Le 10 janvier 2020, l’OIF a signé un accord de coopération avec Smart Africa et accueilli la première réunion du Groupe de travail de la Francophonie sur le numérique. Le soutien à la transformation numérique des pays francophones est une priorité de la Secrétaire générale.

En 2017, sur les 1,2 milliard d'habitants du continent africain, seuls 454 millions – environ 36% – avaient un accès à Internet. Parmi les raisons de ce faible taux de pénétration : des infrastructures insuffisantes, des coûts de connexion élevés, un manque de contenus et de compétences pertinents, etc.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS