La Secrétaire générale de la Francophonie, Madame Louise Mushikiwabo, appelle à la vigilance face aux discours de haine, en particulier dans les contextes des processus électoraux en cours dans les États et gouvernements membres de la Francophonie. Elle incite l’ensemble des acteurs à faire preuve, en toutes circonstances, de tolérance et de retenue.

Dans l’esprit des Déclarations de Bamako et de Saint-Boniface (textes de référence de la Francophonie en matière de promotion de la démocratie, des droits et libertés ainsi qu’en faveur de la prévention des crises), la Secrétaire générale rappelle l’importance de la responsabilité de tous, et notamment des acteurs politiques, à contribuer à une vie politique apaisée en s’abstenant de toute incitation à la haine et à la violence pour quelque motif que ce soit.

SÉLECTIONNÉ POUR VOUS