Le Conseil permanent de la Francophonie (CPF) s’est réuni en session extraordinaire ce 16 septembre 2021 à Paris, sous la présidence de la Secrétaire générale Louise Mushikiwabo, pour examiner la situation de la Guinée suite au coup d’Etat militaire perpétré le 5 septembre par les éléments du Groupement des forces spéciales.

« La prise du pouvoir par la force, quelle qu’en soient les motivations, est une violation des lois de la République et contraire aux valeurs et principes consignés notamment dans les Déclarations de Bamako. Rien ne peut justifier une telle violation de nos principes fondamentaux. C’est pourquoi j’ai tout de suite condamné fermement ce coup d’Etat militaire en Guinée », a déclaré la Secrétaire générale au début des travaux.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS