Au plus près des populations

c

La force de la Francophonie est celle de tous les peuples qu’elle rassemble sur les cinq continents, d’Afrique et d’Europe, d’Asie et du Pacifique, des Amériques et de l’océan Indien, du Proche et du Moyen-Orient.

Avec ses 88 États et gouvernements, notre Organisation tire plus que jamais son énergie des collectivités territoriales et locales, des forces vives sur le terrain, acteurs économiques, associations citoyennes, de femmes, de jeunes, d’hommes, d’action et de volonté, dans un puissant maillage de réseaux qui se rejoignent pour le bien commun.

 

AVEC LES JEUNES, moteurs et acteurs de changement

Les jeunes n'ont jamais été aussi nombreux dans l’histoire de l’humanité. Nous savons à quel point ils sont désireux de prendre part à la construction d’une société plus juste, d’un développement plus humain, plus inclusif, plus soucieux de l’environnement, et ils appellent à une plus grande ouverture au monde.

La Francophonie a la volonté d’accompagner leurs aspirations et les associe désormais pleinement à ses processus de décision ainsi qu’à ceux des plus grandes instances internationales. L’OIF a aussi choisi de faciliter leur mobilité et d’appuyer de nombreux projets en lien avec l’entrepreneuriat, le numérique et l’innovation, domaines dans lesquels leur dynamisme et leur immense créativité sont à l’œuvre.

Cette volonté s’inscrit dans la « Stratégie jeunesse de la Francophonie 2015-2022 ».

 

AVEC LES FEMMES, pour leur participation à la vie politique, économique et sociale

cLes droits des femmes font l’objet d’une prise de conscience internationale de plus en plus importante. La Francophonie a accompagné cette montée en puissance en se mobilisant, déjà en amont de la Conférence de Beijing, en 1995, puis en réunissant en 2000 la première Conférence des femmes francophones, à Luxembourg. L’OIF adopte en 2010 une Déclaration politique, puis en 2013 un plan d’action pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles. La même année est créé également le Réseau francophone pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

La suite ne sera que plus féconde en forums, actions et programmes, jusqu’à l'adoption de la « Stratégie de la Francophonie pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, des droits et de l’autonomisation des femmes et des filles » en 2018. En s'appuyant sur celle-ci, l'OIF agit pour la promotion des droits des femmes, la lutte contre les violences et discriminations, une éducation de qualité, leur autonomisation économique et leur participation à la prise de décision.

 

AVEC LA SOCIÉTÉ CIVILE, fondement essentiel de la cohésion sociale et de la démocratie

La Francophonie est solidement structurée en de multiples réseaux qui font sa force et son ancrage, lui permettant de rassembler des expertises et de mieux cibler ses interventions. Elle s’appuie sur des institutions, des regroupements professionnels, le monde académique, le secteur culturel et un grand nombre d’associations de citoyens. L’OIF s’enrichit de toutes ces perspectives, du dynamisme et des synergies qui foisonnent sur le terrain.

De nouvelles directives régissent désormais les relations de la Francophonie avec la Société civile. Adoptées en juillet 2018, elles ont permis d’accréditer 127 Organisations non gouvernementales (ONG) et les Organisations internationales non gouvernementales (OING) arrimées aux quatre missions du Cadre stratégique de la Francophonie.

 

AVEC LES UNITÉS décentralisées, sur le terrain

Cherchant à amplifier sa proximité de terrain, l’OIF a renforcé en 2018 le mandat de ses Unités hors siège (UHS), en particulier ses six bureaux régionaux, à Madagascar, en Roumanie, au Vietnam, au Gabon, au Togo et en Haïti, mettant progressivement en œuvre la décentralisation de ses actions, la régionalisation des programmes, afin de les adapter en stratégies régionales. L’Assemblée parlementaire de la francophonie et les opérateurs jouent également un rôle crucial sur le terrain dans leurs domaines de compétence respectifs.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS