Un atelier de sensibilisation sur les politiques publiques favorables à la production et la valorisation des données numériques en Haïti a été organisé à Pétionville, du 10 au 12 décembre 2019, par le Bureau régional de l’OIF pour les pays de la Caraïbe et de l’Amérique latine.

Agir vite et sauter des étapes, tel est l’impératif qui s’impose aux Haïtiens s’ils ne veulent pas devenir les « esclaves du XXIè siècle ». « Cette forme d’esclavage n’a rien à voir avec la couleur de la peau ou l’origine ethnique. Elle est le résultat de l’insuffisance de savoir-faire, de connaissances et de compétences ». Ces propos coup de poing de Patrick Attié, Directeur de l’Ecole supérieure d’Infotronique d’Haïti (ESIH), résument le sentiment d’urgence qui a prévalu lors de l’atelier sur la valorisation des données numériques. Cette rencontre a regroupé 25 participants provenant des opérateurs de téléphonie mobile, des fournisseurs d’accès internet, des pouvoirs publics, des organisations de la société civile militant dans le domaine du numérique et du monde académique. Son objectif général était de sensibiliser les parties prenantes à la nécessité de mettre en place des politiques publiques favorables à la production et à la valorisation des données en Haïti.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS