Résolu à accroître la place et le rôle des femmes francophones lors des négociations internationales pour le climat, l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe  subsidiaire de l’OIF, tient du 4 au 8 octobre une session de formation à distance à leur intention.

Le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) estime que les femmes, qui représentent aujourd’hui 70% des 1,3 milliard de personnes vivant dans des conditions de pauvreté à l’échelle mondiale, sont parmi les plus vulnérables face aux changements climatiques. C’est la raison pour laquelle l’IFDD travaille à renforcer leurs compétences : les femmes peuvent agir efficacement à la promotion des méthodes d’adaptation et d’atténuation en prenant une part active au processus international de prise de décisions sur le climat.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS