu le Tanit d’or du meilleur court métrage.

    Haïti : Foire internationale du Livre et promotion des musiques de la Caraïbe
    La 2e édition de la Foire internationale du Livre d’Haïti s’est tenue du 12 au 14 décembre au Palais municipal de Delmas. Le Bureau régional de l’OIF pour les pays de la Caraïbe y a présenté les actions de l’organisation en faveur de la littérature francophone, notamment le Prix des Cinq continents de la Francophonie. L’OIF a aussi soutenu « Vwalyé » (Voix liées), un projet qui a réuni en décembre 2014 des artistes émergents autour des musiques traditionnelles caribéennes. Initiative de l’association haïtienne Tamise, le but de cette tournée en Haïti, Guadeloupe, Sainte-Lucie et Martinique était d’accompagner de jeunes artistes pour assurer la transmission du patrimoine musical de la Caraïbe.
    Paix, démocratie et droits de l’Homme
    Bénin : formation en identification criminelle
    L’OIF a apporté son soutien au Centre de Perfectionnement de la Police Judiciaire (CPPJ) pour l’organisation d’une nouvelle session du cours « Technicien en identification criminelle », qui a rassemblé une vingtaine de stagiaires à Porto Novo (Bénin), du 17 novembre au 18 décembre. Le CPPJ est l’un des 21 centres de formation membres du Réseau d’expertise et de formation pour les opérations de paix (REFFOP), lancé par l’OIF en janvier 2014.

    Maurice : mission de l’OIF pour les élections législatives
    À la demande du Commissaire électoral de la République de Maurice, et dans le cadre de l’engagement de la Francophonie en faveur de la consolidation de la démocratie dans l’espace francophone, Abdou Diouf a dépêché une mission technique à l’occasion des élections législatives du 10 décembre. Conduits par Bernard Elisabeth, Commissaire électoral des Seychelles et ancien député seychellois, ses membres ont rencontré les principaux acteurs du processus électoral mauricien et mené des concertations avec les missions d’observation de l’Union africaine, de la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC) et du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA). L’objectif était d’identifier les avancées enregistrées dans la conduite du processus électoral à Maurice afin d’élaborer des recommandations et le cas échéant d’en tirer des bonnes pratiques qui pourraient alimenter les échanges d’expériences positives dans l’espace francophone.
    Éducation
    Premières rencontres IFADEM : bilan et perspectives des recherches et expertises
    Les premières rencontres sur le bilan et les perspectives de l’initiative francophone de formation à distance des maîtres, actuellement déployée dans 12 pays, s’est déroulée le 12 décembre à l’Université Sorbonne Nouvelle, à Paris. Réunissant une quinzaine d’intervenants de pays francophones, ces rencontres avaient notamment pour objectif de mieux faire connaître l’initiative et les résultats intermédiaires des projets de recherche qu’elle soutient, de présenter l’apport universitaire dans l’évaluation d’IFADEM, de valoriser la démarche de co-construction conduite par IFADEM en particulier pour la production des supports pédagogiques, d’évoquer d’autres initiatives, francophones ou anglophones, dans le domaine de la formation des enseignants en Afrique...
    Économie
    "Les associations professionnelles francophones : maillon de la Stratégie économique pour la Francophonie"
    Le Réseau des associations professionnelles francophones (RAPF), en collaboration avec l’OIF, a tenu le 16 décembre un Colloque au siège de l’OIF Les échanges ont permis aux membres du RAPF de présenter leurs actions dans des domaines aussi divers que la comptabilité, le notariat, l’entreprenariat, la santé, l’ingénierie… et de montrer comment le Réseau peut constituer un élément structurant dans l’espace francophone en contribuant à la mise en œuvre de la Stratégie économique pour la Francophonie adoptée lors du Sommet de Dakar. À l’issue de ces d’échanges, le RAPF a officiellement accueilli le Réseau Habitat et Francophonie, qui regroupe des professionnels du logement social dans les pays francophones. Créé en 2011, le RAPF réunit à ce jour 14 associations provenant de secteurs et métiers variés, qui se sont rapprochées pour mettre en commun leurs efforts, leurs expertises et leurs ressources. L’OIF a soutenu sa mise en place et l’appuie dans ses actions, dans l’objectif de donner une reconnaissance aux regroupements internationaux de professionnels qui défendent les intérêts économiques et stratégiques des Francophones et valorisent l’usage de la langue française et d’une culture francophone, juridique et technique, dans le monde du travail.

    Profadel/OIF au Rwanda : inauguration des projets prioritaires de six secteurs
    L’OIF accompagne la mise en œuvre et le suivi au Rwanda de six projets financés dans le cadre de son Programme d’appui au développement local (Profadel/OIF). Il s’agit de la construction d’un réseau d’adduction d’eau potable de 9 km dans le secteur de Muhanda ; de l’appui au développement de la filière porcine dans le secteur de Kavumu ; de l’appui aux ménages vulnérables du secteur de Murunda à travers la recheptelisation (caprins et ovins) ; de la relance de la filière bovine en faveur des ménages vulnérables du secteur de Musasa, de l’appui à l’intensification de la bananeraie sur un espace consolidé de 43 ha dans le Secteur de Kigoma ; de la modernisation et de l’intensification de la production de tomates dans le secteur de Busasamana. Ces projets ont été officiellement inaugurés à Nyanza (province du Sud) le 4 décembre.
    Développement durable
    Changements climatiques : concertation francophone à la CdP-20 de Lima
    Une Concertation ministérielle francophone s’est tenue à Lima (Pérou) le 9 décembre, en marge de la 20e session de la Conférence des Parties (CdP20) à la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), portant sur le thème : Quelle vision francophone partagée pour l’accord post-2020 ? Près d’une centaine de personnes provenant de 20 pays y ont participé, dont plusieurs ministres et chefs de délégations, des partenaires au développement… Les échanges ont notamment mis l’accent sur la nécessité d’accompagner les pays en développement en vue de l’élaboration de leurs Contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN) à soumettre au Secrétariat de la CCNUCC. Cette Concertation ministérielle a été précédée d’un atelier préparatoire des experts francophones, le 30 novembre et d’un évènement parallèle sur les NAMAs, le 6 décembre. L’OIF a également été impliquée dans l’organisation d’une rencontre francophone sur l’état actuel des négociations sur le climat, le 5 décembre, toujours à Lima, en partenariat avec le Département fédéral des Affaires étrangères de la Suisse. Enfin, une documentation en français, anglais et espagnol, préparée spécialement pour cette CdP20, a été mise à disposition des délégations francophones par l’Institut de la Francophonie pour le développement durable.

    ONU/New York : 5e Café francophone du Développement durable
    La Représentation permanente de l’OIF auprès des Nations unies à New York, en partenariat avec le mouvement ATD Quart Monde, a organisé le 15 décembre son cinquième Café francophone. Le thème était celui du Rapport de synthèse du Secrétaire général des Nations unies : « La route vers la dignité à l’horizon 2030 : Éradiquer la pauvreté, transformer les vies et protéger la planète ». Cette rencontre a réuni une vingtaine d’experts des Missions permanentes francophones, des Nations unies et de la société civile. Les échanges ont notamment permis d’aborder les aspects novateurs du programme de développement pour l’après-2015.
    © OIF 2014
    Haut de page

    COORDONNÉES


    © 2013 Organisation internationale de la Francophonie
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer