Organisation internationale de la Francophonie

  • Lettre d’information
  • English

    MAI 2015

    La Francophonie en brèves
    Activités diplomatiques

    Centrafrique. La Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, s’est entretenue le 27 mai à Paris au siège de l’OIF, avec Catherine Samba-Panza, Chef de l’État de transition de la République Centrafricaine, à l’occasion de sa visite en France. Michaëlle Jean a réitéré l’engagement de la Francophonie à poursuivre son soutien à la RCA, évoquant les actions d’appui de l’OIF qui seront mises en œuvre dans plusieurs domaines. Ensemble, elles ont aussi évoqué la tenue du Forum de réconciliation nationale qui a eu lieu début mai à Bangui, où l’OIF était représentée par l’Envoyé spécial de la Secrétaire générale pour la Centrafrique, Monsieur Louis Michel. Elles ont notamment discuté des mécanismes de suivi nécessaires à la mise en œuvre effective des recommandations de ce Forum et procédé à un tour d’horizon des principaux enjeux auxquels la RCA est actuellement confrontée.


    Mali. Michaëlle Jean s’est rendue à Bamako pour la signature, le 15 mai, de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali : « Une étape essentielle pour la sécurité et la stabilité non seulement au Mali mais dans toute la région (…) un tournant décisif pour le rétablissement durable de l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire malien afin de créer les conditions d’un développement socio-économique porteur de croissance  », a-t-elle déclaré à l’issue de la cérémonie, avant de féliciter la médiation internationale, conduite par l’Algérie, et de réitérer l’engagement de l’OIF à poursuivre son appui en faveur de la consolidation de la paix au Mali.

    France (Guadeloupe). À l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, célébrée le 10 mai, la Secrétaire générale de la Francophonie était aux côtés de François Hollande, président de la République française et des chefs d’État d’Haïti, du Sénégal, et du Mali, pour inaugurer à Pointe-à-Pitre le Mémorial ACTe : le nouveau Centre caribéen d’expressions et de mémoire de la Traite et de l’Esclavage.

    Confejes. A la veille de son déplacement à New York à l’occasion du 20e anniversaire du Programme mondial pour la jeunesse, Sama Lukonde Kyenge, Président en exercice de la Conférence des ministres de la jeunesse et des sports ayant le français en partage (Confejes) et ministre de la Jeunesse et des Sports de la RDC a été reçu par Michaëlle Jean au siège de l’OIF. La Secrétaire générale l’a encouragé à porter haut la voix, l’expertise et les intérêts des francophones, tant par la mobilisation de l’ensemble des ministres de la Jeunesse et des Sports francophones que par la sensibilisation des acteurs internationaux participant à cette célébration.
    Langue française

    Union africaine : les enjeux du multilinguisme
    Un séminaire sur les enjeux du multilinguisme organisé par l’OIF s’est tenu à Addis-Abeba le 20 mai. Outre le Groupe des Ambassadeurs francophones, il a réuni des hauts fonctionnaires de la Commission de l’Union africaine (CUA) et de la Commission économique de l’Onu pour l’Afrique (CEA), ainsi que des représentants des aires linguistiques arabophone, hispanophone et lusophone. Amine Idriss Adoum, nouveau Directeur de l’Administration de la CUA a présenté les importantes réformes qu’il entend mettre en œuvre dans cette organisation afin de renforcer le multilinguisme, notamment pour ce qui est du recrutement des cadres. Le séminaire a été suivi le 21 mai de la réunion plénière du Groupe des Ambassadeurs francophones d’Addis-Abeba au cours de laquelle une évaluation de la mise en œuvre du plan d’action du Groupe pour renforcer l’utilisation du français et promouvoir le multilinguisme à l’Union africaine a été effectuée.


    La Secrétaire générale de la Francophonie félicite Dany Laferrière pour son entrée à l’Académie française
    Présente à l’Académie française, le 28 mai à Paris, Michaëlle Jean a chaleureusement félicité l’écrivain Dany Laferrière pour son intronisation sous la Coupole. « Je salue le choix judicieux des Immortels qui, après avoir voté en faveur de Dany Laferrière, l’accueillent aujourd’hui dans la plus prestigieuse institution dédiée à la langue française », a-t-elle déclaré, ajoutant que « l’arrivée de Dany Laferrière s’inscrivait dans l’ouverture voulue par l’Académie française à Des personnalités représentatives de tous les horizons de l’espace francophone (…) et dans l’évolution même de notre langue commune qui se nourrit, jour après jour, de la diversité des peuples qui la parlent, la cultivent et assurent son avenir ».

    Création de la cellule Afrique du Réseau des anciens jeunes experts francophones
    L’OIF a réuni les 6 et 7 mai à Abidjan (Côte d’Ivoire), les bénéficiaires du programme des "Jeunes experts francophones" afin de procéder au lancement d’une cellule regroupant et mobilisant une expertise de haut niveau, à partir du continent africain. Voué à la promotion de la langue française et de l’excellence francophone, le Réseau des anciens jeunes experts francophones (RAJEF), créé en décembre 2013, sous l’égide de la Direction de la langue française et de la diversité linguistique, a souhaité se doter de cellules stratégiques privilégiant une approche géographique. Les experts venant de différents pays de l’Afrique sub-saharienne ont pu analyser et commenter les défis auxquels l’OIF est confrontée sur le continent africain.

    Roumanie : 1es Olympiades internationales de la langue française
    Le 7 mai a eu lieu, à Cluj-Napoca (Roumanie) capitale de la jeunesse européenne 2015, la première édition des Olympiades de la langue française. Cette manifestation réunissait les lauréats des Olympiades nationales des pays membres de l’OIF en Europe centrale et orientale (Albanie, Arménie, Bulgarie, ERY de Macédoine, Moldavie et Roumanie) Elle a été organisée à l’initiative du ministère de l’Education de la Roumanie et de l’OIF. Les thématiques retenues pour les deux épreuves – individuelle afin d’évaluer le niveau de compétences en français et collective pour mesurer la créativité des jeunes – ont porté sur l’écologie, l’emploi et les jeunes.
    Diversité et développement culturels

    Littérature : L’OIF au 25e festival "Étonnants voyageurs"
    Créé il y a 25 ans, le festival littéraire "Étonnants Voyageurs" s’est déroulé du 23 au 25 mai à Saint Malo. 200 auteurs venus de toutes parts ont rencontré près de 60.000 visiteurs. L’OIF, qui soutient cet événement depuis de nombreuses années, a organisé le 24 mai une table ronde sur le Prix des 5 continents à laquelle ont participé quatre de ses lauréats : Kamel Daoud, Hubert Haddad, Ananda Devi et Wilfried N’Sonde. La séance d’ouverture s’est déroulée en présence de la Secrétaire d’État française à la Francophonie, Annick Girardin, et du Délégué général du Québec en France, Michel Robitaille. A cette occasion, Youma Fall, directrice de la Diversité et du développement culturels à l’OIF, représentant la Secrétaire générale de la Francophonie a rappelé à propos des actions de l’OIF en faveur des littératures francophones : « Notre projet est de tisser une "ceinture de mains fraternelles", pour reprendre la belle formule de Léopold Sédar Senghor. Dans cette perspective, le rôle des écrivains et des créateurs en général est essentiel de même que la structuration de la filière du livre. »


    Cannes : l’OIF soutient la professionnalisation des jeunes créateurs
    Présente pour la vingtième année consécutive au Festival du Film de Cannes (13-24 mai), l’OIF a poursuivi sa collaboration avec l’Institut français et France Média Monde pour la « Fabrique des cinémas du monde » : un programme qui a permis à 5 jeunes cinéastes francophones sélectionnés suite à un appel à candidatures international de présenter leurs projets de premiers et deuxièmes longs métrages – sous la tutelle de Claire Denis, marraine de l’édition 2015 – et de nouer des collaborations avec les acteurs clefs de l’industrie cinématographique mondiale. A Cannes, l’OIF était également associée aux évènements marquants de la promotion du cinéma francophone du Sud : projection d’une version restaurée du premier film d’Ousmane Sembène (La noire de…, 1966), projection du film OKA de Souleymane Cissé auquel l’OIF a apporté un soutien au titre de l’aide à la finition, lancement de la 3e édition des trophées francophones du cinéma qui se tiendront fin 2015 en Côte d’ivoire…

    Roumanie : rencontres littéraires avec Kamel Daoud, lauréat du Prix des cinq continents 2014
    Kamel Daoud, Prix des cinq continents 2014, s’est rendu en Roumanie, du 20 au 22 mai, dans le cadre du salon du livre « Bookfest » de Bucarest, à l’invitation du Bureau régional pour les pays de l’Europe centrale et orientale de l’OIF et de l’Institut français de Roumanie. L’écrivain algérien a participé à des rencontres et débats organisés avec le concours de l’Alliance française de Ploiesti, du Centre régional francophone de recherches avancées en sciences sociales (CEREFREA) / villa Noël et de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Elles lui ont permis de dialoguer avec de jeunes roumains, des professeurs de français, universitaires, traducteurs, ambassadeurs et représentants d’institutions francophones et journalistes et d’évoquer la place du français et le rôle de la francophonie dans son œuvre.
    Paix, démocratie et droits de l’Homme

    L’OIF accompagne le processus de transition en République Centrafricaine
    Conduite par Louis Michel, Envoyé Spécial de la Secrétaire générale de la Francophonie pour la République Centrafricaine (RCA), une délégation de l’OIF a pris part à la Conférence internationale sur la RCA, tenue le 26 mai à Bruxelles. Cette rencontre a réuni plusieurs hautes personnalités dont le Chef de l’Etat de la Transition, Catherine Samba-Panza, la Secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie de la France, les ministres au développement allemand et hollandais, ainsi que la Haute Représentante de l’UE pour la Politique étrangère et la Sécurité et des commissaires européens. Organisée autour du thème : « De l’humanitaire à la résilience : l’apport du Fonds « Bêkou », cette conférence a permis de présenter les premiers résultats de ce Fonds, créé le 15 juillet 2014 par l’Union européenne, la France, l’Allemagne et les Pays-Bas pour mobiliser des financements au sein de l’UE et des contributions d’autres donateurs tiers. Mme Samba-Panza a salué le soutien constant des partenaires internationaux à son pays et mentionné la nécessité d’une appropriation nationale du processus de stabilisation et de réconciliation. Elle a également fait part de son engagement à garantir la mise en œuvre des recommandations du Forum de réconciliation nationale, qui s’est déroulé du 4 au 11 mai à Bangui. Rencontre à laquelle avait également participé une délégation de l’OIF, pour assurer les autorités de la Transition du soutien de la Francophonie dans le rétablissement d’un ordre politique et démocratique durable et animer des ateliers thématiques sur les problématiques de paix, de sécurité, de réconciliation nationale et de gouvernance.
    Éducation et jeunesse

    Forum mondial sur l’éducation
    La Secrétaire générale de la Francophonie a participé au Forum mondial sur l’éducation 2015 organisé par l’Unesco du 19 au 21 mai à Incheon (République de Corée). Faisant suite au Forum de Dakar (Sénégal), tenu en 2000, il a rassemblé la communauté éducative internationale afin d’adopter des objectifs mondiaux à l’horizon 2030 et définir un cadre d’action pour les atteindre. Réunissant les ministres, ambassadeurs et chefs de délégation francophones à la veille de la rencontre, Michaëlle Jean a réitéré la nécessité de faire entendre la voix des pays francophones, dont beaucoup font face à de nombreux défis dans le domaine de l’éducation. La Secrétaire générale s’est également entretenue avec des personnalités et acteurs du domaine de l’éducation (la directrice générale de l’Unesco, Irina Bokova, l’envoyée spéciale de l’Unesco pour l’éducation, Sheikha Mozah, la Présidente de la Confemen, Kandia Camara…) Enfin, elle a pris la parole le 21 mai, lors de la cérémonie de clôture du Forum mondial sur l’éducation. Dans un discours remarqué, elle a notamment rappelé « qu’investir dans l’éducation, c’était investir dans le développement, dans la bonne gouvernance, dans la sécurité et la paix », et demandé aux Etats d’agir pour que le cap fixé à Incheon aboutisse à des résultats concrets.

    Un logiciel pour le pilotage de la formation professionnelle et technique
    En mission au Sénégal du 18 au 22 mai, des membres de la direction de l’Éducation de l’OIF ont remis à des représentants du Ministère de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Artisanat, le logiciel « Système de management de la performance » (SYMAP), conçu pour développer des outils de pilotage et de modernisation des politiques de formation technique et professionnelle (FPT). Désormais, les acteurs des ministères en charge de la FPT du Sénégal, du Mali, du Bénin, du Tchad et du Cameroun sont formés à l’approche programme et au SYMAP. Cet appui leur a permis de se familiariser avec la signification et la portée de l’approche programme et son impact sur la modernisation du dispositif de FPT, de manière à mieux répondre aux besoins du marché de travail en termes de qualifications. Le SYMAP leur permettra en outre de s’adapter au cadre harmonisé des finances publiques de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui entre en vigueur dès 2017 dans la plupart des pays de la région.


    20 ans du Programme d’action mondial pour la Jeunesse : concertation ministérielle francophone
    A l’occasion de la célébration des 20 ans du Programme d’action mondial pour la Jeunesse (PAMJ), l’OIF et la Conférence des Ministres de la jeunesse et des Sports de la Francophonie (Confejes) ont organisé le 28 mai à la Représentation de l’OIF auprès des Nations Unies à New-York, une rencontre préparatoire des ministres francophones en charge de la jeunesse. Cette rencontre a permis de partager les bonnes pratiques et les leçons apprises dans la mise en œuvre des politiques publiques de jeunesse dans les pays francophones. Les débats ont souligné l’urgence d’agir de façon concrète dans la mise en œuvre de stratégies jeunesse pertinentes et dans la mobilisation de ressources financières. La question de l’immigration clandestine, qui affecte plusieurs milliers de jeunes à travers le monde, notamment dans l’espace francophone, a également été abordée.
    Économie

    Formation des Conseillers Afrique de l’Ouest du programme Hub&Spokes II
    Dans le cadre du Programme « Renforcer le développement des capacités commerciales des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique » (Hub & Spokes II), l’OIF a organisé, en partenariat avec les Commissions de la CEDEAO et de l’UEMOA, un séminaire de formation des Conseillers régionaux et nationaux, du 25 au 28 mai à Accra (Ghana). Cette rencontre a permis aux participants de disposer des informations nécessaires pour assurer pleinement leur rôle et leurs tâches dans le cadre du Programme, de sensibiliser les conseillers nationaux et régionaux sur les résultats attendus, de créer des synergies avec d’autres initiatives d’assistance technique offertes aux pays et régions ACP (notamment en matière de renforcement des capacités commerciales) et de consolider le réseau des conseillers régionaux et nationaux d’Afrique de l’Ouest.
    Développement durable
    Conférence internationale sur l’économie verte en Afrique
    L’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD) en collaboration avec l’Université Senghor d’Alexandrie, le Centre international des Technologies de l’Environnement de Tunis (CITET) et l’Observatoire du Sahara et du Sahel (OSS), ont organisé les 4 et 5 mai à Tunis, une conférence internationale sur l’Économie verte en Afrique (EVA). Principalement destinée aux cadres des ministères de l’Économie et des Finances, la conférence a également vu la participation de membres des administrations publiques, du secteur privé, de centres universitaires, de la société civile, d’organisations régionales et internationales ainsi que les bailleurs de fonds du programme EVA. La Conférence a contribué à stimuler le débat entre les institutions et organisations du secteur public et privé afin de promouvoir l’élaboration et la mise en œuvre de politiques vertes aux niveaux national et régional.

    Zone caraïbe : appui à l’élaboration des contributions nationales pour la CdP21
    L’IFDD a réuni à Port-au-Prince des participants d’Haïti et de la République Dominicaine, du 20 au 22 mai 2015, autour d’un atelier régional sur le support méthodologique pour l’élaboration des Contributions prévues déterminées au niveau national (CPDN) destinées à la CdP21 de Paris. Cette rencontre était organisée en partenariat avec le Ministère de l’Environnement d’Haïti, le PNUD, le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et l’Agence de l’Environnement et de la maîtrise de l’Énergie. De nombreux experts étaient conviés à cet atelier afin d’outiller les participants pour l’élaboration de contributions réalistes, qui tiennent compte des circonstances et des priorités nationales, dans une perspective de réussite de la conférence de Paris.


    Afrique centrale : formation aux outils d’analyse systémique de la durabilité
    L’IFDD a organisé du 11 au 15 mai à Libreville, en partenariat avec l’État gabonais, un atelier de formation régional à destination des représentants des ministères en charge de l’Environnement et de la Planification de six pays d’Afrique centrale (Burundi, Cameroun, Congo-Brazzaville, Gabon, Tchad). « L’objectif était d’outiller les administrations des États de la région à l’intégration des Objectifs du développement durable (ODD) au cœur de leurs politiques et stratégies régionales, nationales et locales », a rappelé Boubacar Noumansana, Directeur du Bureau régional de l’OIF pour l’Afrique centrale. Cinq jours durant, une formation approfondie aux outils d’analyse systémique de la durabilité a été dispensée par quatre experts internationaux à la soixantaine de participants.

    Concertation francophone en marge de l’Assemblée mondiale de la santé
    À la veille de l’ouverture de l’Assemblée Mondiale de la santé, la Représentation permanente de l’OIF auprès des Nations Unies à Genève et le groupement des industries françaises du médicament (LEEM) ont accueilli, le 17 mai, des Ministres et décideurs francophones en matière de santé pour une table-ronde de haut niveau sur le thème « santé numérique, santé pour tous ». Cette rencontre a permis d’aborder les enjeux, atouts et faiblesses de la santé numérique et de faire le point à travers deux tables-rondes sur la e-santé et la m-santé.
    © Organisation internationale de la Francophonie - 2015
    Haut de page

    COORDONNÉES


    © 2013 Organisation internationale de la Francophonie
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.     En savoir plus...Fermer