La Compagnie théâtrale et cinématographique Mbagoutolom (COTHECIM), bénéficiaire de l’Appel à initiatives francophones « Jeunes, paix et sécurité » de l’OIF, a débuté, le 27 avril 2020 dans la région septentrionale du Cameroun, le tournage d’un court métrage portant sur la thématique du « mariage forcé » en vue de sa prévention. Cette action est menée selon une approche participative mobilisant des jeunes préalablement formés par COTHECIM.

L’initiative de COTHECIM a recours au ciné-théâtre participatif comme outil de  promotion de la culture de la paix en abordant des sujets tels que l’extrémisme violent ou les violences basées sur le genre. Elle est déployée dans cinq villages auprès de la jeunesse de l’Extrême-Nord du Cameroun, une région marquée par une instabilité sécuritaire. Lancée au mois de mars dernier, la première étape de l’initiative a été la formation de 50 jeunes à la production audiovisuelle et théâtrale comme stratégie d’éducation et de sensibilisation des communautés à la paix. Dans ce cadre, les  jeunes ont été formés à l’écriture de scénarios de courts-métrages, dont il s’agit désormais de procéder à la réalisation. Une fois les films produits, une campagne de sensibilisation des populations de la région sera organisée à travers l’animation de sessions publiques de projection de ces courts-métrages, suivies par des représentations théâtrales improvisées faisant participer le public,  et des débats sur les sujets liés à la paix et à la sécurité.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS