Réunies fin septembre, les commissions de sélection du Fonds image de la Francophonie ont accordé 12 aides à la production ou à la finition de films. Elles ont également retenu 10 projets en développement, dont 3 séries. Une sélection où l’Afrique centrale est à l’honneur.

La République centrafricaine est devenue un pays qui compte dans le paysage audiovisuel et cinématographique africain. C’est d’abord la diaspora qui lui a permis d’exister sur les écrans, avec deux comédiennes remarquables : Haby Touré et Prudence Maïdou qui mènent leur carrière, respectivement, à partir de la France et de la Côte d’Ivoire. Le second déclic est venu d’un réalisateur français, Boris Lojkine, qui organise à partir de 2017, à Bangui, des ateliers de formation au documentaire. Le programme permet de faire apparaître une nouvelle vague de jeunes cinéastes centrafricains.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS