Deux courts-métrages sur la prévention du mariage forcé et la radicalisation ont été réalisés dans le cadre du projet de « Ciné-théâtre participatif » de la Compagnie théâtrale et cinématographique Mbagoutolom (COTHECIM), mené avec le soutien de l’OIF.

Face à la crise sécuritaire qui sévit à l’Extrême-Nord du Cameroun, la Compagnie théâtrale et cinématographique Mbagoutolom (COTHECIM) encourage les jeunes du Mayo-Sava (Mora et Aïssa-Hardé) et du Mayo-Tsanaga (Tourou,Maxi, Mabass) à croire en leur potentiel, à s’impliquer pour que leur voix compte dans les processus de prise de décision et à œuvrer pour la prévention de la violence dans leurs localités.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS